Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 décembre 2017 6 16 /12 /décembre /2017 05:03

POÈME À PLEURER

 

Il était si pauvre qu’il vivait

dans une chambre de bonne

sans bonne

et que l’hiver il se chauffait

avec un grille-pain

sans pain

Jacques MEUNIER

(Manifeste pour un minimum de poésie)

*

Notes :

-l'auteur : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Meunier

- le livre : http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Lachenal-et-Ritter/Manifeste-pour-un-minimum-de-poesie

1- openlibrary / 2- amazon
1- openlibrary / 2- amazon

1- openlibrary / 2- amazon

Partager cet article

Repost0

commentaires

L
Un Meunier qui ne dort pas écrit de beaux poèmes, même s'il a un P de travers.
Répondre
T
Oui, c'est un bonhomme étonnant, curieux de tout et doué d'un bon sens de l'humour...
L
Topor n'était pas la moitié d'un con (cf. le "blason" du bonhomme Brassens...)
Répondre
T
Hé ! hé ! tes mots ne sont pas choisis au hasard !...
T
la pauvreté n'est pas là où on veut la parquer : je vais voir à l'herbe si elle peut commander : un manifeste ! ça fait plaisir depuis André ça manquait !
Répondre
T
Ta "pauvre" libraire, elle va devoir chercher un peu car c'est un "vieux" livre !
+ 20 dessins de Topor, quand même !...
Y
Réjouissant en ces temps de pauvrophobie.
Répondre
T
Oui, j'aime bien l'esprit de curiosité de ce bonhomme...
M
"une chambre de bonne sans bonne".
Elle est bien bonne celle-là !
Répondre
T
C'est bien le cas de le dire, au risque de nous répéter...