Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 05:07

 

Q_002.jpg

 

q_hispanica.jpg(Images Internet :

gauche et droite, helardot. /

milieu : espacesverts.be./

bas : biloba.nl)

 

 

 

 

 

 

 

 

fulham.JPG

  Quercus hispanica 'Fulhamensis' 02

 

 

Ne croyez pas que je vais vous parler du club de foot londonien...

Aujourd'hui, retour chez nos amis les chênes avec le quercus hispanica "fulhamensis".

En français, chêne de Fulham ou encore faux chêne-liège d'Espagne.

Cet arbre est un hybride (Quercus cerris x Quercus suber) dont les caractéristiques peuvent varier selon la dominante. Ses feuilles, assez épaisses et d'un beau vert brillant sur le dessus, persistent presque toute l'année. Ses fruits sont dits "à apex un peu déprimé", ce qui n'est pas une maladie...

Il n'est pas trop regardant sur la qualité des sols et peut donc pousser un peu partout.

 

Vous pourrez en voir un bel exemplaire par ici, au village de La Ferté, sur la commune de Sainte-Honorine-la-Chardonne (61).

 

(Bientôt sur ce blog, quelques infos concernant un cousin du Fulham, le Diversifolia.)

 

 

Partager cet article

Repost0
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 05:03

Une citation de l'ami Julos Beaucarne :

 

"Le poisson,

comme il est dans l'eau,

on ne voit pas qu'il pleure."

 

poisson-qui.jpg                                                             (Image Internet : amazon.fr)

Partager cet article

Repost0
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 05:09

gui

med-Visoflora-boule-de-gui-1266.jpg

(Image Internet : entouteslettres-jb...)

 

Embrassez-vous sous le gui

et recevez mes souhaits pour la meilleure année possible en 2011, avec, par exemple, des surprises, du nécessaire et du superflu, et de la poésie à toutes les pages...

FPC11Cover.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Image Internet : etc-iste.blogspot.com)

Partager cet article

Repost0
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 00:00

renard3.JPG

 

On a un renard qui nous a fait l'honneur de quelques visites près de nos maisons...

Une façon comme une autre de vous souhaiter la bonne année...

(Merci à Clo' et à Jean-Pierre pour les photos.)

 

renard2.JPG

 

renard1.JPG

Partager cet article

Repost0
31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 05:09

L'an dernier, à pareille époque, je vous avais emmené ... 

  Ainsi, vous eûtes la possibilité de réveillonner à Réveillon !

Cette année, je vous emmène là :

Fichier:Llanfairpwllgwyngyllgogerychwyrndrobwllllantysiliogogogoch.JPG

(Images Internet : wikipédia)

 

  C'est un village d'environ 3000 habitants aujourd'hui, situé dans l'île d'Anglesey au Pays de Galles et dont le nom est quasi imprononçable car il ne comporte pas moins de 58 caractères ! : Llanfairpwllgwyngyllgogerychwyrndrobwllllantysiliogogogoch

 

  En gallois, ce mot signifie littéralement "L'église de sainte Marie dans le creux du noisetier blanc près d'un tourbillon rapide et l'église de saint Tysillio près de la grotte rouge."

Vous pourrez y voir les églises, la gare, la poste, les pubs et les épiceries... mais vous irez surtout là-bas pour vous faire photographier devant la pancarte indiquant le nom du village :

http://farm1.static.flickr.com/142/392413258_7bc14fb01c_z.jpg 

 

  (Internet : flickr.com)

 

  Et vous rirez bien en apprenant que la ville est jumelée avec celle d'Y, petit village de la Somme...

 

Partager cet article

Repost0
29 décembre 2010 3 29 /12 /décembre /2010 05:00

Apollon_opera_Garnier_n3.jpg

(Image Internet : fr.wikipedia.org)

 

 

Est-ce que l'apollon de Bellac

suçait de molles capsules

de charbon de Belloc ?

 

charbon_img.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Image Internet : blog.saluteo.info)

Partager cet article

Repost0
28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 05:07

SAM_4190.JPG

 

(photo : flora)

Partager cet article

Repost0
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 05:01

Les-Repetitions-sont-et-seront-toujours-Animees

 

(Image Internet : static.blogstorage.hi-pi.com)

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
25 décembre 2010 6 25 /12 /décembre /2010 05:11

 

SAM_4108.JPG

 

Voici des roses de Noël pour tous ceux et toutes celles qui passeront par là...

(photo flora)

 

palindrome.jpg

 

 

(Images Internet : haut, cristinacabal.com

milieu, www.naturalsciences.be

bas, jcbourdais.net = tableau de Soutine)

 

  Et puis une histoire (vraie) :

C'était une époque où nos petits étaient petits et où nous étions déjà grands...

A l'église du village voisin, pour fêter Noël, on avait préparé un petit spectacle pour la messe de minuit avec les enfants de choeur. Quatre d'entre eux devaient porter dans leurs bras une sorte de pancarte cartonnée sur laquelle était dessinée en majuscules l'une des quatre lettres du jour... Bon, tant que les quatre jeunes gens se suivaient en file indienne, ce fut parfait ou quasi. Puis, ils se mirent en rang d'oignon devant la crèche et là, ce fut le drame : le sens de lecture, de la gauche vers la droite, mettait sous les projecteurs non pas NOEL mais LEON !...  

 

chezLeon

soutine1.jpg

Partager cet article

Repost0
23 décembre 2010 4 23 /12 /décembre /2010 05:14

Riverains des falaises

Une anthologie des poètes en Normandie du XIème siècle à nos jours.



544 pages, format 16 x 24 cm à la française, couverture quadri intégra, prix de vente public : 20 €.

 

« De son acte de naissance, à Saint-Clair-sur-Epte, en 911, jusqu'à nos jours, (...) la Normandie ne s'illustra pas seulement par des faits d'armes, de conquêtes et de puissance, mais aussi par un rayonnement culturel important qui ne s'est jamais démenti et dont les poètes furent souvent les fers de lance… » Dès la préface, « éloge de la Normandité », terme de Léopold Sedar Senghor, Christophe Dauphin donne le ton du travail gigantesque qu'il a réalisé. Ces Riverains des falaises sont réunis par l’un des leurs, avant tout poète.
Cette anthologie, première du genre sur une aussi longue période, n’est pas régionaliste ; elle entrouvre la Normandie et tous les vents littéraires et historiques qui l’ont fait frissonner ou tempêter. Sans se contenter d'une collection chronologique, Christophe Dauphin engage à des découvertes, des redécouvertes, rouvre l’anticonformisme, l’ambiguïté, la suffisance, le bien-vivre, la créativité, l’ambivalence des Normands. Cette anthologie s’ouvre aussi aux « Frères et soeurs des vagues », pour lesquels la Normandie fut terre d’accueil, d’exil parfois, et de création.
Avec des notes personnalisées pour chacun, quelques-unes présentant des points de vue originaux sur des poètes universellement reconnus ou balayant des clichés, l’anthologie Riverains des falaises rend aux poètes injustement écartés des tables la place et la stature qui ne leur sont pas accordées. Corneille ou Allais, Barbey d'Aurevilly ou Queneau, Breton ou Hugo ont leur part, parfois inégale, d'oreilles et d'yeux. Qu’en est-il de poètes de toute première importance tels Le Houx, Sigogne, Saint-Amant, Blessebois, Glatigny, Gourmont, Delarue-Mardrus, Harel, Fleuret, Limbour, Prevel, Duprey…? et qu'en sera-t-il des contemporains qui seront la mémoire de notre époque ? Riverains des falaises présente le large éventail des poètes dont les écritures font apparaître les traits du visage de la Normandie, vivante, chaleureuse, parfois fermée, taiseuse, ou rebelle, et sentimentale, bouleversante, dans ses antinomies de terre et d'eau, d'arbres et de migrateurs.

                                                                                                                         (Infos : éditions clarisse)

Ajoutons que ce livre résulte d'une somme de travail impressionnante qui force le respect...

Je vous glisse un petit bout de poème (j'ai l'embarras du choix !) :

 

RIMES RICHES A L'OEIL

 

L'homme insulté, qui se retient

Est, à coup sûr, doux et patient.

Par contre, l'homme à l'humeur aigre

Gifle celui qui le dénigre.

Moi, je n'agis qu'à bon escient :

Mais, gare aux fâcheux qui me scient !

Qu'ils soient de Château-l'Abbaye

Ou nés à Saint-Germain-en-Laye,

Je les rejoins d'où qu'ils émanent,

Car mon courroux est permanent

  (.../...)

                       Alphonse ALLAIS

                             (1854-1905)

 

+ un bout d'un autre pour le plaisir de dire du patois normand (lisez-le donc à haute voix !) :

 

   LE CAFE A L'AOBERGE

 

.../...

Quaund j'syis parfeis d'eune humeu d'herche,

Sav-ous byin ce qui mé r'bâle du quoeu ?

Ch'est de l'iâo de veie de beire, du rhum, du tchierche

Veire ! eun bouon demin és treis couleus !

Ch'est eun cafaé patriotique :

(Los ! c'qué ch'est touot d'même qué le prograés !)

Ya qué dé depis la République,

Par chin que no beit taint de cafaé.

                                      .../...

 

                            Louis BEUVE

                              (1869-1949)

 





Partager cet article

Repost0