Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 avril 2020 5 10 /04 /avril /2020 04:00

Marie-Jo (Christien) m'annonce la mort du poète Guy Chaty il y a deux jours, victime du covid - 19.  Il était venu au "Printemps de Durcet" en 2014.

Dans son poème placé sur le "chemin des poètes", sur la balise n° 12, on trouve le mot "confinés"...

"Pas de hasard..." dirait la voisine...

Un article pour le saluer dans "Recours au poème" :

https://www.recoursaupoeme.fr/actualites/guy-chaty-lhomme-qui-revait-des-etoiles/

1/2/3- guy chaty à durcet en 2014 - photos archives / 4- balise 12
1/2/3- guy chaty à durcet en 2014 - photos archives / 4- balise 12
1/2/3- guy chaty à durcet en 2014 - photos archives / 4- balise 12
1/2/3- guy chaty à durcet en 2014 - photos archives / 4- balise 12

1/2/3- guy chaty à durcet en 2014 - photos archives / 4- balise 12

Partager cet article

Repost0

commentaires

Yves 10/04/2020 11:26

J'ai rencontré Guy Chaty à Durcet et à l'occasion, découvert son univers poétique. À le relire, on sent comme il était frère de Jean l'Anselme. Dans la revue Gros Textes de l'hiver 2020, il nous relatait ses "Dialogues avec sa dyalise". Humour noir. À lire ou relire ici :
https://fr.calameo.com/read/0011805405d99d36c8753

Topa 11/04/2020 07:42

Un très bon conseil de lecture que ces "Dialogues" !... En plus de son humour glacé, on y retrouve aussi sa pétillance scientifique...

Marie-Josée 10/04/2020 11:07

Mes pensées à son épouse et à sa famille. Nous faisions partie du comité de lecture de la revue "Interventions à Haute Voix" mais c'est à Durcet que je l'ai rencontré "en vrai".
Ce poème prémonitoire est bien troublant...

Topa 11/04/2020 07:23

"Troublant", c'est le mot juste....
En 2014, son poème était passé presque inaperçu ; aujourd'hui, il vibre comme un message d'outre-tombe...

thé ache 10/04/2020 11:06

resitué son poème trouve un échos très fort

Topa 11/04/2020 07:17

Oui, une résonance énorme qui nous interpelle après coup....

dcbx 10/04/2020 11:05

Sur un chemin inconnu pour nous -encore heureux- il doit deviser avec Jean L'Anselme. " Les temps sont durs aux âmes douces" , non ?

Topa 11/04/2020 07:14

Oui, Daniel, Guy était proche de l'Anselme par le biais de l'humour et de la fraternité...

monique 10/04/2020 10:06

Un poète qui s'en va c'est tout le monde poétique qui pleure.
La lecture de son poème, comme une prémonition où discrètement se glissèrent les mots clés vers cet au-delà, ça bouleverse et rend triste. Je pense à sa famille .

Topa 11/04/2020 07:11

Merci, Monique, pour tes mots réconfortants...