Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 novembre 2013 6 30 /11 /novembre /2013 05:07

Aujourd'hui, un poème de Simon Martin extrait de Dans ma maison, livre paru chez Cheyne éditeur.

Ma maison
est faite de terre
et de pierres mêlées

Elle est de la même matière
que les chemins
qui conduisent à elle

Elle suit sa route
à travers les siècles

Elle a l'âge des atomes
qui la composent

Elle n'a rien à envier aux étoiles

(Simon Martin)

1- myboox.fr, 2- simon en tête devant anne et daniel (chemin des poètes 2012)...(photo : joëlle).
1- myboox.fr, 2- simon en tête devant anne et daniel (chemin des poètes 2012)...(photo : joëlle).

1- myboox.fr, 2- simon en tête devant anne et daniel (chemin des poètes 2012)...(photo : joëlle).

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Poème
commenter cet article
28 novembre 2013 4 28 /11 /novembre /2013 05:03

En rangeant (un peu, faut pas exagérer non plus...), j'ai retrouvé ces photos qui me paraissaient déjà bien dépassées au moment de la prise de vue.

M'étonnerait que le pompiste ait eu beaucoup de clients de passage depuis ce temps...

photos : jct.
photos : jct.
photos : jct.

photos : jct.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans images
commenter cet article
26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 05:05

Nous avons la chance, au blog biloba, d'avoir un envoyé spécial* dans le Mercantour qui nous envoie de temps en temps des images de la montagne...

C'est souvent surprenant et toujours très beau. Et puis, ça fait rêver les habitants des modestes collines que nous sommes...

(* Au cas où vous ne l'auriez pas deviné, il s'agit de Patrick Joquel.

On peut le retrouver par ici : http://www.patrick-joquel.com/)

photos joquel
photos joquel
photos joquel
photos joquel
photos joquel
photos joquel
photos joquel
photos joquel

photos joquel

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Images
commenter cet article
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 05:08

Pour patienter un peu, voici la carte postale "officielle" annonçant le 29ème "Printemps de Durcet"...

Des nouveautés concernant les seize poètes "élus" en 2014 :

10 bien "vivants", 2 "pêchés" à l'école maternelle et 4 qu'on pourrait appeler "classiques".

Jugez-en plutôt :

-1- Giovanni DI MAGGIO / -2- Régine BEAUVAIS / -3- Raoul PONCHON /

-4- Patrice MALTAVERNE / -5- Matthieu RIPOCHE / -6- Laurent DEHEPPE /

-7- NAOJO / -8- Catherine BAUDRY / -9- Clément MAROT / -10- Raphaële BRUYÈRE -11- Salvatore SANFILIPPO / -12- Guy CHATY / -13- Mickaël LANDÈS /

-14- GS Maternelle SÉVIGNÉ (1) / -15- Maternelle SÉVIGNÉ (2) / -16- Nazim HIKMET

(Raoul, Naojo, Clément et Nazim ne pourront pas lire leur poème devant leur balise...

Dommage !)

Pour les animations scolaires et le petit salon, cela se met doucement en place...

Bref, vivement le printemps !...

cp/pascal deleu + photos flora.
cp/pascal deleu + photos flora.
cp/pascal deleu + photos flora.

cp/pascal deleu + photos flora.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Printemps de Durcet
commenter cet article
22 novembre 2013 5 22 /11 /novembre /2013 05:02

"Ce sont les surprises de l'emballage..." (Nacer Bouhanni)

photos : flora
photos : flora
photos : flora
photos : flora

photos : flora

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Actualités
commenter cet article
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 05:01

Ce fut un évènement à La Ferté-Macé (61) : une rue de la ville allait porter le nom de son grand homme !...

Vous me direz, mais qui donc est ce Jean-Pierre Brisset ? Mâme Wiki peut éclairer votre lanterne. (cliquez sur son nom.)

Pour la rue, on s'est limité à un "passage", orthographié de manière plaisante "pas sage"... C'est une voie qui relie le collège au lycée et réciproquement...

Ne manquez pas de lire Brisset, vous serez étonné(e)(s) !

(Par exemple, Le Brisset sans peine, de Gilles Rosière, aux éditions Deleatur.)

Une citation, pour méditer :

"Quand on est mort, c'est pour longtemps." (J-P. Brisset)

1 et 2 ; oeildelabib.fr, 3 : ouest-france.fr
1 et 2 ; oeildelabib.fr, 3 : ouest-france.fr
1 et 2 ; oeildelabib.fr, 3 : ouest-france.fr

1 et 2 ; oeildelabib.fr, 3 : ouest-france.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Actualités
commenter cet article
18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 05:04

Bon, ça va faire bientôt quatre ans...

Elle nous manque toujours...

dailymotion

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Entendu
commenter cet article
16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 05:02

Flora prend des photos. Elle écrit aussi parfois...

Pour Titou et Lili.

Les tourterelles.

J’avais 8 ou 9 ans et, pour la énième fois, mes parents avaient déménagé.

À force de sparagnar, c'est-à-dire en économisant sur tout, ils avaient – rêve de beaucoup d’émigrés – acheté une maison près du bourg de Saint-Georges et on ne les en délogerait… mai più.

Nous n’étions plus une famille de macaroni isolés dans la campagne, loin de tous et de tout : nous avions des voisins. De part et d’autre, les approches ont été lentes… chacun chez soi ! On se salue, d’abord furtivement, puis on lance quelques phrases sur le temps qu’il fait. Mine de rien, on se surveille et petit à petit, on s’apprivoise.

Maman, qui aime beaucoup parler, réussit au bout de plusieurs semaines à avoir de « vraies » conversations avec l’une de nos voisines, madame Bourgeois. Elles ont en commun l’âge, les enfants qui grandissent… mais pas les habits, encore moins les chaussures qui coûtent pourtant si cher. Sans oublier les filles qu’il faut inlassablement surveiller pour qu’elles ne fassent pas de « bêtises » avant le mariage. De plus, monsieur Bourgeois est, tout comme mon père, maçon, aussi tout cela crée-t-il quelques liens.

Peu à peu, par-dessus la haie mitoyenne, on s’échange des salades – qui vont monter, alors autant les donner -, une poignée de radis et, parfois, des coques de Franceville que nos voisins rapportent par seaux entiers de leur voyage dominical, même que ce serait un péché de jeter : « Prenez-les, c’est de bon cœur, de toutes façons, ça va être perdu ! »

Un jour, madame Bourgeois frappe à notre porte. Elle tient dans sa main une petite cage dans laquelle volètent deux oiseaux : « Tenez, madame Divina, ce sont des tourterelles. Il faudra les changer de cage car elle est un peu petite… C’est pour vous. » Ma mère se confond en remerciements et elle est tout émue : un cadeau, c’est si rare !

Et elle les soigne bien ses tourterelles, elle leur cause en français et en italien – ma si, si, si ! qué vous êtes belles, belline – et elle les gave de pain trempé de lait, de grain des poules, de feuilles de salade… Tout juste si elle ne met pas dans leur abreuvoir quelques gouttes de grappa del paese… Elle les caresse et donne des nouvelles de sté bestioles à notre voisine.

Deux ou trois semaines passent et lorsque madame Bourgeois pose la question, devenue rituelle : « Alors, ces tourterelles ? » maman, tout heureuse lui répond : « Ouh ! madame Borgia, ma qu’elles étaient bonnes, avé les tits pois dou zardin, qu’elles étaient bonnes ! oun régal ! Madonna ! Merci encore. »

Notre voisine, effarée, nous dévisage et réalise avec stupeur que ces jolis oiseaux blancs et caracoulants qui devaient égayer nos journées n’étaient pour nous… qu’un peu de viande sous les plumes et qu’ils ont fini à la casserole. Elle repart chez elle en marmonnant : « Mais, vous êtes des barbares ! » Nous sommes alors confus, désolés… mais… pourtant, qu’est-ce que c’était bon !

La faim justifie-t-elle les moyens ?

Nonna Flora.

archives familiales
archives familiales
archives familiales

archives familiales

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Actualités
commenter cet article
14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 05:01

Ouvrons les yeux : parfois le nom des rues vaut le déplacement...

photos : alain boudet (peut-être)
photos : alain boudet (peut-être)
photos : alain boudet (peut-être)

photos : alain boudet (peut-être)

photos : alain boudet + flora
photos : alain boudet + flora
photos : alain boudet + flora

photos : alain boudet + flora

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Images
commenter cet article
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 05:07

Aujourd'hui, trois rebonds qui ont mis quinze ans à se manifester !

Ceux de Marilyse Leroux qui vient d'écrire quelques pages supplémentaires pour le "Bris de veau" (1999). A revoir pour mieux comprendre...

1- Futuriste

Futuracity, 331e artère, quartier nord.

Un pilote de vaisseau ancien modèle vient de percuter un mammifère nouvelle génération : reprise imminente de la chaîne N 22.

Artificial Xenius, 228 ans, localisé à l’intersection de la 331e et 332e artère, GPS 55726895XFC, circulait à bord de son engin cycloporté sur l’anneau intercité lorsqu’au niveau du point 22389 il n’a pu éviter une chimère transgénique échappée des batteries de grande distribution. L’engin propulsé à vitesse supersonique a laissé en pièces le quintupède. Pièces actuellement recueillies sous pinces téléguidées pour être conditionnées ipso facto sous barquettes isobares étanches. Le propriétaire du vaisseau, lui aussi en cours de traitement, subira les contrôles-qualité en vigueur (décret XY783) afin d’être broyé à T+2 sur les chaînes de farines protéinées installées à proximité. Affaire à saisir. Suivez les offres en ligne.

(Marilyse Leroux)

2- Défense animale

B. B. de la Madrague aux habitants de Saint-Pétroz

Je m’insurge avec force contre les mauvais traitements infligés aux veaux en rase campagne, spécialement dans le bocage normand. Non content de les réduire en chair à pâté dans d’immondes chambres de tortures, voici qu’on les martyrise dans leur environnement naturel. Pétrolettes et divagations, levers de coude et saucissons... c’est triste quand on pense à la saison du soleil et des chansons. Envoyez vos dons à ma fondation « Sauvez veaux, vaches, dindons ».

3- Béni soit-il.

Le dénommé Jésus-Marie-Joseph de Saint-Esprit, 33 ans, créchant dans une ferme des environs de Bêteleszaime, circulait pieds nus sur la chaussée, dimanche dernier, à l’heure du saint office. Désirant adresser une prière au Très-Haut, il n’a pu éviter, au niveau de lieu dit La Croix Rouge de Saint-André, un veau gras échappé du sacrifice dominical. Les deux blessés, après d’être désaltérés au baptistère de la chapelle Sainte-Foi, ont pu regagner à genoux le presbytère de la paroisse et alerter l’abbé Brice Devos qui, penché avec ferveur sur une religieuse, s’apprêtait à prêcher dans le dessert. Dévotion oblige, l’un a été immédiatement aiguillé vers l’Hôtel-Dieu tandis que l’autre a rejoint le congélo de la sacristie. Ainsi soit-il.

Béni soit le saigneur qui ramène au bercail les brebis égarées.

De notre correspondante locale Marilyse Leroux

1 : toutlecine.com, 2 : greenprophet.com, 3- yahoo.com, 4- turnbacktogod.com
1 : toutlecine.com, 2 : greenprophet.com, 3- yahoo.com, 4- turnbacktogod.com
1 : toutlecine.com, 2 : greenprophet.com, 3- yahoo.com, 4- turnbacktogod.com
1 : toutlecine.com, 2 : greenprophet.com, 3- yahoo.com, 4- turnbacktogod.com

1 : toutlecine.com, 2 : greenprophet.com, 3- yahoo.com, 4- turnbacktogod.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Printemps de Durcet
commenter cet article