Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 novembre 2021 4 25 /11 /novembre /2021 05:00

En automne, le mélèze est un régal pour les yeux : comme une actrice un peu coquette, il attire la lumière sur lui, surtout celle qui précède de peu le coucher du soleil. Les couleurs du renard (le roux, l'orange, les variétés de marron/brun) nous sautent à la figure comme des bouchons de champagne...

Nous en avons deux dans le voisinage : celui d'Yvan, offert par le pépiniériste il y a longtemps, devenu trop grand pour être proposé à la vente, et le nôtre, pieusement recueilli sur la frontière italo-suisse il y a encore plus longtemps, en revenant d'Italie...

Bonus : un poème qui va avec...

photos : flora
photos : flora
photos : flora
photos : flora

photos : flora

photos : flora
photos : flora
photos : flora
photos : flora

photos : flora

photos : flora
photos : flora
photos : flora
photos : flora

photos : flora

photo : flora / poème : jct /

photo : flora / poème : jct /

Partager cet article

Repost0

commentaires

Y
Même pas foutu d'avoir de vraies feuilles et les perdre en hiver !
Répondre
T
Le mélèze est un des rares conifères à perdre ses aiguilles en hiver... De là à en déduire qu'il nous joue des tours, il n'y a pas loin...
Et réjouissons-nous à l'avance car je ne connais pas de vert plus tendre que celui des mélèzes au printemps...
T
ses couleurs attirent l'oeil / il nous fait signe : l'hiver arrive ...
Répondre
T
C'est le message des mélèzes, écoutons-le sagement...
L
Plantons des arbres !!
Répondre
T
Voilà un mot d'ordre qui me sied ! Je n'arrive pas à la cheville d'Elzéard Bouffier, mais, dans ma petite vie, j'ai quand même planté pas mal d'arbres... dans la commune, bien sûr, mais aussi dans les collèges où je suis passé et à droite à gauche, chez des amis, quelquefois dans les terrains vagues; à personne, donc à tout le monde...
M
Qu'il est beau ton mélèze !
Répondre
T
Merci pour ton cri d'admiration...
(Nous partageons ces lauriers avec le voisin Yvan...)
B
Quel balèze !
Répondre
T
Eh oui ! il a bien grandi, le malabar !...