Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juillet 2009 4 09 /07 /juillet /2009 04:07

    (Images Internet :
     à gauche, www.florama.fr
     à droite : www.semencesdupuy.com)





    Petit retour chez nos amis les quercus, avec le quercus atlantica, ou chêne de l'atlantique, espèce hybride (Incana x laurifolia) caractérisée par ses feuilles proches de celles du laurier.

Assez peu de renseignements sur ce "voyageur" que les Anglo-Saxons qualifient de "bastard", probable traduction d'hybride.

Originaire
du sud des Etats-Unis, il s'adapte assez bien dans nos régions, d'autant mieux qu'il n'est pas exigeant côté sols. Adulte, il atteint 12 à 15 mètres.
On l'appelle encore "sublaurifolia" ("chêne à feuilles de laurier") à cause de ses feuilles magnifiques qui persistent jusqu'à la fin de l'hiver.
Voilà, c'est tout.
Nous avons la chance d'en avoir un exemplaire sur la commune des Tourailles, très exactement situé au bord de la mythique rivière de la Rouvre...




Partager cet article

Repost0
7 juillet 2009 2 07 /07 /juillet /2009 04:39


(Images Internet : www.dinosoria.com et www.linternaute.com)
















Est-ce qu'elle appartient à la grande famille
des migrateurs circassiens, la Gruss Andrée ?

Partager cet article

Repost0
5 juillet 2009 7 05 /07 /juillet /2009 04:15

Voilà sûrement un autre bon livre qui vient de paraître aux éditions La Mémoire du Droit : La doctrine publiciste 1800 - 1880.
Plusieurs raisons à cela : 1) c'est mon fils qui l'a écrit (!), 2) il a une jolie plume, 3) l'éditeur est meilleur que moi pour en parler :

Préface de Jean-Louis Mestre, professeur à l'Université d'Aix-Marseille III.
Ouvrage couronné du grand prix Choucri Cardahi de l'Institut de France Académie des Sciences Morales et Politiques.

Le droit administratif fut longtemps regardé comme une discipline sans histoire. La génération des Laferrière, Hauriou et Duguit s'ingénia à faire croire qu'elle était la première à fournir un cadre conceptuel à cette matière.
Pourtant, depuis quelques années, une entreprise de revalorisation de l'activité doctrinale administrative se manifeste.
L'ouvrage que présente ici Mathieu TOUZEIL-DIVINA fournit à ce mouvement un matériau essentiel : par l'étude systématique des auteurs, la recension des oeuvres, l'analyse scrupuleuse des doctrines, il permet de montrer que ces sources anciennes du droit administratif ont constitué de véritables doctrines, cohérentes et ambitieuses. Il met également en évidence que les conceptions contemporaines du droit administratif ont beaucoup puisé, tout en le niant, dans ces racines anciennes.
Pour toutes ces raisons, cet ouvrage constitue un apport essentiel à l'histoire du droit administratif. Il constitue également un outil indispensable pour toute personne cherchant à comprendre les modes de structuration de ce droit. Et enfin, la plume vive et parfois même pittoresque de l'auteur en fait un texte aussi agréable que captivant à consulter.

Voilà. C'est du pointu pointu sur 320 pages et on ne se demande pas qui c'est qui gagne à la fin...

Vous pouvez profiter de l'offre de lancement : 32 euros (au lieu de 47) jusqu'au 31 juillet.
Editions La Mémoire du Droit  5 rue Malebranche  75005 Paris.

(Références : http://chezfoucart.wordpress.com)

Partager cet article

Repost0
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 04:07
Voilà un message que vous pouvez trouver sur le blog de Tiphaine (références :  http://elblog.canalblog.com).
C'est un livre extra-ordinaire puisque, d'abord, c'est ma fille qui l'a écrit (!), ensuite, elle a une sacrée plume, enfin, elle en parle mieux que moi...

Autopromo

Ce "petit" message pour vous dire que je viens de publier une version expurgée de mon blog.
Et là, maintenant, sous vos yeux esbaudis, je vais faire un truc incroyable, je vais vous inciter à l'acheter !
Si, si ! Elle le peut !
La vie en vrac (c'est son titre) est tout simplement l'accessoire indispensable de votre été !!!
D'un format léger, il vous accompagnera fidèlement dans tous vos déplacements. Lorsque vous le déplierez vous pourrez bénéficier d'un avantageux chapeau très tendance qui vous protégera astucieusement des rayons parfois trop ardents du soleil.
Si vous avez à subir d'affreux embouteillages, vous patienterez de manière constructive en choisissant n'importe quelle page puisqu'il est constitué ...de vrac...
Ainsi, si vous êtes du genre à perdre votre marque-page, soyez rassuré : vous pouvez prendre ce livre par n'importe quel bout, j'ai même pensé à nos amis japonais qui auront la possibilité de débuter par la fin !
En cas d'agression, il se révélera extrêmement utile car il est en mesure de se transformer en arme discrète, mais efficace : ses 419 pages rivalisent avec le plus habile des Bottins!
Bien sûr, certains d'entre vous m'objecteront qu'ils sont des lecteurs réguliers de ce bolg, et qu'il n'est donc pas nécessaire de faire l'achat de cet ouvrage. Figurez-vous que j'y ai pensé... le seul argument que je puisse leur opposer c'est que la lecture d'un ouvrage papier relève du même plaisir que celui qu'on a à aller au cinéma plutôt que de rester assis devant sa télévision... Et puis, internet est tellement volatile... Qui sait ce qu'il restera de cet univers virtuel dans quelques années ? Alors que votre livre, bien concret, bien palpable, il ornera encore avantageusement dans plus de cinquante ans vos belles bibliothèques ou le pied de vos armoires !
Que vous dire de plus ?
Son prix, bien sûr... Son prix coûtant est de 16,87 euros, si vous souhaitez donc m'offrir un café ou un demi, il vous faudra ajouter 2,13 euros qui correspondent à mes droits d'auteur. Ainsi, pour chaque livre acheté, je boirai un coup en pensant à vous !
Chers amis fauchés, si vous ne pouvez pas avancer cette somme mais que vous souhaitez malgré tout acquérir ce chef-d'œuvre impérissable, vous vous procurerez alors la version numérique PDF à prix coûtant, soit 4,19 euros.
Il me semble qu'à présent vous savez tout sur l'accessoire indispensable de votre été.
Y'a plus qu'à cliquer !

                                                                                 La vie, en vrac

Merci !
Tiphaine

 

Les habitués du "clic" sauront se "dépatouiller" pour le commander chez "TheBookEdition"...


(Bonus : Un marque-pages unique à retirer auprès d'Yves du blog Ahoui pour chaque acheteur/teuse.)

 


 



Partager cet article

Repost0
1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 04:44
Périodiquement, j'ai des vélléités pour procéder à quelques rangements du côté de ce qu'on appelle pompeusement mon "bureau"... C'est souvent l'occasion de retrouver un document qu'on croyait perdu, un bout de poème, une adresse sur un coin d'enveloppe, plus rarement un chèque non encaissé... Par un curieux effet de rééquilibrage, arrivent alors des raisons (plus de mauvaise foi que de logique) pour ne rien changer au désordre ambiant...
Par exemple, un dessin de Geluck...




Partager cet article

Repost0
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 04:26

                                                                                     En cette fin d'année scolaire, pluie de spectacles consacrés à des lectures de poèmes...

Par exemple, à Villepreux, "Mots en équilibre" par les collégiens de Feucherolles (78).



Mais aussi, à Longnes "Paroles d'oiseaux" par les C.P. de Longnes et Bréval (78).

Sans parler des "Poèmes recyclés" des cinquièmes du collège Jacques Brel de La Ferté-Macé (61).

Ni du "Petit jardin dans la tête"  de deux écoles (R. Desnos et Charlemagne) de Guyancourt (78).

Je vous glisse deux ou trois poèmes glanés ici et là :

La petite hirondelle
ne veut pas repartir
parce qu'elle a perdu
la boussole.

                (C.P. Longnes)

                                                     Les enfants qui se balancent,
                                                     disait la chaise,
                                                     ça me casse les pieds.

                                                                              (Junior - Allonnes -)

Inventerre

Dans la forêt,
j'ai grimpé sur des rochers,
je suis monté dans un arbre,
j'ai vu un écureuil,
j'ai cueilli des fleurs,

j'ai entendu une tronçonneuse.

                  (Damien - La Ferté-Macé -)

                                                                         Pleins phares !
                                                                         disait le lièvre,
                                                                         c'est moi l'artiste...
                
                                                                             (Yoan  - La Ferté-Macé -)

J'ai semé
des graines
de roses
et il a poussé
des étoiles
piquantes

      (Caroline
  - Charlemagne - Guyancourt)

                                                                           Une plume d'oie
                                                                           plus une plume de zoo
                                                                           égale une plume d'oiseau

                                                                            (Valentin  - Bréval -)

Merci à celles et ceux qui ont "coaché" les petits poètes pour permettre à ces poèmes d'éclore...


Partager cet article

Repost0
27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 03:52
'(Image Internet : www.jeancoutu.com)  
Mais il faut pardonner, mais il faut revenir.
Voyons, faisons la paix, je vous prie à mains jointes.
Tenez, crayons, papiers, mon vieux compas sans pointes,
Mes laques et mes grès, qu'une vitre défend,
Tous ces hochets de l'homme enviés par l'enfant,
Mes gros chinois ventrus faits comme des concombres,
Mon vieux tableau trouvé sous d'antiques décombres,
Je vous livrerai tout, vous toucherez à tout !
Vous pourrez sur ma table être assis ou debout,
Et chanter, et traîner, sans que je me récrie,
Mon grand fauteuil de chêne et de tapisserie,
Et sur mon banc sculpté jeter tous à la fois
Vos jouets anguleux qui déchirent le bois !
Je vous laisserai même, et gaîment, et sans crainte,
Ô prodige ! en vos mains tenir ma bible peinte,
Que vous n'avez touchée encor qu'avec terreur,
Où l'on voit Dieu le père en habit d'empereur !

                                         Victor HUGO (A des oiseaux envolés)

Troublant également, cet avis pour un livre :
Mc Grath P., L'étrange histoire de Sir Hugo et de son valet Fledge (Points).
Le narrateur, prisonnier d'un fauteuil roulant, raconte ce qu'il croit être la réalité mais ce n'est qu'une reconstruction à partir de bribes qu'il en perçoit.

Partager cet article

Repost0
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 04:49





(Images Internet : gazette.alpha-b.fr et www.decitre.fr)

J'ai bien cru voir passer cette petite annonce dans une revue littéraire (dont j'ai oublié le nom) :

Recherche acteurs souffrant de troubles de la mémoire pour monter un Je me souviens en version ultracourte.

Partager cet article

Repost0
23 juin 2009 2 23 /06 /juin /2009 04:08
                      





(Images Internet : www.voir.ca et www.postedecoute.ca)

Richard Desjardins, en voilà encore un bon à se mettre dans l'oreille !...
Chanteur québécois, on le connaît bien chez nous depuis "Quand j'aime une fois...", chanson reprise par Cabrel. En plus de cela, Desjardins est aussi un militant de la cause arboricole (cf. son film L'erreur boréale) et humaine (cf. Le peuple invisible).

Pour vous donner une idée du disque, voilà ce que j'ai pêché sur Internet :

RICHARD DESJARDINS, l'album Kanasuta
Revoilà enfin RICHARD DESJARDINS ! Le poète ravageur , le pamphlétaire sans merci, l'amoureux du tendre, celui qui, dans l'imaginaire de plusieurs d'entre nous, prend la relève de Félix et de Vigneault dans la lutte pour un Québec libre, vraiment libre. Un nouveau Messie, quoi.


RICHARD DESJARDINS, l'album Kanasuta
Kanasuta, le nouvel opus desjardien, ne déroge pas à ces principes. Desjardins y raconte avec passion, rage et tendresse (parce que c'est d'abord et avant tout un conteur remarquable) des histoires d'exploités, que ce soit des personnes bien en chair ou des territoires bien amochés, à préserver. Il en va ainsi de Notre-Dame des Scories, d'Eh oui, c'est la vie et du très percutant monologue Les veuves, qui n'a pas fini de faire jaser dans les chaumière . Pour panser les plaies, il y a les chansons d'amour (Jenny, Un trou perdu) et d'espoir comme ce Nous aurons à tirer les larmes.

Nous aurons des corbeilles pleines
de roses noires pour tuer la haine
des territoires coulés dans nos veines
et des amours qui valent la peine.

Cinq ans après l'inoubliable Boom Boom, on retrouve notre Desjardins comme on l'attendait depuis, avec des mots aussi forts, oscillant entre la tendresse la plus douce, la plus intime, faite d'images que tous et chacun d'entre nous rêvons d'avoir inventées...

J'allonge l'éternité
j'agrandis l'univers,
le soleil à tes pieds
et ma vie en travers.

Est-il besoin d'en dire plus? Oui, que la musique est à la hauteur des textes, que le travail d'arrangements, réalisé par le talentueux Yves Desrosiers, respecte rigoureusement l'univers du poète-chanteur. On peut même affirmer qu'à cause de cette présence nouvelle, l'univers de Desjardins s'enrichit encore. Bref, Kanasuta garde le flambeau de la lutte et de l'espoir.

C'est un sapré beau cadeau !!!

 

(Et c'est signé Gilles Chaumel, collaboration spéciale pour Sillons le disquaire)

 

Voir aussi le site officiel : http://www.richarddesjardins.qc.ca


 

Partager cet article

Repost0
21 juin 2009 7 21 /06 /juin /2009 03:52


(Image Internet : petitbonheur.centerblog.net)

Les dictionnaires Larousse et Robert semblent bien ignorer le mot gradilles qui, en normand, désigne pourtant les groseilles rouges (ou blanches). J'ai même souvent entendu le diminutif grades.

Vous voulez une citation ?
" - Tu viens jouer à la soule*, Barnabé ?
   - J'peux point, Yvonne m'a dit d'ramasser les gradilles dans l'jardin. O sont ben assez mûres pour faire les confitures. "

                                                                                     (extrait de Les recettes de tante Yvonne, éditions du bocage.)

*soule : jeu collectif, ancêtre du football et du rugby.

Partager cet article

Repost0