Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 05:00

Les références : Joann SFAR : A bicyclette, Gallimard / France-Inter.

Livre métis, avec des dessins et du texte.

Un reportage sur le 100ème Tour de France, en 2013 ? Non et oui quand même...
Rien sur les classements et les concurrents, ou presque. L'auteur nous confie d'ailleurs qu'il n'aime ni le sport en général, ni le cyclisme en particulier.

Une plongée du côté des à-côtés du Tour, des techniciens, des photographes, des publicitaires, des hôtesses, des spectateurs et surtout des spectatrices... Engagé par France-Inter pour une émission quotidienne, Sfar, en total béotien qu'il est, excelle dans son cheminement tous azimuts et sa découverte d'un monde qu'il ignorait. Il a constamment l'oeil du poète et le coeur humaniste...

S'ensuit un mêli-mêlo des plus réjouissants, alternant les jugements de valeur à propos des hôtels en apparence bon marché, mais complètement impersonnels et uniformisés, les pensées philosophiques ou religieuses, les beautés des paysages, les références aux champions du passé, la folle passion des supporters ou encore la déprime de certains suiveurs...

Bref, je ne suis pas loin de penser que ce mec est un génie qui réussit tout ce qu'il entreprend...

1 et 2 : leblogdemoon.fr / 3 : franceinter.fr
1 et 2 : leblogdemoon.fr / 3 : franceinter.fr
1 et 2 : leblogdemoon.fr / 3 : franceinter.fr

1 et 2 : leblogdemoon.fr / 3 : franceinter.fr

Partager cet article

Repost0
8 janvier 2015 4 08 /01 /janvier /2015 05:07

Ce n'est pas une allusion à la chanson de Moustaki, ni une autre au prénom de Staline, non. C'est juste une occasion de vous inviter à lire un très bon bouquin dont voici les références :

Marie-Hélène Lafon : Joseph, éditions Buchet-Chastel.

"La vie d'un simple", ouvrier agricole, - tout en bas du bas de l'échelle sociale -, Joseph est un homme doux, travailleur, qui s'y entend mieux avec les bêtes qu'avec les gens, peut-être pas tout à fait "fini", mais bon... Il lui reste quelques problèmes à régler avec sa famille, avec l'alcool, avec la solitude et avec le maquis de la paperasserie administrative.

Dans un roman assez court, qui se lit "comme du beurre", tout est dit à travers cette figure paysanne, dit avec une infinie tendresse et une extrême pudeur... C'est la force de ce qu'on appelle le style...

Si vous voulez quelques détails supplémentaires, allez voir cet article, très élogieux :

http://culturebox.francetvinfo.fr/livres/romans/marie-helene-lafon-le-monde-paysan-dans-les-yeux-de-joseph-190957

+ +++++

1 et 2- culturebox.francetvinfo.fr / 3- blog.feedsbooks.com
1 et 2- culturebox.francetvinfo.fr / 3- blog.feedsbooks.com
1 et 2- culturebox.francetvinfo.fr / 3- blog.feedsbooks.com

1 et 2- culturebox.francetvinfo.fr / 3- blog.feedsbooks.com

pauljorion.com

pauljorion.com

Partager cet article

Repost0
27 décembre 2014 6 27 /12 /décembre /2014 05:00

Ce petit article est dédié à Jean-Michel B.

_____________________________________________________________________________________________

On m'a offert récemment (merci "On" !) un livre dont je vous recommande la lecture :

Georges Brassens : Journal et autres carnets inédits, éditions du Cherche-midi.

Autant vous le dire tout de suite, pour l'apprécier pleinement, il vaut mieux avoir une petite connaissance de la vie et de l'oeuvre du tonton Georges.

Il s'agit en effet des notes que prenait Brassens au jour le jour sur des cahiers d'écolier, en marge du "déroulé" de sa vie d'artiste.

Période considérée : 1963 à 1981. (+ années 50 pour les Carnets)

On y trouve ainsi des brouillons, des ébauches de chansons, mais aussi des dates de rendez-vous, des sommes d'argent correspondant sans doute à des prêts (ou des dons ?), des nouvelles concernant la santé de la famille ou des proches (son père, Jeanne, Marcel, "Gibraltar", les animaux familiers, etc.), des réflexions sur l'actualité, des "coups de gueule" concernant des critiques, des jugements rapides sur la qualité d'une salle, d'un micro ou du public et autres "pensées"...

Brassens avait de la suite dans les idées et n'hésitait pas à revenir des dizaines de fois sur un vers ou un quatrain dont il n'est pas satisfait. Et il est passionnant de voir par exemple la genèse et l'évolution progressive de chansons comme "Le roi des cons", "Mourir pour des idées", "Le vieux Normand" ou "La ballade des gens qui sont nés quelque part"...

Plus de trente ans après sa mort, Brassens est terriblement vivant à travers ses chansons, interprétées par moult chanteurs/teuses en France, dans les pays francophones et dans le monde entier. Un ami, inconditionnel du poète sétois, malheureusement aujourd'hui disparu lui aussi, avait dénombré plus de 650 interprètes de Brassens !...

En voici quelques-un(e)s par ici :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_interpr%C3%A8tes_ayant_chant%C3%A9_Georges_Brassens

1- cherche-midi.com / 2- pascale23.wordpress.com / 3 et 4 : brassensperreau.skyrock.com
1- cherche-midi.com / 2- pascale23.wordpress.com / 3 et 4 : brassensperreau.skyrock.com
1- cherche-midi.com / 2- pascale23.wordpress.com / 3 et 4 : brassensperreau.skyrock.com
1- cherche-midi.com / 2- pascale23.wordpress.com / 3 et 4 : brassensperreau.skyrock.com

1- cherche-midi.com / 2- pascale23.wordpress.com / 3 et 4 : brassensperreau.skyrock.com

you tube

Partager cet article

Repost0
21 décembre 2014 7 21 /12 /décembre /2014 05:07

Voilà un livre qui ne va pas vous exploser les neurones (quoique...) et qui sera sûrement source d'éclats de rire en famille (ou pas)...

Les références :

Clémentine Mélois : Cent titres, éditions Grasset. Préface de Jacques Roubaud.

Il me semble avoir déjà évoqué l'auteur(e) sur mon blog, mais je ne retrouve plus où...

D'autres titres détournés à voir par ici :

http://www.ufunk.net/artistes/clementine-melois-cent-titres/

_________________________________________________________________________

+ Rien à voir (perso) : Est-ce qu'on a renouvelé notre stock de lavande ?...

scan
scan
scan

scan

scan
scan
scan

scan

Partager cet article

Repost0
20 septembre 2014 6 20 /09 /septembre /2014 04:04

Georges Cathalo est un poète du sud de la France, de la région de Toulouse, auteur de multiples ouvrages dont les "Quotidiennes" (La Porte) et les "Noms communs" (Gros Textes).

C'est aussi un critique littéraire qui publie régulièrement ses articles dans "Texture" et bien d'autres revues de poésie.

Il vient de m'envoyer son dernier-né : "Près des yeux, près du coeur" qui paraît tout juste aux éditions de la Renarde Rouge, avec des illustrations d'Evelyne Bouvier.

C'est le livre idéal pour laisser tomber ses oripeaux d'adulte "sérieux" et replonger avec délice dans les jardins de l'enfance... ("...dont on ne guérit pas", disait Cadou.)

Ce recueil rassemble une trentaine de poèmes, ayant tous pour titre un verbe à l'infinitif.

Un choix qui n'est pas innocent, bien sûr... Des poèmes plutôt courts, simples, directs, fraternels, "efficaces" dans leur volonté de magnifier la poésie...

Deviner

la poésie la poésie

ah oui ce battement de coeur

que l'on entend si l'on écoute bien

et qui bat lentement

seconde après seconde

ce coeur invisible et présent

qui donne la force

de deviner ce qui n'est pas

*

On ne s'étonnera pas de découvrir par ailleurs chez Cathalo le côté ludique, voire ironique de l'amoureux des mots, comme dans ce poème :

Inventer

ornithorynques et diplodocus

cataplasmes et rutabagas

antipetiserpentigraphe

otorhinolaryngologiste

la chasse aux mots est permanente

elle est calme elle est pacifique

et nul n'en revient jamais bredouille

*

Gageons qu'il en sera de même à la lecture de Près des yeux, près du coeur, "on n'en revient jamais bredouille..."

scan
scan
scan

scan

Partager cet article

Repost0
12 septembre 2014 5 12 /09 /septembre /2014 04:07

On dit que le hasard fait bien les choses...

Il faut croire que oui car il a fallu pas mal de circonstances favorables pour que ce livre atterrisse sur mon "bureau".
Il s'agit de "Les rides du lion" d'Abdellatif Laâbi, éditions Messidor (1989), puis Eddif (2000).

Pour ceux qui ne connaîtraient pas l'auteur, voici un aperçu :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Abdellatif_La%C3%A2bi

Une sorte de journal, de dialogue avec soi-même, à travers les figures du père, de la mère, de l'épouse, de son double, une introspection à plusieurs voix... Les plaies qu'on a du mal à refermer, le douloureux voyage de l'exil, le regard incisif sur la société et le monde qui nous entourent. Et toujours une écriture sublimée qui coule comme un torrent, entre les rives de l'humour (cruel) et celles de l'utopie...

Voir un très bon article par ici : http://www.limag.refer.org/Textes/Manuref/laabi.htm

La poésie n'est jamais loin...

Un petit extrait :

".../...Ne reste pas en place, frère, voyage. Assure-toi de la rotondité de la Terre. Caresse fougueusement ses galbes. Délie sa crinière et aménages-y ta couche et ta couverture. Mords à ses seins de glace et de feu. Remplis tes poches de cailloux. Apprends à lire les cartes. Prends soin de ton tapis volant. Perds-toi, mais perds-toi vraiment dans la vastitude. Et puis reviens ou ne reviens pas. Là n'est pas la question. Car "tu es parti là-bas pour rester ici." .../..."

sources : decitre.fr, aljadid.com
sources : decitre.fr, aljadid.com
sources : decitre.fr, aljadid.com
sources : decitre.fr, aljadid.com

sources : decitre.fr, aljadid.com

Partager cet article

Repost0
20 juillet 2014 7 20 /07 /juillet /2014 04:00

Christophe Jubien vient de publier Le monde d'Emile, chez Corps Puce.

Christophe est un poète attachant qui se double d'un animateur chaleureux, au service de la poésie et officiant sur "Radio Grand Ciel". A écouter quelque part par là : http://radiograndciel.fr/02-Emissions/PoesieEtMusique/emission.html

Il était avec nous sur le "chemin des poètes" à Durcet en 2013, l'année où il pleuvait...

Le monde d'Emile est un livre qui (re)donne le moral, ce qui n'est pas rien par les temps qui courent... De quoi (re)donner confiance dans le genre humain...

On y croise Emile, bien sûr, jardinier de son état, mais pas que... :

Deux sacs lourds à porter,

un papillon jaune,

trois raisons de souffler

adossé au platane

la quatrième :

une tache au poumon

On y côtoie Théo, attendrissant gamin :

Christ ouvre ses bras

si Théo se refuse

qui portera secours

à l'asticot vivant

traîné dans les graviers

par la fourmi ?

Ce livre constitue un véritable hymne à la vie sous toutes ses formes, sublimée par le regard toujours positif du poète :

Epiant de loin

le pavillon d'Emile

les quatre immeubles

n'attendent qu'une chose

la floraison du cerisier

au fond du jardin

On peut ouvrir ce livre à n'importe quelle page. Comme dans la chanson de Brassens "Tout est bon... y'a rien à jeter..."

Extrait de la préface de Jean-Louis Rambour : "...chez Christophe Jubien, l'orchestre laisse la place aux pinsons qui pépient, aux poules qui caquètent et au chant de la sonnette d'un vélo provoqué par un nid-de-poule..."

Bonus : l'interview de Christophe, par ici :http://chroniques-d-un-newbie.fr/?p=5015

photos : joëlle, yves (chemin des poètes 2013) + interview du newbie (Mackay)
photos : joëlle, yves (chemin des poètes 2013) + interview du newbie (Mackay)
photos : joëlle, yves (chemin des poètes 2013) + interview du newbie (Mackay)

photos : joëlle, yves (chemin des poètes 2013) + interview du newbie (Mackay)

Partager cet article

Repost0
6 juillet 2014 7 06 /07 /juillet /2014 04:03

Les références : Woody Guthrie, La maison de terre, éditions Flammarion.

Curieusement, ce livre écrit en 1946/47, n'a été publié que l'an dernier...

Un éclairage intéressant, à lire par ici : http://www.hebdo.ch/hebdo/passions/detail/woody-guthrie-roman-chanteur-folk-la-maison-de-terre

Pour le reste, cela dépendra de vous : ou vous prenez Guthrie pour un utopiste et vous n'irez pas au bout. Ou bien vous "entrez dans le rêve" comme dirait Manset, et vous allez accompagner les personnages dans leur quête pour survivre à une nature hostile (le fameux "dust bowl") ainsi qu'à un engrenage terrifiant qui transforme ces métayers en prolétaires misérables, endettés jusqu'au cou par le système capitaliste, cyniquement relayé par celui des banquiers...

Et si vous ne connaissez pas encore le troubadour (plus de 3.000 chansons !), vous découvrirez un écrivain au style inimitable, qui écrit comme il parle, comme il chante, un tempérament véritablement "nature" et un coeur généreux...

Bonus : je vous propose d'écouter "This land is your land" chanson de Woody Guthrie qui est presque devenue (pour certains) l'hymne national américain...

sources : babelio.com, google images, dylanesco.com
sources : babelio.com, google images, dylanesco.com
sources : babelio.com, google images, dylanesco.com

sources : babelio.com, google images, dylanesco.com

youtube

Partager cet article

Repost0
14 juin 2014 6 14 /06 /juin /2014 04:02

Voici un livre remarquable : Alain Corbin : La douceur de l'ombre (éditions Fayard).

Avec un sous-titre particulièrement éclairant : L'arbre, source d'émotions, de l'Antiquité à nos jours.

Pour faire court, disons qu'il s'agit d'une étude richement détaillée et référencée de l'attitude de l'homme face à l'arbre. Au fil du temps, au fil des siècles, des humeurs et des évolutions de nos sociétés...

Histoire d'un fantastique compagnonnage avec l'arbre, élément central tiraillé entre la terre et le ciel, ou comme dirait (savamment) l'auteur Alain Corbin, "passeur du chtonien à l'ouranien..."

Bref, du miel à toutes les pages...

Pour en savoir plus, vous pouvez lire ceci : http://www.lemonde.fr/livres/article/2013/04/18/le-besoin-d-enlacer-les-arbres_3161774_3260.html

(Merci à la personne qui a eu la bonne idée de m'offrir ce livre...)

Iskndrs.wordpress.com, encreuse.net, oriibu.canalblog.com, artesella.it, produits-ecologiques.org
Iskndrs.wordpress.com, encreuse.net, oriibu.canalblog.com, artesella.it, produits-ecologiques.org
Iskndrs.wordpress.com, encreuse.net, oriibu.canalblog.com, artesella.it, produits-ecologiques.org
Iskndrs.wordpress.com, encreuse.net, oriibu.canalblog.com, artesella.it, produits-ecologiques.org
Iskndrs.wordpress.com, encreuse.net, oriibu.canalblog.com, artesella.it, produits-ecologiques.org
Iskndrs.wordpress.com, encreuse.net, oriibu.canalblog.com, artesella.it, produits-ecologiques.org

Iskndrs.wordpress.com, encreuse.net, oriibu.canalblog.com, artesella.it, produits-ecologiques.org

photos : flora
photos : flora

photos : flora

Partager cet article

Repost0
13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 04:00

Voici un petit livre qu'on a du mal à classer... et même à ranger dans une bibliothèque !...

Il nous vient de Grenoble en même temps que Raphaële Bruyère, poète récemment à l'honneur au dernier "Printemps de Durcet".

Une trentaine de "contributeurs" ont participé à la rédaction de cet almanach qui pourra vous accompagner toute l'année, surtout si elle n'est pas bissextile...

Comme à la Samaritaine, on y trouve de tout : des pensées, des dictons, des faits divers, des messages codés, des tendances, des astuces, des contes, des romances, des rébus, des pages blanches, des conseils de cuisine et même des poèmes !

En voici les références : "Maintenir maintenant" 365, éditions les machines.

Pour d'autres renseignements et pour le commander, voir le site des machines, par ici :

http://lesmachines.over-blog.com/article-maintenir-maintenant-365-122839045.html

Pour vous appâter, je vous glisse quelques morceaux choisis (dans l'entrefilet) :

TRUCS OU ASTUCES : Si par mégarde l'un de vos convives renverse du sel sur la magnifique nappe de coton blanc que vous tenez de votre grand-mère, aspergez aussitôt les grains de sel d'un verre de vin rouge, et il n'y paraîtra pas.

24.02

LA VIE DES CHEFS : A son premier cours de tir à l'arc, distrait, le chef alla se placer sur la ligne des cibles.

11;09

CARNET DE LIAISON : Lundi, les enfants peuvent apporter des jeux.

01;07

RUBRIQUE Q : Elle avait des yeux bleu transparent immenses : vous avez là de bien belles billes, lui dis-je. Je sortis les miennes, du fond de ma poche kangourou, et nous jouâmes ensemble toute la soirée.

07.04

LA VIE POLE EMPLOI : Aujourd'hui je m'actualise.

13.02

ififbetween.over-blog.fr, delcampe.net, macommune.info
ififbetween.over-blog.fr, delcampe.net, macommune.info
ififbetween.over-blog.fr, delcampe.net, macommune.info

ififbetween.over-blog.fr, delcampe.net, macommune.info

Partager cet article

Repost0