Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 octobre 2015 3 21 /10 /octobre /2015 04:00

Bon, aujourd'hui, on se penche sur le Quercus ellipsoïdalis, ou chêne ellipsoïdal, ou encore chêne des marais du nord. (Certains parlent aussi de "chêne jaune")

Source : le jardin de Sophie :

Il nous vient d'Amérique du nord, plus précisément du nord-est des Etats-Unis où il croît naturellement. Pouvant atteindre 25 mètres dans son milieu d'origine, il se contentera d'une quinzaine de mètres en Europe. De forme pyramidale au début, il s'arrondit et s'étale peu à peu avec l'âge.

Marcescentes, ses feuilles sont très découpées et profondément lobées. D'un vert brillant au départ, elles prennent une superbe couleur rouge en automne.

Ses fruits mesurent 1.2 à 2 cm et sont elliptiques. Ils ne seront mûrs que la deuxième année.

Ce chêne apprécie une exposition ensoleillée, dans un sol non calcaire.

Vous le trouverez en vous rendant dans la commune des Tourailles, pas très loin de la basilique.

1/2/3- : uwgb.edu / 4- : jardindupicvert.com / 5- : uwgb.edu / 6/7- psn3.com
1/2/3- : uwgb.edu / 4- : jardindupicvert.com / 5- : uwgb.edu / 6/7- psn3.com
1/2/3- : uwgb.edu / 4- : jardindupicvert.com / 5- : uwgb.edu / 6/7- psn3.com
1/2/3- : uwgb.edu / 4- : jardindupicvert.com / 5- : uwgb.edu / 6/7- psn3.com
1/2/3- : uwgb.edu / 4- : jardindupicvert.com / 5- : uwgb.edu / 6/7- psn3.com
1/2/3- : uwgb.edu / 4- : jardindupicvert.com / 5- : uwgb.edu / 6/7- psn3.com
1/2/3- : uwgb.edu / 4- : jardindupicvert.com / 5- : uwgb.edu / 6/7- psn3.com

1/2/3- : uwgb.edu / 4- : jardindupicvert.com / 5- : uwgb.edu / 6/7- psn3.com

Partager cet article

Repost0
11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 04:02

L'autre jour, nous étions à Fervaques, dans le Calvados, plus précisément dans le Pays d'Auge... Plus précisément encore, au château du Kinnor. Oui, c'était la journée du patrimoine, mais nous venions voir les arbres remarquables plutôt que les vieilles pierres*...

Bon, première série de cinq photos consacrée au plus vieux platane de France. Plus de 500 ans nous assure-t-on. Ce "Platanus orientalis", c'est son petit nom latin, trône dans la cour d'honneur du château et semble en pleine forme... A priori, il est à l'abri des voitures qui pourraient venir s'écraser sur son tronc gigantesque, en "patte d'éléphant" à sa base...

Deuxième série de cinq photos réservée à un hêtre pourpre qui n'a "que" deux siècles, mais ne manque pas d'allure, lui non plus. On l'appelle "Fagus sylvatica purpureum" ou, plus simplement, "hêtre de Châteaubriand" (voir note un peu plus bas). Lui aussi semble nous raconter des histoires d'éléphants...

************

* remarquables, elles aussi, au minimum parce que Châteaubriand y vint plusieurs fois pour rencontrer Delphine de Custine, une fervente admiratrice...

photos : flora
photos : flora
photos : flora
photos : flora
photos : flora

photos : flora

photos : flora
photos : flora
photos : flora
photos : flora
photos : flora

photos : flora

Partager cet article

Repost0
10 août 2015 1 10 /08 /août /2015 04:00

Non, l'azérolier n'est pas un soldat du pape ni un outil de mécanicien, pas plus qu'un enzyme méconnu ou un collectionneur d'aréoles... Nous sommes bien dans la rubrique "Arbres et arbustes."

L'azérolier, en latin Crataegus azarolus, encore appelé "épine d'Espagne", est un arbre qu'on trouve plutôt dans le midi. Il provient d'ailleurs des pays méditerranéens et du Moyen-Orient. Son nom vient de l'arabe "zaarour", lequel a donné "acerola" en espagnol.

Sans faire une fiche botanique complète, retenons qu'il est proche de l'aubépine de chez nous, qu'il est cependant peu épineux, qu'il pousse dans n'importe quel type de sol, que ses fleurs sont blanches et ses fruits (les cenelles ou azéroles, pommettes dans le Sud), rouges ou jaunes selon les (nombreuses) variétés. Les pépiniéristes recommandent de goûter les fruits avant d'en planter un car certains sont "insipides et farineux" quand d'autres sont merveilleusement "parfumés et acidulés".

Ajoutons que son bois était jadis très recherché en marquetterie et que les feuilles et les fleurs trouvent des applications en pharmacologie et cosmétologie...

Composition :
Fruits : Eau (94 %), Protides (0,4 %), Glucides (4,8 %), Calories (24,1 Kcal), Lipides (0,3 %), Calcium (10 mg), Phosphore (9 mg), Fer (0,5 mg), Sodium (3 mg), Potassium (97 mg), Magnésium (12 mg), Vitamine A, Vitamine B1 (0,02 mg), Vitamine B2 (0,06 mg), Vitamine PP (0,4 mg), Vitamine C, Sucre (4,5 mg), Fibres (0,3 %), Zinc (0,1 mg), Cuivre (0,1 mg), Amidon (0,07 g), Bioflavonoïdes, Sélénium (0.1 µg)


(cf. garrigue-gourmande.fr)

1 à 6 : fruitiers-rares.info
1 à 6 : fruitiers-rares.info
1 à 6 : fruitiers-rares.info
1 à 6 : fruitiers-rares.info
1 à 6 : fruitiers-rares.info
1 à 6 : fruitiers-rares.info

1 à 6 : fruitiers-rares.info

Partager cet article

Repost0
3 juillet 2015 5 03 /07 /juillet /2015 04:00

Alors, que diriez-vous d'un petit chêne aujourd'hui ? Par exemple, le chêne de Turner.

Son nom complet en latin est Quercus turneri pseudoturneri. Hybride de Quercus ilex et de Quercus robur, "pseudo turneri" étant un cultivar, créé en Angleterre à la fin du XIX° siècle.

Malgré les illustrations 4 et 5 qui ne sont là que pour faire joli, ce n'est pas William Turner, le peintre, qui a donné son nom à ce chêne, mais William Turner, le botaniste du XVI° siècle, à qui on ainsi rendu hommage. (C'est clair ?...)

Caractéristiques principales : le chêne de Turner n'est pas très grand (8/10 mètres maximum). Son feuillage est semi-caduque. L'arbre reste vert (on dit "sempervirent") jusqu'à la nouvelle pousse... Il a tendance à buissonner (on dit qu'il est "multicaule" (= il a plusieurs tiges))Ses feuilles sont qualifiées de "coriaces" et une bonne partie de ses glands presque entièrement enveloppés dans une cupule. Ses fleurs, sous forme de chatons jaunes, contrastent joliment avec le feuillage. Il aime les terrains argileux, voire humides.

Par ici, un chêne de Turner a été planté dans la cour de l'école de Saint-Pierre du Regard (Orne) en 1999. Il va bien, merci...

1 et 2 : vdberk.fr / 3 : pepinieres-bazainville. fr / 4 et 5 : peinture-tableau-art.com
1 et 2 : vdberk.fr / 3 : pepinieres-bazainville. fr / 4 et 5 : peinture-tableau-art.com
1 et 2 : vdberk.fr / 3 : pepinieres-bazainville. fr / 4 et 5 : peinture-tableau-art.com
1 et 2 : vdberk.fr / 3 : pepinieres-bazainville. fr / 4 et 5 : peinture-tableau-art.com
1 et 2 : vdberk.fr / 3 : pepinieres-bazainville. fr / 4 et 5 : peinture-tableau-art.com

1 et 2 : vdberk.fr / 3 : pepinieres-bazainville. fr / 4 et 5 : peinture-tableau-art.com

Partager cet article

Repost0
8 mai 2015 5 08 /05 /mai /2015 04:00

Reprenons le cours "normal" des choses avec une photo envoyée par Martine Caplanne récemment. C'est une image "pêchée" sur facebook, me dit-elle, en ajoutant qu'elle ne déparerait pas sur le biloba...

La voici donc...

****************************************************************************************************

Martine Caplanne, au cas où vous ne le sauriez pas, est une chanteuse qui aime les poètes... et les arbres !

On peut la retrouver par ici : http://www.martine-caplanne.fr/

photo transmise par martine

photo transmise par martine

Partager cet article

Repost0
27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 05:00

Bon, aujourd'hui nous ne parlerons pas d'un chêne remarquable, mais de l'arbre du clergé...

Je ne le connaissais pas sous cette appellation, mais seulement sous celle de clérodendron, que malicieusement et en référence à un ami poète, nous transformons volontiers en "clérembodendron" !...

Les spécialistes hésitent entre "grand arbuste" et "petit arbre" (taille adulte : environ 3 mètres).
Il aime le soleil et les terrains drainants, craint les gels excessifs, mais ne pose pas de gros problèmes de culture.

Son intérêt principal est sa floraison abondante et très parfumée. On en trouve des blancs, des roses, des rouges et même des bleus. (voir photos ci-dessous) On dénombre près de 400 espèces différentes...

Son nom viendrait du fait qu'il a des vertus médicinales (grec : klero = fortune, chance et dendron = arbre), mais on ne dit pas lesquelles...

___________________________________________________________

Rien à voir : sortie poétique en Bretagne ce week-end (Port-Louis) : cela implique donc que j'aurai un peu de retard pour répondre à vos commentaires...

source : plantes-shopping.fr
source : plantes-shopping.fr
source : plantes-shopping.fr

source : plantes-shopping.fr

1- aujardin.info / 2- gardensonline.au / 3- jardiland.com
1- aujardin.info / 2- gardensonline.au / 3- jardiland.com
1- aujardin.info / 2- gardensonline.au / 3- jardiland.com

1- aujardin.info / 2- gardensonline.au / 3- jardiland.com

Partager cet article

Repost0
5 mars 2015 4 05 /03 /mars /2015 05:04

Schwarzenberg, vous allez me dire que c'est un prince autrichien qui s'illustra lors des batailles napoléoniennes et vous aurez sans doute raison... Mais si je vous en parle aujourd'hui, c'est dans le cadre de la catégorie "arbres et arbustes".

En effet, un de nos chênes s'appelle Quercus robur furst Schwarzenberg, ce qui signifie littéralement "chêne pédonculé prince Schwarzenberg", qu'on traduit généralement plus simplement par chêne panaché.

C'est un cultivar du "Robur", le chêne pédonculé "classique". Arbre de croissance lente et de petite taille, parfois même qualifié de "nain", il apprécie les situations ensoleillées et les sols légèrement humides. On le cultive surtout dans les parcs pour la beauté, l'étrangeté de ses feuilles (caduques) ornementales, tachées de blanc crème. Ses jeunes rameaux sont spectaculaires : ils sont violacés.

Nous en avons un exemplaire, planté dans un chemin de Saint-Philbert-sur-Orne, pas très loin du "pôle touristique" de la Roche d'Oëtre...

1- iglaki24.pl / 2- exoten.dyndns.org / 3- pinus.net.pl
1- iglaki24.pl / 2- exoten.dyndns.org / 3- pinus.net.pl
1- iglaki24.pl / 2- exoten.dyndns.org / 3- pinus.net.pl

1- iglaki24.pl / 2- exoten.dyndns.org / 3- pinus.net.pl

Partager cet article

Repost0
22 janvier 2015 4 22 /01 /janvier /2015 05:07

C'est par hasard, en toute sérendipité, en cherchant autre chose, que je suis tombé sur l'arbre à miel, encore appelé "arbre aux cent mille fleurs"...

Car, ce n'est pas une blague, cet arbre existe vraiment.

Il a des petits noms latins, bien sûr, et on a même le choix : Tetradium daniellii Hupehense ou Euodia daniellii, (ou encore Evodia).

Principales caractéristiques : originaire de Chine, 5 à 20 mètres de haut, feuilles imparipennées (j'aime beaucoup cet adjectif !), sol indifférent, résiste à la sécheresse aussi bien qu'à des températures de - 20 degrés C.

Mais, surtout, surtout, c'est un arbre très parfumé et très mellifère (d'où son nom), particulièrement apprécié par les abeilles... et par les apiculteurs !

Si vous voulez en savoir plus, allez voir par là :

http://jardinannetois.blogspot.fr/2006/10/tetradium-daniellii-grp-euodia-danielli.html

source : jardinannetois.blogspot.fr
source : jardinannetois.blogspot.fr
source : jardinannetois.blogspot.fr
source : jardinannetois.blogspot.fr

source : jardinannetois.blogspot.fr

Partager cet article

Repost0
7 novembre 2014 5 07 /11 /novembre /2014 05:05

Un petit nouveau parmi nos chênes : le blanc d'Amérique...

Aucune allusion au Klu Klux Klan, vous l'aviez deviné, pour ce Quercus alba "longigemma", que l'on traduira en français par chêne blanc d'Amérique, variété long bourgeon, ou quelque chose d'approchant...

Il vient d'Amérique du Nord, des U.S.A. évidemment, ou du Canada et atteint facilement 30 mètres dans son milieu d'origine. En Europe, développement plus modéré. S'adapte assez bien dans des terrains humides mais drainants.

C'est un arbre d'ornement, surtout cultivé pour son port élégant et pour la beauté de ses feuilles en automne, "étrangement pourprées", nous dit-on.

On en trouvera un exemplaire dans la région, à proximité de l'étang de la queue d'aronde, à Athis-de-l'Orne...

source : pepiniereslaurentaises.fr, plantezcheznous.com
source : pepiniereslaurentaises.fr, plantezcheznous.com
source : pepiniereslaurentaises.fr, plantezcheznous.com

source : pepiniereslaurentaises.fr, plantezcheznous.com

Partager cet article

Repost0
6 septembre 2014 6 06 /09 /septembre /2014 04:03

Bon, l'autre jour à Caen, on se gare sur un petit parking de notre connaissance, bien pratique pour atteindre le centre-ville...

A nos pieds, des super-noisettes surdimensionnées !... Enfin, plus exactement l'involucre, c'est à dire l'espèce de grappe qui rassemble jusqu'à huit fruits. Taille modeste et très durs à casser, mais quel goût !

On lève la tête : nous sommes sous un arbre véritable qui peut faire dix mètres de haut. Alors, qu'est-ce que c'est ? Un noisetier de Byzance, oui, madame... (en latin, Corylus colurna) Réputé pour sa résistance à la pollution urbaine et souvent planté en arbre d'ornement.

Quelques précisions par ici : http://www.lesarbres.fr/byzance.html

Une anecdote : le relieur chez qui nous nous rendons et qui habite à côté, nous dit que les jours de grand vent, il aperçoit parfois des "boules" de noisettes qui roulent à toute vitesse au milieu de la rue (piétonnière) : la rue Arcisse de Caumont...

photos : flora
photos : flora
photos : flora

photos : flora

photos : flora
photos : flora
photos : flora

photos : flora

Partager cet article

Repost0