Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 05:36

(Image Internet : www.questioncredit.com)

 

Bon, on va tout de suite penser : quel est le pluriel d'un tibeur ? - des touyous ! ...

Non, le tibeur est un mot très sérieux qui appartient au champ lexical de la finance, c'est vous dire...

La définition exacte est la suivante : le tibeur est le taux interbancaire offert en euro. (On dit aussi "euribor" si on veut frimer en anglais...)

Pas facile à placer dans la conversation de tous les jours, surtout en fin de mois.
J'ai quand même déniché une belle citation : "- Dis donc, Lulu, t'as vu dans le journal, ils disent que le tibeur a encore baissé...
                           - Ouais, ben t'as qu'à le relever, sinon on risque de marcher dessus."

                                                                                          (Marc Papillon de Lasphrise, in La fille de Madame Butterfly.)

Partager cet article

Repost0
30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 05:25

(Images Internet : à gauche,  www.connaissancedesarts.com et à droite,  http://givernews.com )
















Julos (Beaucarne), parlant du wallon, dit à peu près que c'est "une langue venue à pied du fond des âges"...
Le mot  viette a dû suivre pas loin... On le dirait né ce matin de sa mère latine. Sans faire le savant, on voit bien qu'il a hérité de via, la voie, la route...

Il désigne une petite allée, un sentier, une sente dans le jardin, dans les champs, dans les bois... bien moins prestigieuse que celles des photos, il faut bien le reconnaître.

C'est un mot très peu employé aujourd'hui, même en Normandie.

Une citation peut-être ? La voici :

"Tu vas m'abîmer ma planche d'échalotes avec tes grands panards, marche donc dans la viette si ce n'est pas trop te demander..." (Léopold Sédar Senghor, in Jardins de France, éditions Rustica) 

Partager cet article

Repost0
18 janvier 2009 7 18 /01 /janvier /2009 05:19

(Images Internet : www.vogelwarte.ch et  www.ruchet.com )
Les spécialistes auront trouvé tout de suite que spioncelle est un adjectif pour qualifier une variété de pipit, un passereau sympathique (c'est moi qui le dis... les moucherons ne sont pas d'accord !) qui vit dans les montagnes, les marais ou encore les zones littorales de notre hémisphère nord.
Si vous la rencontrez, vérifiez sa carte d'identité : cela doit être marqué Anthus spinoletta.

 Bon, alors, la citation :
"Quand la spioncelle dort, son bec indique le nord." ("Proverbes et dictons populaires", éditions de la boussole) 

Partager cet article

Repost0
27 décembre 2008 6 27 /12 /décembre /2008 05:21
 (Image Internet : www.plantomania.net)
C'est doux à prononcer : ketmie, non ? C'est l'autre nom de l'hibiscus ou althéa, ou encore mauve. C'est un mot qui nous vient de l'arabe "khatmi", qui veut simplement dire arbre d'Afrique. La (belle) photo représente une ketmie dite somnolente. Il en existe beaucoup d'autres : ketmie des jardins, des marais, etc.
Accessoirement, la ketmie est aussi une sorte de blouson moulant pour les femmes qui font de la moto...

Bien sûr, vous attendez la citation, alors la voilà :
"Où donc qu't'as mis la ketmie, Miquette ?"
(Charles-Augustin Sainte-Beuve, in Volupté, volume 2, Carpe Diem éditions)

Partager cet article

Repost0
5 décembre 2008 5 05 /12 /décembre /2008 05:32

Chalazion, cha-la-zion, qu'est-ce donc ?...

Le dictionnaire parle d'une "petite tumeur dure, indolore, au bord de la paupière."

Autrement dit, un orgelet.

C'est plus simple pour les images... Celle de gauche (Internet : mauditfrançais) est sans doute le résultat d'un gros chalazion...  

Celle de droite (jura-camping-lafaz) est une photo de l'église... d'Orgelet, un gros village du Jura.

(Oui, j'ai évité les images "médicales" qui auraient pu heurter les âmes sensibles...)

 

Bon, la citation : "Sachant qu'Anne Atoll présente tous les signes d'un chalazion sur l'oeil gauche, comment faire pour qu'Aff, le loup, ne lui propose pas un deuxième oeil de verre pour un euro ?" ( Krys, in Le retour du chalazion, éditions du sucre opticien).

 

Variante :

"- J'voudrais ben

aller au bal,

- J'voudrais ben

aller au bal,

mais j'peux point,

mais j'peux point.

- Et pourquoi donc

que tu n'peux point ?

- Et pourquoi donc

que tu n'peux point ?

- Parce que j'avions

un chalazion.

- Parce que j'avions

un chalazion."

 

(Chanson traditionnelle)

Partager cet article

Repost0
1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 05:51

(Images Internet : à gauche, www.britannica.com ; à droite, www.hiltonpond.org )

Le mot ondatra nous vient du huron, ce n'est pas souvent...
Il désigne un rongeur qui trouve sa place entre la loutre et le rat musqué, voire le castor.

Pas de prédateur (à part l'homme qui en veut à sa fourrure...), 3 ou 4 portées par an, autrement dit la population "ondatrienne" n'est pas menacée de disparition le long des berges des cours d'eau. Il préfère les pentes abruptes, l'animal, car il lui faut un bon mètre cube pour faire sa "maison"... C'est un expert en poteau pointu à l'envers, comme le montre l'image à droite. Pas de chance pour lui, cette spécificité, plus d'autres dégâts collatéraux, lui vaut d'être classé, je cite, "réputé nuisible"...

Ah ! la citation qui prouve bien, sous des dehors quelque peu primitifs, toute la civilité de ce muridé* :
"Monsieur et madame Ondatra ont l'honneur de vous faire part de la naissance de Carbone 14, qui fait déjà la joie de ses treize frères et soeurs, à savoir Carbone 1, Carbone 2, Carbone 3, Carbone 4, Carbone 5, Carbone 6, Carbone 7, Carbone 8, Carbone 9, Carbone 10, Carbone 11, Carbone 12 et Carbone 13."
(document flottant au fil de l'eau, sur le Saint-Laurent, retrouvé par hasard et par un pêcheur du dimanche, actuellement exposé** au musée de Montréal.) 

* sans être médisant, on remarquera que les parents Ondatra n'avaient pas beaucoup d'imagination pour choisir les prénoms de leurs enfants.
** le document, pas le pêcheur ! 

Partager cet article

Repost0
13 novembre 2008 4 13 /11 /novembre /2008 05:35

(Images Internet : oiseaux.net et dessin : solene.ledantec) 

Voilà, voilà...
Le mergule est  un petit oiseau du grand nord, quasiment un habitant de l'Arctique.
C'est un palmipède qu'on peut situer entre le pinguoin et le guillemot. Pas très doué pour le vol, le mergule (latin : Alle alle) "nage avec ses ailes", nous disent les scientifiques. Il se nourrit de petits crustacés et de mollusques marins, principalement en surface.

Une citation pour étonner l'monde ? : "Allez, allez, Alcide, combien de fois faudra-t-i te répéter qu'après eun' mergule, on ne met point de majuscule ?..." (Fustel de Coulanges, in Geai zéro faute !, éditions boréales)

Partager cet article

Repost0
1 novembre 2008 6 01 /11 /novembre /2008 05:36

(Image Internet : www.danslagueuleduloup.com)


Ah! voilà un mot étonnant, plus oral qu'écrit (pas de trace dans les dictionnaires normand-français) et pourtant bien vivant encore aujourd'hui. (La preuve, pas plus tard que ce matin, Raymond au téléphone : "Le chêne à l'entrée du terrain de foot de Ségrie, il est pas ripitu... mais enfin, il est pas mort.")
Avant de vous donner sa signification (cherchez un peu !), retenons que c'est aussi un mot serbo-croate ou kosovar dont, malgré des efforts méritoires, (cf. "Traduire cette page"), je n'arrive pas à saisir le sens.
En français, enfin, en normand, ripitu s'emploie essentiellement avec la négation ne... pas. Il sert à qualifier des personnes ou des êtres en pleine forme, resplendissants, épanouis. (Par déduction, vous trouverez que "ne pas être très ripitu" a le sens inverse : fatigué, malade, flapi...)

Vous attendez la citation ? Elle arrive : "Dis donc, Norbert, tu m'as pas l'air d'excès ripitu anui; pose donc ton sac de farine et va-t'en bère une moke." (Alphonse Daudet, in Voyage en Normandie, éditions du lundi). 

Partager cet article

Repost0
10 octobre 2008 5 10 /10 /octobre /2008 04:44
(Image Internet : www.insectes-net.fr )
Aujourd'hui, c'est facile : tipule est un mot du genre féminin désignant une sorte de gros moustique encore appelé "cousin". Il ne pique pas, n'hésite pas à se séparer de ses pattes en cas de danger et produit une larve qui peut causer des dégâts dans les cultures.
Mâme Wiki, la dame-ressource, pas toujours sûre à 100 pour cent, mais bon, en recense environ 500 parmi les différentes espèces dont la fameuse Tipula perfidiosa, ou encore Tipula geronimo, ou même Tipula churchillensis, toutes trois découvertes par un certain Alexander. (On imagine la vie de ce gars-là (!) et son plaisir à trouver des noms nouveaux pour ses bestioles...)
Une 'tite citation pour finir ? :
Jean, veux-tu bien arrêter d'arracher les pattes de cette tipule, elle est peut-être de la famille... (Edmond Rostand)

Une deuxième pour faire bon poids ? :
J'ai gardé mon tipule marine... (Isabelle Adjani)

Partager cet article

Repost0
20 septembre 2008 6 20 /09 /septembre /2008 04:47
(Images Internet : à gauche, animals.nationalgeographic.com ; à droite, profile.myspace.com)

Bon, alors, l'axolotl (prononcez quelque chose comme "aksoloteul")...
Drôle de mot, drôle d'animal. Axolotl est un mot aztèque, de "atl" = eau et "xolotl" = chien. Accessoirement, le dieu de la mort, chez les Aztèques, s'appelait Xolotl.
C'est un urodèle, de la famille des batraciens, originaire du Mexique, longtemps confondu par nos savants de laboratoire avec la salamandre tigre. Il a des atouts pour figurer au top 50 de nos aquariums (aquarii ?) : 1) il est capable de passer toute son existence à l'état larvaire. Autrement dit, il reste un enfant toute sa vie... 2) il peut regénérer sans problème des organes détruits. Par exemple, un oeil ou des parties du cerveau... 3) il a une bonne tête et un "sourire" qui fait craquer...
Axolotl est aussi le nom d'un groupe de rock, le titre d'une nouvelle de Cortazar et plein d'autres choses bizarres que vous trouverez en consultant Mâme Wiki...
Une 'tite citation pour épater la galerie : "Yvonne, y'a plus d'mir dans l'placard, passe-moi donc l'axolotl..." (Marcel Amont)  

Partager cet article

Repost0