Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 février 2008 1 11 /02 /février /2008 05:19

 (Images Internet : à gauche, lecteur MP3, hardmicro-fr, à droite : Magritte, la lectrice soumise, casafree, au centre : Fragonard, la lectrice, madeinfrance)

Extrait d'un livre de Joëlle Brière, Celui qui lit, aux éditions de la Renarde Rouge :

Celui qui lit traverse des ronces

sans égratignures et visite des fiançailles

qui ne lui appartiennent pas. Et pourtant,

quand il ferme son livre, il a du sang

sur son mouchoir et le goût d'une autre salive

dans la bouche.

Partager cet article

Repost0

commentaires

T
Parfois je me demande si ça vaut la peine de faire un commentaire pour dire que j'aime tout mais puisque tu me le demandes : j'aime tout!
Répondre
J
J'en suis ravi !...
T
c'est donc pour ça que la renarde est rouge...
Répondre
J
En effet, parfaitement, tout-à-fait, assurément, pardi !, évidemment, pour ne pas dire yes ! (Cela ne me dit pas ce que tu penses de la pertinence du poème ni de celle des images... )
M
Hihi je trouve aussi !
Répondre
J
On est donc d'accord !...
(Rien trouvé d'original à te répondre...)
M
J\\\'ai emprunté mon commentaire à un autre blog :
http://poemofil.over-blog.com/article-16141507.html
Répondre
J
C'est fûté !...
Y
Étonnant comme les deux tableaux que tu choisis donnent chacun une lecture juste du texte de Joëlle Brière.
Répondre
J
Faut croire que je "bosse" un peu mes images... C'est (à peu près) tout ce que je sais faire !
Cela dit, je trouve que le lecteur va bien aussi !...
Et je crois aussi que ce livre est très beau...