Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juillet 2013 2 23 /07 /juillet /2013 04:00
  • Bruno SOURDIN : L’air de la route (éditions Gros Textes) :

Bruno Sourdin a beaucoup lu et beaucoup voyagé. Nourri au lait de l’Amérique et de la culture de la « beat generation », il nous propose ici une sorte de « guide du routard » de la poésie. Avec ses bonnes adresses qui sont autant de lieux mythiques : New-York, Lisbonne, Amsterdam, Maroc, Egypte, Genève, etc. Avec ses références qui sont aussi ses préférences parmi les poètes de l’errance et du voyage : Apollinaire, Cendrars, Rimbaud, Brautigan, Kerouac, Ginsberg, Kenneth White, Claude Pélieu… Avec, pour les plus longs poèmes (par exemple celui consacré aux vingt arrondissements de Paris), une structure dorsale comparable à une vague, un « rouleau » pour être plus précis, qui donne à l’ensemble un rythme jazzy, proche de la transe et volontiers lancinant.

Pour la petite histoire, signalons que le poème Po Chu Yi avait eu les honneurs du « Chemin des Poètes » à Durcet au printemps 2010. On le retrouvera, bien sûr, sur le blog biloba, très précisément là :

http://biloba.over-blog.com/article-ch10-11-profondement-49272415.html

Je buvais seul sous la lune

Je buvais seul sous la lune

Et je traçais un grand cercle magique

Un mot suffit

Un songe

L’étrangeté d’exister

Je buvais seul sous la lune

Pendant que Dan parlait aux oiseaux

Et que Gary se torchait le derrière dans l’herbe

Une fleur à la main

Je buvais, un vent murmurait entre les branches

Et j’oubliais le chemin du retour

Ah ! qu’il est difficile de retrouver la clé mystérieuse

Parmi les cendres oubliées

Dans l’herbe

Sous la lune

(Bruno Sourdin)

sources : geo.fr, norauto, gdefon.com + photo joëlle, printemps 2010.
sources : geo.fr, norauto, gdefon.com + photo joëlle, printemps 2010.
sources : geo.fr, norauto, gdefon.com + photo joëlle, printemps 2010.
sources : geo.fr, norauto, gdefon.com + photo joëlle, printemps 2010.

sources : geo.fr, norauto, gdefon.com + photo joëlle, printemps 2010.

Partager cet article

Repost0

commentaires

C
Boire la lune à en perdre la clé.
Bien joli, profond poème. Merci!
Répondre
T
Merci pour lui surtout...
M
Kerouac, Cendrars
quelque part...
Répondre
T
A la belle étoile, sans (aucun) doute...
T
je ne dirais que :"On the road again" !
Répondre
T
Grand choix pour les différentes versions...
L
Ce poète aurait fait quelque chose de la lune pleine de mystères au-dessus du lac, hier.
Répondre
T
Peut-être, les poètes ont souvent un rapport privilégié avec la lune...
Pour autant, ils ne sont pas toujours dedans...
T
aller ..dans le vrai.
Répondre
T
En tout cas, essayer...