Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 05:03

Comme son nom vernaculaire l'indique, le Quercus obtusata, ou chêne du Mexique, nous vient d'Amérique...

Sa tête n'est pas surmontée d'un grand chapeau, comme dans la chanson, mais il lui arrive d'être fatigué... (cf. photo : www.inifap.gob.mx)

 

arbol_churrasco.jpg

(www.inifap.gob.mx)

 

Il peut atteindre 20 mètres dans son pays natal, développement plus modeste en Europe.

Feuilles tardivement caduques, arrondies au sommet, en forme de violon (=pandurata) nous dit Helardot qui s'y connaît en Quercus...

Glands petits, comestibles, à demi recouverts par une cupule hémisphérique.

 

GBPIX_photo_277892.jpg(gardenbreizh.org)

 

Un extrait d'un vieux livre avec le tampon "Biblioteca de Ciendias Naturales" :

"Cette nouvelle espèce de chêne est originaire du royaume du Mexique; nous l'avons trouvée près de la petite ville d'Ario.../... Je lui ai donné le nom de Quercus obtusata, parce que le sommet, la base et les découpures des feuilles sont obtuses, et ne présentent aucune pointe comme dans la plupart des espèces de ce genre, décrites jusqu'à ce jour.

Le Quercus obtusata fournit un bois d'un tissu très serré, susceptible de prendre un beau poli et d'une très grande force; .../... Il est surtout remarquable par la direction des écailles de la cupule, tournées vers le pédoncule..."

 

Pour en voir un par ici, vous irez à La Carneille, à droite en entrant dans le cimetière.


 


 


 


Partager cet article

Repost0
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 05:09

Le Quercus kewensis est appelé chêne de Kew en français. Ce nom vient du fait qu'il a été découvert, par hasard nous dit-on, près de Londres, dans les fameux jardins de Kew. (Des détails ici.) 

Il semble être le résultat d'une hybridation entre le Quercus cerris et le Quercus wislizenii.

D'assez petite taille (10 à 12 mètres), ce chêne possède des feuilles persistantes, finement dentées; peu exigeant au point de vue des sols, il a l'avantage d'être très rustique (il supporte des gelées à -15°).

 

1669.jpg(semencesdupuy.com)

 

Quercus_kewensis_HGAA19881587A_JDL016852_12OCT2009_01a.jpg

 


 

 

 

(oaknames.org)

 

Vous trouverez un jeune chêne de Kew à Saint-Pierre du Regard (61).

Partager cet article

Repost0
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 05:07

 

  Aujourd'hui,un petit billet consacré au chêne à lattes, ou chêne imbriqué, qu'on appelle encore en latin  Quercus imbricaria...

 

(Source : helardot)

Son milieu d'origine est le centre et l'est des Etats-Unis où il peut atteindre 20/25 mètres.

Ses feuilles n'ont rien à voir avec celles du chêne "classique" : elles sont entières, non dentées, marcescentes, et font plutôt penser à celles du laurier.

tquim--lfseveral11133.jpg

 

  Floraison en avril-mai. Fruits petits, cupules à écailles "embrassantes", recouvrant presque la moitié du gland. 

 

wquim--fr15974.jpg

tquim--flmale51194

 

 

 

tquim--flmale51194.jpg (Images Internet : cas.vanderbilt.edu)

 

 

  On le considère comme un arbre rustique, capable de s'adapter à tous types de sols.

Autre qualité : on lui connaît peu ou pas d'ennemis...

official_002.jpg                                                                                     (yourgardenshow.com)

Nous en avons un, planté au Parc, sur la commune de La Carneille : il va sur ses douze ans et a déjà fière allure...

Partager cet article

Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 04:02

  Petit retour du côté des chênes remarquables avec, aujourd'hui, le quercus schochiana.

 

C'est un hybride "naturel", croisement de Quercus palustris et de Quercus phellos, originaire d'Amérique du Nord, et qu'on appelle parfois en français "chêne de l'Illinois".

 

schoch_oak_1.jpg

 

  Un beau sujet, comme on dit, (cf. cirrusimage.com) : qui peut friser les vingt mètres "at home", une quinzaine dans nos jardins d'Europe.

 

q.jpg

  Principal attrait : ses feuilles, très allongées, lancéolées, parfois dentées, parfois non, persistantes dans les coins abrités, toujours spectaculaires en automne. (image : jardins-en-marche.fr)

 

Quercus_x_schochiana.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Ne cherchez pas les fruits, c'est un arbre stérile... (image : google.fr)

Les spécialistes nous disent encore qu'il est assez rustique, mais qu'il a une préférence pour les milieux humides.

Si vous passez par Angers, vous en verrez un très beau à l'arboretum Allard. Par ici, vous vous contenterez d'un spécimen plus modeste en allant sur le chemin des Dimperies, commune de La Lande Saint-Siméon (Orne).


Partager cet article

Repost0
12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 04:09

 

  Aujourd'hui, retour parmi les chênes avec le Quercus pondaim, lequel n'a pas vraiment d'autre nom en français.
Hybride : croisement Quercus pontica x Quercus dentata (=daimyo).

Développement modeste (6 à 8 mètres), feuilles très amples, marcescentes.

 

  (Images Internet : haut, phengels.fr, milieu : bomen-online.nl, bas : gardenbreizh.org)

  Arbre surtout ornemental, magnifique dans ses couleurs automnales.

 

Nous avons la chance d'en avoir un exemplaire chez nous, à Durcet, placé à dessein sur le "chemin des poètes", à gauche du cimetière.

Quercus-Pondaim

 

Quercus Pondaim-6193


 
 
 

(gardenbreizh.org)

Partager cet article

Repost0
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 03:48

 

  Bon, il n'a pas un nom facile à porter, le Quercus leucotricophora, mais comme dit l'autre : "tout l'monde peut pas s'appeler Durand"...

Pour des commodités phonétiques, nous pourrons aussi le nommer "chêne blanc" ou "chêne gris", ou encore "chêne de l'Himalaya". D'autant plus qu'il est originaire d'Extrême-Orient : Inde, Chine, Birmanie, Népal, Vietnam... et qu'il n'arrive en Europe qu'au XIX° siècle.

Paradoxalement, le chêne de l'Himalaya craint le gel, mais il repart le plus souvent de la base. (Chez nous, on dit qu'il "repigeonne du pied.")

Ses feuilles, assez comparables à celles du châtaignier, sont persistantes.

GBPIX_photo_221142.jpg

(gardenbreizh.org)

Fruits petits et "mucronés" (= terminés en pointe), écorce épaisse, gris brun.

(Infos : site helardot)

CFGm211.jpg

(cfgphoto.com)

quercus_leucotricophora.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous trouverez un specimen de chêne de l'Himalaya sur la commune de Bréel.

 

 

 

 

 

  (calflora.net)

 

Rien à voir : patientez un peu pour les réponses à vos éventuels commentaires car je serai absent quelques jours pour cause de poésie et de petits-enfants...

Partager cet article

Repost0
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 04:02

N'allez pas croire, en vous fiant à son nom de baptême, que ce chêne, le Quercus macon, possède une silhouette de bouteille de bourgogne*...

 

51614  

C'est un chêne hybride, résultat d'un croisement entre le quercus frainetto et le quercus macranthera. (Avec un peu de patience, vous devriez retrouver ces deux chênes dans la rubrique "Arbres et arbustes".)

(image Internet : esveld.nl)

 

Assez peu de renseignements par ailleurs. Parfois, Mâme Gougueule joue les grandes muettes. Il faudra donc, pour une fois, vous contenter de cela...

 

85330.jpg

 

 

 

 

  + cette photo des feuilles (esveld.nl)

 

  Sachez enfin que vous pourrez voir un chêne macon à 1 kilomètre du bourg de Ségrie-Fontaine, au lieu-dit Calvaire du chemin de la Poterie. C'est un sujet splendide, l'un de nos plus beaux "pensionnaires"...

 

 

 

 

* bon à savoir : pour compliquer les choses, il existe, parmi les vins de Bourgogne, un domaine chêne Mâcon... A voir ici.


Partager cet article

Repost0
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 04:09

 

  Aujourd'hui, quelques mots concernant le sainte-lucie, genre de faux merisier (Prunus mahaleb), à la floraison blanche très spectaculaire et très parfumée.

 

"C'est un arbre qui a tendance à "buissonner" et qui s'étale facilement. Il produit de minuscules cerises rouges et noires dont on fait des liqueurs en Italie ou en Bourgogne. En Grèce, avec les noyaux, on fabrique une épice nommée "Mahaleb".

Le parfum qui se dégage des feuilles, du bois et de l'écorce provient de la coumarine..."

                                                                                                                      (infos Wikipédia)


Au moment du dernier "Printemps de Durcet", Flora avait pris deux trois photos :


SAM_0897.JPG

 

 

 

SAM_0922.JPG

SAM_0921.JPG

Partager cet article

Repost0
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 04:03

J'avais eu l'occasion, il y a longtemps, de vous parler du quercus dentata ici.

Allons plus loin aujourd'hui avec un spécimen magnifique de cette famille, le quercus dentata "pinnatifida"...

Quercus-dentata-Pennatifida.jpg

(Image Internet : phengels.fr)

 

  Son nom latin vous pose problème ? Francisez-le en chêne du Japon, ou chêne de l'empereur, ou encore en chêne daymio "découpé".

Vous l'avez déjà compris, ce cultivar nous vient d'Asie : Chine, Japon*, Corée(s) et son arrivée en Europe ne date "que" du milieu du XIX° siècle.

C'est un chêne d'ornement, promis à un petit développement, surtout recherché pour sa beauté, son élégance aérienne et pour ses feuilles, à la fois très finement découpées et largement échancrées.

 

quercus_dentata_pinnatifida2.jpg(Internet : hootowlhollow.com)

 

 

Evitez un sol trop humide, il n'y tient pas...

Il résiste assez bien au gel, d'après plusieurs témoignages d'internautes.

 

Le seul problème semble être celui de sa sensibilté au fameux oïdium...

 

Voilà. La dernière photo montre le fruit qui prouve bien que sommes dans la famille des chênes.


Par chez nous, on pourra admirer un "empereur découpé" à Taillebois, au lieu-dit "Le chant des cailloux."

 

pinna2.jpg

 

(Internet : pepiniereslaurentaises)

 

(* Une pensée pour le Japon, si éprouvé ces temps-ci...)

Partager cet article

Repost0
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 05:07

Retour aux chênes (cf. documentation helardot) :

aujourd'hui, le quercus marilandica, qu'on appelle chêne du Maryland ou chêne noir en France ou encore blackjack aux U.S.A.

C'est un chêne de l'est / sud-est des Etats-Unis qui n'est arrivé en Europe qu'au XVIIIème siècle, et qui connaît un développement relativement modeste (10 / 15 mètres).

 

Black_Jack_Oak.jpg

(Images Internet : haut, meridian.k12.il.us / milieu, fotopedia.com / bas, ucogardens.com)

 

Rustique, il pousse même sur des sols pauvres, sablonneux, mais sans calcaire.

Feuilles épaisses, dures, vernissées, généralement à trois lobes seulement.


 

feuillesquercmariland.jpg

  Fruits petits, enfermés dans une cupule en toupie.

oakgrove_blackjackOak.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ecorce noire et fissurée. Bois dur et noueux.

 

Pour en voir un par ici, vous irez à Ségrie-Fontaine (Orne).

Partager cet article

Repost0