Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 juin 2008 2 10 /06 /juin /2008 04:30

 

Gérard Pierron, vous connaissez ?... Si la réponse est oui, vous avez de la chance... Si la réponse est non, vous en avez aussi, car vous aurez celle de le découvrir...

C'est un chanteur résolument marginal, qui vit en dehors du "système", un défricheur de poètes oubliés, un inlassable défenseur de l'oeuvre de Gaston Couté, un "gars" profondément humain, avec un coeur gros comme ça...

Il a enregistré (relativement) récemment un double CD intitulé "Plein Chant" qui est une véritable pépite pour les oreilles.
Gérard Pierron y est entouré magistralement par deux groupes de musiciens de la région de Grenoble, Kordevan et Djal. C'est vraiment un "accompagnement" royal, riche et sensible à la fois.

(Les deux images ont été "captées" sur le site de Pierron. La première reproduit la pochette, avec un dessin d'Ernest Pignon-Ernest, excusez du peu; la deuxième donne une idée de "l'ambiance" du spectacle à Voiron...)

Partager cet article

Repost0

commentaires

J
Bonjour Mr Touzeil,  je me sais pas si vous me reconnaissez à travers mon nom mais je suis un de vos ancien élève ( de la 6ême araucaria, du collège rené Cassin ). Juste pour vous dire que j'aime bien votre site, et que l'on voit bien votre amour pour la poésie.
Répondre
J

Bonjour Julien, merci pour ton petit salut et tes compliments... Dis donc, la 6ème araucaria, cela ne date pas d'hier ! ... Je garde de bons souvenirs de cette période, moi qui suis maintenant
"pensionné" comme on dit... Je suppose que tu es maintenant de ton côté dans "la vie active"... Tu seras toujours le bienvenu sur le biloba...


Y
La dernière fois que je l'ai entendu en concert, c'était à Durcet. Il y a un temps déjà.
Répondre
J

Tu veux des détails : c'était la première fois qu'on utilisait des gradins dans la fameuse salle "polyvalente" !... (De mémoire, pour le XIV° Printemps. - à vérifier dans l'historique -)


D
tu te souviens ? Meung-sur-Loire ? Le quai de la gare ? Gerard qui nous embrasse? Et le qui-proquo à l'hôtel ? Bernard Meulien, et les roses  sur la tombe de Gaston ?  Evidemment,  de tels  souvenirs sont presque des poèmes ...
Répondre
J

Comment veux-tu que j'oublie de tels moments ?...
Je continue à penser que les souvenirs sont des poèmes... et que les poèmes sont des souvenirs !... (cf. anthologie Cotcodi du XII° Printemps de Durcet.)


M
et bien, j'ai de la chance...je fais une double découverte!
Répondre
J

En effet. A voir la façon enthousiaste dont tu évoques François Béranger sur ton blog, je ne serais pas étonné que tu apprécies le travail de Pierron. Détail pratique : si tu ne trouves pas ce
disque chez un disquaire classique, tu peux le commander par courrier. (cf. le site Internet officiel de gérard pierron.)
Autre détail pratique : je ne sais pas mettre en ligne des vidéos sur le blog... Mais ça viendra peut-être...