Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2016 2 31 /05 /mai /2016 04:06

Aujourd'hui, deux poèmes de Thierry Le Pennec, poète de Bretagne venu au dernier "Printemps de Durcet"... Tous les deux sont extraits de "Prés, poèmes et pommes", publié récemment aux éditions Potentille.

*

dedoudedoudedou

*

jurant et sacrant tout ce que je sais je viens

de heurter du front le fil

troisième du palissage qui est à

un mètre vingt du sol à présent

qu'a lâché ce midi dans Melrose un pieu

par la faute du vent poussant de tout son poids

sur les arbres chargés à bloc j'en

jette ma casquette

virtuelle à terre comme John à Jersey

quand l'orage trempa la charretée de foin

énorme et prête à rentrer à la ferme et merde

*

(T. L.P.)

*

en le plus infime

des gestes celui

de détacher un fruit

de son pédoncule que ne suis-je

en cet état toujours

Agissant

dans le cosmos d'un champ

sous son ciel labouré de mille et un vents ?

*

(T. L.P.)

*

N.B. : sur la photo, le poète a un bonnet blanc...

1- photo : joquel / 2- bioalaune.com / 3-  scan couverture
1- photo : joquel / 2- bioalaune.com / 3-  scan couverture
1- photo : joquel / 2- bioalaune.com / 3-  scan couverture

1- photo : joquel / 2- bioalaune.com / 3- scan couverture

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Poème
commenter cet article

commentaires

thé âche 31/05/2016 15:59

Raymond Queneau :
C'est mon po - c'est mon po - mon poème
Que je veux - que je veux - éditer
Ah je l'ai - ah je l'ai - ah je l'aime
Mon popo - mon popo - mon pommier
Oui mon po - oui mon po - mon poème ....

Topa 01/06/2016 09:25

Je pensais également à ce popo, ce poème... "Encore l'art po..."

Document I.N.A. : Queneau lit lui-même, ici : http://www.ina.fr/video/I12052532

photodilettante 31/05/2016 08:03

rien que le titre nous régale déjà....

Topa 01/06/2016 09:20

Et les poèmes de Thierry sont à déguster aussi...

Yves 31/05/2016 07:59

Je venais de découvrir le recueil, sorti quelques jours avant le Printemps de Durcet, et t'en parlais avec enthousiasme quand tu me dis :« Thierry Le Pennec ? Mais il est là. Sur le chemin ! »
Belle rencontre. Aussi attentif à l'arbre qu'à l'homme, le poète ressemble à sa poésie. Rien d'étonnant, dira-t-on, mais tellement réconfortant.

Topa 01/06/2016 09:19

Je confirme la véracité de ce propos...
"Pas de hasard", dirait ma voisine Clo'...