Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 05:03

corusc10.jpg

coruscante.jpg(Images Internet :

gauche, coruscantrepublic

droite, coruscante.joueb.com)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bon, passons assez vite sur coruscant dans le sens de "planète fictive majeure dans l'univers de Star Wars" et intéressons-nous à l'étymologie.

A partir du latin coruscare qui veut dire briller, étinceler, on a l'adjectif coruscant qui signifie donc vif, brillant, éclatant, en parlant d'un style par exemple. Son emploi reste rare ou littéraire, surtout quand il caractérise une façon de s'exprimer qui virevolte avec le lexique et la syntaxe...

 

Pour vous aider à placer ce mot dans une prochaine conversation, je vous ai tout de même déniché une ou deux citations.

"...D'amour mourir me font, belle Marquise, vos beaux yeux..."

                                  (Molière, Le bourgeois gentilhomme.)

L'écho : Très bien, très bien, mais tu n'as pas placé le mot coruscant...

Allez, essaie encore...

 

"Quand on a la chance de s'appeller de son vrai nom Alphonsine Zéphirine Vavasseur, on se demande comment on peut choisir comme nom de plume un pseudonyme aussi peu coruscant que Max du Veuzit, surtout quand des romans de gare on écrit..." (Guillaume Pépy, Non, mais t'as vu l'heure ? article paru dans La vie du rail de juillet 2010.)

 


 


Partager cet article

Repost0
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 05:03

L'origine de ce curieux mot, batrotoume, laisse les étymologistes pantois, voire dubitatifs. Il nous viendrait du scandinave "batro" = belliqueux et du batave "tumesh" = pleine lune.

Le sens tombe justement sous le sens : après avoir désigné au Moyen-Age tout individu cherchant la bagarre, surtout les nuits où la lune est bien visible, on s'accorde à penser que le batrotoume est aujourd'hui un résidu fossilisé de roches métamorphiques, résultat incontestable d'une fusion à très haute température. (cf. photo ci-dessous)

 

 

batrume.JPG

 

(Image Internet : meliponariodosertao.com)

 

A noter un sens figuré très intéressant : on emploie parfois batrotoume pour qualifier une viande coriace, qui résiste à la fourchette et au couteau.

 

Voilà. Cela n'empêche pas une petite citation.


"Debout sur son drakkar,

le viking fait son cinéma*.

Il gonfle les biceps et les triceps itou.

Il gueule quelque chose mais on ne sait pas quoi.

Sans doute un cri de guerre, peut-être un cri de joie.

Repassez le making off du bonus dvd,

Vous entendrez sûrement son fameux

Batrotoume ! batrotoume ! batrotoume !

 

Tremblez, peuples soumis à la taxe foncière,

Tremblez, mussez-vous vite sous la couette,

Et préparez les constats à l'amiable,

Car - oui, c'est un paradoxe -

Le viking n'aura jamais Thor."

 

               (Sébastien Charles Leconte, poète viking.)

 

* astuce perso : "le Viking" est le nom du cinéma de la ville voisine.

Partager cet article

Repost0
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 05:07

Voilà un mot que je trouve plutôt réjouissant (sans doute à cause de la parenté sonore avec rigolote) et qui laisse les moteurs de recherche sans voix ou presque...

Pour les rendre plus loquaces, il faut revenir à l'origine, c'est-à-dire à l'italien frigoloti.

  (info : trentinointavola.it)

TORTA DA FRIGOLOTI

Ricetta segnalata da: Da “Saor de la tera” di G.B. LAMPI


Preparazione:
Riponete su una spianatoia 250 grammi di farina, 250 grammi di burro, 250 grammi di zucchero, 250 grammi di mandorle tritate, 1 tuorlo d’uovo (facoltativo). Fate passare tutti questi ingredienti, fregando l’uno contro l’altro i palmi delle mani, spruzzandovi sopra un buon cucchiaio di acquavite, ma trattando l’impasto con leggerezza, in modo da formare dei bozzoletti, o delle briciole. Ungete e infarinate una tortiera di rame e provvedete a far piovere, con cura e con leggerezza, tutti questi pezzoletti, riponendoli a cuocere nel forno ben caldo.

 

On doit obtenir à peu près ça :

 

torta da frigoloti (Small)

torta-da-frigoloti--Small-.JPG

 

(Internet : visitvaldinon.it)

 

Bon, chez nous, c'est plus simple : on prend de la farine, du sucre, du beurre, éventuellement un oeuf; on mélange tout ça, on verse dans la poêle et on obtient quelque chose qui cherche son identité entre le crumble et la crêpe.

Ce sont les frigolotes , dessert de la région du Trentin, à la fois familial et sentimental...

 

Terminons avec une citation :

"La donna è mobile..." (extrait du Rigoletto de Verdi.)

 

Zut ! il n'y a pas le mot frigolotes là-dedans, je recommence avec la relation d'un dialogue entendu le mois dernier :


Les petits-enfants : "Nonna, tu nous as fait des frigolotes aujourd'hui ?"

La nonna : "Oui, comme hier et comme avant-hier..."


 

Partager cet article

Repost0
8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 05:11

Latruboise.jpg

 

Vous connaissiez la truboise classique, bien sûr...

Un lecteur (merci à lui !) m'envoie cette photographie d'un modèle très rare, utilisé par Mac Gyver au cours d'un stage de survie en entreprise : c'est la truboise dite "élytre à étoiles", qui a l'immense avantage d'être consignée tous les jeudis et tous les dimanches. 

Elle est fabriquée dans un petit village de l'Helvétie, proche de Moléson-sur-Gruyères, ce qui explique la présence des trous sur les montants...


Partager cet article

Repost0
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 05:22

feu.jpg

(Image Internet : cachina.unblog.fr)

 

Mouriner : voici un verbe qu'on entend encore quelquefois par chez nous, en Normandie, et qui semble bien être la forme patoisante de mouronner.

Il a à la fois le sens d'avoir du mal à prendre en parlant d'un feu que celui d'éprouver du ressentiment, de la rancune.

 

Une citation ?

Pendant des siècles et des siècles, le volcan était resté tellement endormi qu'on l'avait presque oublié et qu'on ne s'en méfiait absolument pas. Vint alors, surgi on ne sait d'où, un très vieux berger, barbu comme un prophète de carte postale, qui s'allongea sur le sol et lança, en direction du cratère, cette question restée depuis sans réponse : "Qu'est-ce que tu mourines dans ton coin ?"

                                                 Haroun Tazieff (extrait de Mon ami Vulcain)

 


 

Partager cet article

Repost0
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 05:12

truboise.jpg

 

(Image Internet : 23eme-vogue.skyrock.com)

 

  Truboise : voilà un mot curieux, dont l'étymologie est sujette à caution.

D'après certains dictionnaires, cela viendrait de "Trub", nom d'une vieille famille de Bâle, en Suisse, qui aurait émigré au XIXème siècle pour la région de Compiègne, dans l'Oise. D'autres optent pour une origine plus lointaine, peut-être araméo-celtique, conséquence indirecte de l'époque des Croisades : le seigneur Tugdual de Trémazan, vassal du marquis de la Turballe, s'enfonça dans le pays de Kouch jusqu'en Grande Cataracte, d'où il ramena des épices, de la verveine de Buenos-Aires ainsi que des plantes médicinales censées vaincre la cécité. En tout cas, c'est à lui qu'on doit la construction de la chapelle plate, invisible à marée haute, à Tréompan, près de Ploudalmézeau, dans le Finistère. 

 

Pour la première photo, chaussez vos lunettes : la truboise est cachée au pied de l'arc-en-ciel... On peut raisonnablement penser que "truboise" désigne ici un animal si discret qu'on n'en possède aucun portrait ni description digne de ce nom. C'est le premier sens de ce mot.

 

Pour la seconde, on voit bien qu'il s'agit d'un outil assez proche de la poinçonneuse, mâtiné du casse-noix bergamasque avec arrêt sur image... C'est le deuxième sens.

 

truboise2.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                     (Image Internet : horlogerie-suisse.com)

Cela ne nous exonère pas d'une citation :

"Soazic, passe-moi donc la truboise, j'ai de l'inspiration..."

                     (Anatole Le Braz, Le grand pardon.)

Partager cet article

Repost0
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 04:07

 

fil.jpg

 

lancement-atlantis-09-2006.jpg(Images Internet : gauche, elisadusud.canalblog.com

droite, science-et-vie.net)

 

Bon, les indices visuels doivent vous mettre (un peu) sur la voie...


Voici la définition du dictionnaire :

duite : (nom féminin) fil que la navette conduit depuis une lisière jusqu'à l'autre dans l'ourdissage d'une étoffe.

 

Une citation quand même :

"- Qui c'est ?

- C'est l'plombier...

- Qui c'est ?

- C'est l'plombier, j'viens réparer la duite..."

                                         (Fernand Raynaud)

Partager cet article

Repost0
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 04:02

Bon, aujourd'hui, un mot nouveau (pour mes oreilles) : elbot.(nom commun, masculin)


L'étymologie est presque muette sur le sujet : vient du néerlandais heilbot.

Anagramme : bolet, mais c'est une fausse piste.

Comme nom propre, il n'est pas inutile d'apprendre que 8 personnes seulement portent ce nom en France. (cf. genealogie.com)

 

Une image peut-être ?

elbot7.jpg (Image Internet : 1bp.blogspot.com)

 

Zut ! ça, c'est Elbot, "the" robot...

 

Une autre ?

elbotalacreme.jpgelbotàlacrème (Image Internet : xquis.com)                                                            

Ici, la légende dit : elbot à la crème.

 

 

Une dernière ? (à droite, en face...)

helle.png (Internet : foodlexicon.net)

 

Eh ! oui, c'est un poisson commun qui, nous dit-on, est proche du flétan, par sa forme et son goût.

 

Une citation n'est jamais superflue, la voici donc :

"Après la pluie, elbot tant."

                         (dictons de nos provinces.)

 

Une dernière, mais c'est bien parce que c'est vous :

"Le grand Jacques jouait au tennis comme un dieu grec...

Cependant, il était de santé fragile et tenait de son père, poissonnier aux Halles, un héritage dont il se serait bien passé :

à chaque fois que la partie dépassait soixante minutes, son tennis-elbot le reprenait et le faisait atrocement souffrir. Il était obligé de quitter le court, généralement sous les ricanements à peine voilés de son adversaire."

 

             (Françoise Sagan, in Un glaçon dans l'eau chaude.)

 

 

 

 

 

 

Note qui n'a rien à voir :

On part trois/quatre jours en Bretagne... A bientôt sur les écrans !...


Partager cet article

Repost0
25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 04:14

Chouette ! un mot nouveau !... (enfin, pour moi, en tout cas.)

L'étymologie nous éclaire quelque peu : Nanzouk (ou nansouk) tire son nom de l'hindi et signifie littéralement "plaisir des yeux". Ce mot désigne une toile de coton légère d'aspect soyeux, employée en lingerie et pour la broderie. (voir Robert)

Une illustration avec cette robe en nanzouk datant de 1914 :

nanzouk.jpg

(Image Internet : farm4.static.flick.com)

 

Une citation pour faire bon poids :

"- Philomène, après quarante-cinq ans de mariage, tu devrais comprendre que le tablier en nanzouk n'est pas la tenue idéale pour aller traire...

- J'y tiens à mon nanzouk, c'est André qui me l'a offert.

- André ?

- Tu sais bien, mon amant de Saint-Jean...

- Ouais, ben, au lieu de vagabonder comme ça avec ton nanzouk en soldes, tu ferais mieux de regarder où tu verses le lait..."

                                                                (extrait du Manuel d'Epictète) 

Partager cet article

Repost0
5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 04:04

250px-Koeh-048.jpg                                                                                                                                (Image Internet : Wikipédia)

 

 

  Petite leçon de choses pour y voir plus clair :

La zédoaire est une épice originaire d'Inde et d'Indonésie, assez proche du gingembre et du curcuma. On utilise principalement son rhizome et ses feuilles pour des applications culinaires, cosmétiques ou médicinales.

Voir en particulier l'élixir du suédois, boisson revigorante connue depuis l'Antiquité et dont la zédoaire est un des composants.

 

Pour vous dénicher une citation, j'ai dû relire les oeuvres complètes des cuisiniers/nières du petit écran...

".../...Attrapez l'animal par les ailes en le serrant amoureusement contre vous.

Gavez-le de fraises tagada auxquelles vous ajouterez une pincée de zédoaire concassé pour relever le goût.

Vous pouvez maintenant opérer sans risque de stress pour le volatile.../..."

(Extrait de Maïté : Soupe de favouilles, tablier de sapeur, et autres spécialités... - éditions de la Bécasse -)

Partager cet article

Repost0