Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 septembre 2008 4 18 /09 /septembre /2008 04:09
 (Images Internet : www.bastard.fr )
Pourquoi ce titre ? me direz-vous peut-être. Eh bien, le Capes, pour un ancien prof comme moi, c'est le concours que l'on passe pour devenir titulaire et donc "certifié"...
Bref, pour revenir au sujet, le Quercus capesii est un chêne hybride, résultat du croisement d'un quercus nigra et d'un quercus phellos. (Voir articles sur ces deux arbres dans cette catégorie.) Son aire d'origine est le sud des U.S.A. Comme le montrent les photos, ses feuilles ressemblent à celles du saule plutôt qu'à celles du chêne. Elles restent sur l'arbre jusqu'à la fin de l'hiver.
Peu d'autres renseignements sur ce "prof", mais le pépiniériste Daniel Bastard précise encore que le "capesii" est un excellent arbre d'alignement...
Dans notre arboretum "éclaté", on en trouvera un dans la commune de La Lande Saint-Siméon, le long du chemin des Dimperies. 

Partager cet article

Repost0
31 août 2008 7 31 /08 /août /2008 04:21
 Alors, Savennières, c'est où ?... Dans le Maine-et-Loire, pas très loin de Rochefort-sur-Loire, à environ 25 kilomètres d'Angers. Plus précisément encore, à deux ou trois pas de l'île de Béhuard, lieu quasi mythique où est née Prudentia Gras-Villon et où réside le poète Francis Krembel.
A Savennières donc, vous irez un de ces quatre et vous demanderez à vous asseoir tant vous serez impressionné(e)(s) par la "grandeur" de ce platane... En fait, cet arbre est double, voire triple, si bien qu'il couvre une surface imposante que je ne saurais chiffrer. C'est un platane d'Orient, Platanus orientalis, vraisemblablement planté au XVIIème ou au XVIIIème siècle.
Il y a un très beau platane, et qui force le respect, dans ma commune, à Durcet (Orne), près du château, judicieusement situé en bordure du "chemin des poètes." Eh bien, on dirait un "gamin" à côté de celui de Savennières.

Merci beaucoup à Tristan Félix pour la photo.

Partager cet article

Repost0
17 août 2008 7 17 /08 /août /2008 04:01

 (images Internet : en haut à gauche, menuiserie-lechenerouvre; en bas à gauche, cprf-poitou-charentes; en bas, à droite, arehn-asso)

Cela peut paraître compliqué, mais en fait c'est (relativement) simple : le chêne qu'on rencontre le plus souvent par ici, c'est le quercus robur, chêne pédonculé. (cf. article "Robert Robur, chêne commun). Son "cousin", c'est le chêne sessile, ou chêne rouvre. Alors que le premier porte des glands rattachés à la branche par une petite "queue" (le fameux pédoncule), le second, qui nous occupe aujourd'hui, est directement inséré sur le rameau. Sessilis vient du verbe latin sedere qui signifie "être assis".

Les scientifiques, qui décidément aiment bien le latin, l'appellent Quercus sessiliflora ou encore Quercus petraea. En français, ce sera chêne rouvre ou chêne sessile. Il est très apprécié des forestiers car il pousse bien droit et produit un bois d'excellente qualité. On peut en voir de très beaux spécimens, entre autres, dans les forêts de Bercé (Sarthe), de Bellême (Orne) ou encore de Tronçais (Allier). Merci au passage à Colbert (!)

A noter que dans notre bocage ornais, l'appellation "rouvre" est très fréquente : une petite rivière s'appelle même "la Rouvre" et un village, "Rouvrou".

Partager cet article

Repost0
16 juillet 2008 3 16 /07 /juillet /2008 04:32
(Images Internet : à gauche, commons.wikimedia; à droite, arboretumdesbarres.com)

Vous pensiez, comme tout un chacun, que l'appellation "du Liban" était réservée au cèdre de son drapeau... Eh ! bien, non, il y a aussi le chêne du Liban (en latin Quercus libani).
Quelques caractéristiques : relativement petit (10 à 12 mètres dans son milieu naturel), port arrondi, se distingue par ses feuilles proches de celles du châtaignier, avec lesquelles on peut faire un "mulch", c'est-à-dire un paillis, qui a le mérite d'éloigner les vers et les limaces.
On le trouve dans de nombreux arboretums (arboreti ?), en particulier celui des Barres, dans le Loiret.
Par ici, nous en avons un exemplaire situé sur la commune des Tourailles (environ soixante habitants)...

Partager cet article

Repost0
28 juin 2008 6 28 /06 /juin /2008 03:50

(images Internet : à gauche, esveld;à droite, balliol.ox.ac.uk)
Remarquable toute l'année, le chêne écarlate est splendide en automne... Son petit nom latin est quercus coccinea (à rapprocher de la coccinelle ?). Il nous vient d'Amérique du Nord, mais fut introduit en Europe dès le XVI° siècle. De croissance relativement rapide, il peut atteindre 20 mètres.
C'est évidemment un arbre d'ornement qu'on peut voir à l'arboretum de Chèvreloup (région parisienne), mais aussi chez nous, à Durcet... 

Partager cet article

Repost0
8 juin 2008 7 08 /06 /juin /2008 04:22
Suite de notre visite à nos amis les chênes : aujourd'hui, le quercus palustris, ou chêne des marais.
(Images Internet : à gauche, grownative.org; à droite, nzplantpics.com)
C'est un américain qu'on a introduit en Europe au XVII° siècle, essentiellement comme arbre d'ornement. ( forte coloration rouge des feuilles en automne).
Son nom laisse penser qu'il aime les terrains plutôt humides, mais ce n'est pas exclusif. Les Américains l'appellent Pine Oak, c'est à dire chêne à épingles, en référence à ses feuilles marcescentes qui, une fois mortes, restent sur l'arbre et le font ressembler à un écouvillon... (cf. Guide des arbres - Sélection du Reader's digest).
Dans notre arboretum "éclaté", vous en trouverez un à la maison de l'eau et de la rivière, à Ségrie-Fontaine et une variété naine à La Carneille.  

Partager cet article

Repost0
29 mai 2008 4 29 /05 /mai /2008 07:15
Pour prolonger l'article précédent et pour illustrer le propos, voici deux ou trois photos prises par Martine ou Marina en mars dernier...

Partager cet article

Repost0
29 mai 2008 4 29 /05 /mai /2008 03:58

(image Internet : pagesperso-orange)

C'est un arbre "remarquable" et remarqué... Une pancarte indique "Ifs millénaires de La Lande-Patry" (à quelques kilomètres de Flers, dans l'Orne.)
La caractéristique de ces deux géants qui, dit la légende, auraient vu les soldats de Charlemagne y tailler leurs arcs, est que leurs troncs sont creux. On peut donc y entrer et s'y cacher à loisir.
Bien avant que le livre des records ne soit inventé, un jour, quarante-trois personnes y ont pris place !... Le curé y disait quelquefois la messe !... (Oui, l'église est juste à côté.)
Des Chouans y auraient trouvé refuge également...
Ce qui est sûr et attesté dans les chroniques, c'est qu'un barbier y tenait échoppe le dimanche matin après l'office et qu'il "rasait ses pratiques." 
Si vous voulez briller en société, je peux même vous révéler qu'il s'appelait le père Houvet... (J'ai bien connu sa fille que j'avais baptisée Azette et dont je tiens le "scoop"...) 
Combien de tours de vélo avons-nous fait autour de ces ancêtres au moment de la "retraite" de communion ?...

Partager cet article

Repost0
19 mai 2008 1 19 /05 /mai /2008 04:28
(images Internet : à gauche, duke-edu; à droite, cas.vanderbilt.edu)
On n'est pas au bout de nos surprises avec les chênes !...
En voici un, le quercus phellos, ou chêne saule, originaire de l'est des Etats-Unis, dont les feuilles sont "lancéolées", très proches de celles du saule. Il faudra attendre la production des fruits (photo de droite) pour se persuader qu'il s'agit bien d'un chêne...
Dans la région, si vous voulez en voir un beau specimen, allez faire un tour à Taillebois (Orne).   

Partager cet article

Repost0
29 mars 2008 6 29 /03 /mars /2008 05:39

feuillespyr-copie-1.jpg(images Internet : en haut, valnerinaonline; en bas : unex.es)

Nous revoilà avec une autre variété de chêne, le pyrénéen, dit encore chêne tauzin, ou chêne doux. Comme son nom le laisse entendre, c'est un arbre d'altitude, abondant en Espagne et dans le sud-ouest de la France, particulièrement dans le pays basque où on l'élève en "tétard".

Très sensible à l'oïdium, quepyr1e.jpgil a tendance à coloniser l'espace grâce à ses racines drageonnantes...

Les jeunes pousses, d'un "blanc argent lavé de pourpre" sont très photogéniques.

Par chez nous, on peut en trouver un beau specimen au "Chant des cailloux"...

Partager cet article

Repost0