Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 septembre 2021 4 02 /09 /septembre /2021 04:00

Il a avalé son bulletin de naissance, il a rendu les houzettes, il s'est fait la malle, il est passé de l'autre côté, il a éteint la lumière, il a cassé sa pipe, bref, il nous a quittés, le gars Boudet... Et nous voilà déboussolés, comme qui dirait des orphelins, à nous remémorer les bons moments passés ensemble sur les petites routes de la poésie, à mesurer l'étendue de son envergure et de sa force de travail... Et malgré les vents contraires qui soufflent en ces temps étranges, nous nous serrons les uns les autres devant l'église de Louplande...

Aussi avons-nous bien du mal à nous quitter avant le pot d'adieu...

1- photo : yvon kervinio / 2- durcet 2006 / 3- durcet : place au poème / 4- photo : joëlle anger /
1- photo : yvon kervinio / 2- durcet 2006 / 3- durcet : place au poème / 4- photo : joëlle anger /
1- photo : yvon kervinio / 2- durcet 2006 / 3- durcet : place au poème / 4- photo : joëlle anger /
1- photo : yvon kervinio / 2- durcet 2006 / 3- durcet : place au poème / 4- photo : joëlle anger /

1- photo : yvon kervinio / 2- durcet 2006 / 3- durcet : place au poème / 4- photo : joëlle anger /

Partager cet article

Repost0

commentaires

R
Nous avons eu un dernier échange épistolaire quelques petites semaines avant sa mort -qu'il voyait venir à grands pas... Elle est venue encore plus vite hélas.
Répondre
T
Alain a fait preuve d'une lucidité et d'un courage exemplaires, au point de nous annoncer sa mort prochaine, - inéluctable -, et de nous écrire un message d'outre-tombe ! Simplement intitulé : "à Dieu"... Il va nous falloir un peu de temps pour tenter de combler son absence...
M
La première fois que j'ai rencontré Alain c'était à Ballon et la dernière à Durcet...
Je suis très triste.
Répondre
T
Merci, Minik, de partager avec nous ces moments douloureux qui suivent sa disparition...
T
c'est brutal : un message sur FB et puis cette pandémie qui nous a éloignés (pas de salons, ou autres manifestations...) alors il vit dans ces recueils et ses écrits ... notre mémoire l'accompagne ... cette fin d'été est mauvaise : Jean-Jacques, Alexandre...
Répondre
T
Merci, Thierry, la faucheuse ne chôme pas en ce moment !...
C'est quand même une page à tourner qui pèse des tonnes...
M
Un bien bel hommage que tu lui rends là... et tellement mérité ! C'était, en effet, un grand homme.
Répondre
T
Merci, Morgan... On se souviendra longtemps de l'homme, de l'ami, du poète et de tous les projets qu'il a pu initier avec ou sans nous...
B
un humaniste... j'ai les larmes aux yeux... c'est injuste
Répondre
T
Merci, Françoise, nous sommes tous "impactés" comme on dit aujourd'hui...
Il va falloir faire avec... sans ! Et ce ne sera pas toujours facile...