Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 04:03

balise 8 : le long de la rivière, il pleut un peu moins (variante : la pluie est moins battante)...

poème : Joël Picard

dessin : Claude R.

photos : Joëlle et Marinette

 

d ribou 8

8picard

Joël Picard devant sa balise, sérieux comme un pape...
Joël Picard devant sa balise, sérieux comme un pape...

Joël Picard devant sa balise, sérieux comme un pape...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Chemin des poètes
commenter cet article
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 04:02

balise 7 : au pied d'un chêne, il pleut des hallebardes...

poème : Patricia Cottron-Daubigné

dessin : Claude R.

photos : Joëlle et Marinette

7cottron

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

d ribou 7

Patrick Joquel est venu en ciré côte d'azur pour lire le poème de Patricia Cottron-Daubigné (bien arrivée à Durcet)...
Patrick Joquel est venu en ciré côte d'azur pour lire le poème de Patricia Cottron-Daubigné (bien arrivée à Durcet)...
Patrick Joquel est venu en ciré côte d'azur pour lire le poème de Patricia Cottron-Daubigné (bien arrivée à Durcet)...

Patrick Joquel est venu en ciré côte d'azur pour lire le poème de Patricia Cottron-Daubigné (bien arrivée à Durcet)...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Chemin des poètes
commenter cet article
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 04:01

Balise 6 : au bord de l'eau (oui, sous l'eau aussi, redondance...)

Poème : Béatrice Libert

Dessin : C. Ribouillault

Photos : joëlle et marinette

d ribou 6

 

 

6libert

 

Mathieu se concentre pour lire le poème de Béatrice, laquelle, en stéréo, lit sous le chapiteau...
Mathieu se concentre pour lire le poème de Béatrice, laquelle, en stéréo, lit sous le chapiteau...

Mathieu se concentre pour lire le poème de Béatrice, laquelle, en stéréo, lit sous le chapiteau...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Chemin des poètes
commenter cet article
24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 04:00

5casanove

balise 5, vers la Gine... (Oui, vous pouvez essayer de définir le mot "crachin", vous avez trois heures...)

Poème : Nicolas de Casanove

 

  (Dessin : Claude R.)

 

 

  Nicolas étant retenu par des partiels à Nantes, c'est Mickaël, un des membres du "Temps des Rêves" qui a lu "Départ"... (photo : Joëlle)

+ Bonus : un portrait de Nicolas de Casanove (source : Le Temps des Rêves")

 

 

 

 

d ribou 5

Errare humanum est : c'est Alexandra et non Mickaël qui a lu le poème de Nicolas...
Errare humanum est : c'est Alexandra et non Mickaël qui a lu le poème de Nicolas...
Errare humanum est : c'est Alexandra et non Mickaël qui a lu le poème de Nicolas...

Errare humanum est : c'est Alexandra et non Mickaël qui a lu le poème de Nicolas...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Chemin des poètes
commenter cet article
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 04:09

Balise 4 : route de la Trétière, il pleut comme vache qui pisse...

Poème de Thierry Gaudin

Illustration : C. Ribouillault

Photos : Marinette et Joëlle

 

4gaudin

 

 

 

 

 

 

 

Le champ derrière la balise quatre n'est pas toujours un herbage.

Thierry Gaudin (qui s'est perdu vers Alençon en venant) l'a probablement deviné puisque son poème évoque la constance des semences...

d ribou 4

l'auteur, au sec, au stand (le lendemain) et le lecteur mickaël "in situ"...
l'auteur, au sec, au stand (le lendemain) et le lecteur mickaël "in situ"...

l'auteur, au sec, au stand (le lendemain) et le lecteur mickaël "in situ"...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Chemin des poètes
commenter cet article
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 04:08

 

Balise trois, chemin du Baux, la pluie est moins perceptible au fond du chemin creux, poème de Christophe Jubien, dessin de Claude Ribouillault.

3jubien

 

d.ribou 3 

Dans cette partie du chemin des poètes, un ruisseau coule joyeusement...

Peu de gens savent que, pour avoir les pieds au sec, il est préférable de marcher dans le lit du ru...

Christophe Jubien le sait sans doute, lui qui nous transporte du côté de l'enfance.

 

dans le mouillé... (photos joëlle et marinette)
dans le mouillé... (photos joëlle et marinette)

dans le mouillé... (photos joëlle et marinette)

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Chemin des poètes
commenter cet article
21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 04:06

Deuxième balise, devant la mare du Baux, il pleut toujours...

Poème de Joël Glaziou.

Photos (si elles s'affichent !) : Joëlle et Marinette.

02

  (Dessin : Claude Ribouillault.)

2glaziou

 

 

 

 

 

Alors que la pluie continue de tomber, alternant les averses et les ondées passagères, Joël Glaziou évoque la prière de l'arrosoir.

C'est (presque) de la provoc' !...

 

 

 

 

Sur la photo de groupe, Joël a un chapeau et un cache-col...
Sur la photo de groupe, Joël a un chapeau et un cache-col...
Sur la photo de groupe, Joël a un chapeau et un cache-col...

Sur la photo de groupe, Joël a un chapeau et un cache-col...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Chemin des poètes
commenter cet article
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 04:05

1asunsolo

 

Première balise, il pleut...

poème d'isabel Asùnsolo :

(dessin : Claude Ribouillault)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'auteur(e) n'étant pas là,

c'est Josiane F. qui nous a parlé du rouge-gorge...

(photos : Joëlle A. et Marinette)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  chemin2013-2651.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  01IsaAsunsolo lecturerJosiane

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

01

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(photo d'isabel : editionsliroli.net)
Isa_Editeur.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Chemin des poètes
commenter cet article
18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 04:02

Suite de la "remise aux normes" de ma bibliographie :

en 2004, paraissait Poirier proche, aux éditions du Chat qui tousse.

Depuis cette date, deuxième édition en 2006 et troisième en 2011...


Ce petit livre a vaillamment poursuivi sa route, il était objet d'étude au dernier baccalauréat dans une section littéraire d'un lycée de la région du Mans.

Quelques photos et poèmes à vous mettre sous la dent...

poirier-2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Taquineries

 

C'est parfois

le nuage

qui chatouille

le poirier

 

C'est parfois

le poirier

qui chatouille

le nuage

 

Et c'est parfois

les deux

 

poirier-1.jpg

Clown

 

Les nuits

de lune rousse

le poirier

fait le clown

il jongle

avec les étoiles

pendant

cinq minutes

au moins

 

C'est beau

 

Parfois

le matin

il reste

une étoile

dans l'herbe

 

poirier-3.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rien à voir (suite) : à partir du 20 avril, un billet par jour sur le biloba, pour vous raconter du mieux possible la fabuleuse édition du "Chemin des Poètes" 2013...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Biblio
commenter cet article
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 04:04

Comme annoncé précédemment, j'essaie de (re)mettre à jour ma biblio...

En 2001, paraissait un port-folio limité à 60 exemplaires avec des photos d'Yvon Kervinio et un poème intitulé "Blues". Cela s'appelle : "ô clowns", édité à L'aventure Carto.

o-clowns.jpg

o-clowns-2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Annie Fratellini et Pierre Etaix, cirque Fratellini.)

ô clowns 3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 (Pipo, cirque Roncalli.)

 

BLUES

 

Ô clowns

c’est pour de rire

que vous pleurez

pour de faux

que vous mourez

mais quand l’enfant

vous faites

c’est toujours

pour de vrai

 

Ô clowns

c’est l’Auguste

qu’on roule

dans la farine

et c’est l’autre

qu’on nomme

le clown blanc

 

Ô clowns

dès l’école

on le devine

vous fîtes fondre

vos maîtresses

et dans la marge

vos chaussures

sont là pour écrire

le blues des gardines

 

Ô clowns

tous les malheurs

 du monde

et ses environs

on les oublie

quand vous y posez

l’éclat de rire

d’un nez rouge

 

Ô clowns

votre voix de fausset

sonne juste

pas de clone en boucle

et quand sur la piste

vous jouez du trombone

c’est à notre cœur

de faire le clown

en coulisses

 

Ô clowns

c’est pour de rire

que vous pleurez

pour de faux

que vous mourez

Mais quand l’enfant

vous faites

c’est toujours

pour de vrai

 

ô clowns 4

 Rien  à voir :

Le temps de rassembler quelques photos et vous aurez sur ce blog une petite idée de la 28ème édition du "Printemps de Durcet", un très bon cru bien arrosé le samedi sur le "Chemin des Poètes" !...

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Biblio
commenter cet article