Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 février 2014 6 22 /02 /février /2014 05:02

Il y a peu de temps, j'étais à Dijon pour une lecture de poèmes... (article à retrouver par ici

http://biloba.over-blog.com/2014/01/tempo%C3%A9sie.html )

L'occasion de revoir le poète Yves-Jacques Bouin, lequel vient de faire paraître deux livres coup sur coup : Un Bouin, c'est tout (éditions l'improviste) et Je crois que tout n'est pas fini je vole (éditions Rhubarbe).

Extrait :

Les Boui

A Pierre Autin-Grenier

C'est immédiat, lorsque j'entre dans une librairie - ô vanité des vanités ! délaissant les A de gauche et les C de droite, je ne peux que diriger mon regard vers les rayons des livres qui attendent les convoitises du chaland sous la poitrine opulente du B. Les Ba, les Be, les Bi, les Bu sont écartés d'un coup d'oeil. Mon intérêt se porte, quasi naturellement vers les Bo, évacuant les Bo-a d'un revers de paupière; les Bo-e sont méprisés; les Bo-i, je n'en ai cure; les Bo-o, je m'en bats l'oeil. Mais les Bou, ah les Bou ! Qui nous parlera de la volupté des Bou ? Je passe sur les Bou-a, les remarque à peine; je glisse sur les Bou-e, les Bou-o m'exaspèrent, m'indiffèrent les Bou-u, consonances tout juste bonnes pour l'étagère des auteurs étrangers. Mais bientôt, les Bou-i me sourient, les Bou-i dans leur lumineuse splendeur me sautent entre les doigts; je m'en rengorge la glotte, je m'en enroule le pavillon, je m'en pique la rétine, je me les tripote les Bou-i, j'en jouis en catimini dans les encoignures des rayonnages. Le Boui possède cette qualité suprême entre toutes qu'il attend son N, il l'appelle de ses deux syllabes : Bou-i, il lui dit oui de toutes ses voyelles. O bleu, U vert, I rouge. Mais voilà : N se fait attendre au bout de Boui. Impossible de mettre la main dessus. Ce N qui me rendrait indiscutablement présent brille par son absence. Comment ! je fus donc oublié sous les mamelles prometteuses de B ! Le dépit m'anime soudain, la colère m'envahit, je crierais bien à la faute professionnelle; je regarde le libraire d'un oeil torve, j'écarte les livres de part et d'autre pour ménager un emplacement vide, faire état d'un manque; précisément, à cet endroit, (a-t-on pu commettre un tel manquement à mon endroit ?) ne se trouvent pas quelques ouvrages conséquents qui feraient l'orgueil de cette officine, que je ne plus m'empêcher de trouver en dernier examen, assez minable. Je sors en claquant la porte, exprès, sans avoir rien acheté, sous la mine ahurie du vendeur.

Je rencontre sur le trottoir, un vieil ami : -Ah ! tu étais encore fourré là, me dit-il, je ne te comprends pas; à ce point féru de littérature, tu devrais écrire, essayer au moins. Pense à la volupté que l'on doit ressentir : entrer chez le libraire, se diriger discrètement vers le rayon de ses propres oeuvres, surprendre quelque acheteur un de ses livres à la main. Ne crois-tu pas ?

Ecrire ? Oui, c'est une idée. Il faudra que j'y pense sérieusement, tout du moins pour éviter ces dépenses inutiles d'adrénaline.

Mais la notoriété est parfois si encombrante; peut-être devrais-je songer aussi à changer de nom afin de pouvoir devenir célèbre incognito.

Yves-Jacques BOUIN, Un Bouin, c'est tout, éditions l'improviste.

1- p-i-sageinterieur.fr 2- archives.vendee.fr
1- p-i-sageinterieur.fr 2- archives.vendee.fr

1- p-i-sageinterieur.fr 2- archives.vendee.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Poème
commenter cet article
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 05:03

Un autre collage de la période des débordements entre peinture et photos.

(Je n'ai pas cherché d'autre titre pour celui-là !)

Collaboration complice de l'ami Henri...

débordements

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans collages
commenter cet article
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 05:04

Elles ont été relevées dans le "cahier de Flora" il y a un certain temps, mais restent d'actualité...

Prenez la peine de les lire toutes, vous ne le regretterez pas...

les journaux

les journaux

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Dans le cahier de Flora
commenter cet article
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 05:04

Un nouveau livre, très particulier, auquel j'ai eu le bonheur de participer :

Tétracordes, paru chez Soc et Foc. (6 euros en librairie ou chez l'éditeur.)

C'est Liska, aujourd'hui disparue, qui nous avait invité à écrire chacun un vers d'un quatrain potentiel, à tour de rôle en position 1 - 2 - 3 et 4. Ce petit jeu, commencé au printemps poétique de la Suze (72) entre Liska, Gilles Brulet, Michel Lautru et Jean-Claude Touzeil s'est poursuivi par mail ou par courrier pendant "un certain temps" ! On a ensuite sélectionné ce qui nous semblait le meilleur pour aboutir à ces "Tétracordes". Notre chance a été qu'Agnès Rainjonneau, plasticienne mancelle, sublime notre travail en réalisant une fresque monumentale...

Puis, le manuscrit s'est baladé à gauche, à droite, sans résultat. (La difficulté était le format hors-normes.) Entretemps, Liska nous a quittés. Inutile de vous dire que, moralement et, par fidélité à sa mémoire, nous nous sentions très "motivés" pour que ce livre paraisse... Alors, le manus est reparti à droite, à gauche.... Cela aurait pu durer encore longtemps quand l'équipe de Soc et Foc, maison d'édition de Vendée qui nous avait déjà publiés individuellement, a souhaité relever le défi en publiant ce livre sous la forme d'un accordéon de papier...

Le lancement officiel aura lieu le vendredi 21 mars à la bibli des "Mots Passants" à La Suze-sur-Sarthe. Il sera accompagné d'une lecture-hommage à Liska...

(En bonus, on vous a "bricolé" deux ou trois pages en gros plan...)

www.soc-et-foc.com
www.soc-et-foc.com
www.soc-et-foc.com
www.soc-et-foc.com
www.soc-et-foc.com

www.soc-et-foc.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Biblio
commenter cet article
14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 05:05

La première image (en dessous) a été publiée dans "l'Ouest" de lundi. Elle est l'oeuvre de Giovanni Caddeo, s'intitule "Typhoon" et a remporté le grand prix du jury du 6ème Festimages nature, concours international de photos animalières.

On y voit une nuée d'étourneaux-sansonnets en mouvement dans le ciel. On distingue aussi sur la droite un faucon pèlerin qui doit se demander s'il n'est pas en train de rêver !

Je vous ai mis deux autres photos en bonus...

(A voir et revoir ici : http://www.ouest-france.fr/festimages-nature-2014-une-selection-des-photos-primees-1898576 )

ouest-france.fr
ouest-france.fr
ouest-france.fr

ouest-france.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Images
commenter cet article
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 05:00

François Cavanna est parti voir ailleurs il y a quelques jours...

C'est dans un taxi que j'ai appris sa mort, entre Montparnasse et la gare du Nord.

J'ai simplement dit : "Merde !..." à haute voix et le chauffeur m'a regardé d'un drôle d'air dans le rétro. Le reste de la course, le paysage était un peu brouillé...

"Les Ritals", c'est l'histoire de mes beaux-parents, "Maria", celle de ma mère, à quelque chose près. Cavanna était donc de notre famille et nous l'aimions beaucoup...

Un sens de l'épopée narrative époustouflant (relisez donc les aventures de Dieu ou Et le singe devint con), un style flamboyant, - il a réussi à traduire l'oral à l'écrit ! -, avec des audaces orthographiques qui ne sont pas des coquetteries, cet amoureux fou de la langue française, père fondateur d'Hara-Kiri, s'est battu toute sa vie contre la connerie...

(Le combat continue !)

Capable de nous émouvoir aux larmes quand il évoque les petites gens et, en même temps, susceptible de nous renverser le cul par terre de franche rigolade. Sa définition de l'humour était d'ailleurs pour lui "comme un coup de poing dans la gueule !..."

- "Quand Victor Hugo mettait un passe-montagne, il ressemblait à Alfred de Musset."

- "La veuve du soldat inconnu n'a jamais touché un sou de pension."

(François Cavanna, Le saviez-vous ?)

On retrouvera Cavanna dans un numéro spécial père Lachaise (Charlie Hebdo, n° 1129)

+ Bonus 1 : un dessin de Cavanna, extrait de Et le singe devint con. (Il a d'abord dessiné avant d'écrire...)

+ Bonus 2 : l'autographe !

1- mavalleebelleetrebelle.hautetfort.com, 2- letemps.ch, 3/4- madeinfrance.asso, 5- newsdessins.canalblog.com
1- mavalleebelleetrebelle.hautetfort.com, 2- letemps.ch, 3/4- madeinfrance.asso, 5- newsdessins.canalblog.com
1- mavalleebelleetrebelle.hautetfort.com, 2- letemps.ch, 3/4- madeinfrance.asso, 5- newsdessins.canalblog.com
1- mavalleebelleetrebelle.hautetfort.com, 2- letemps.ch, 3/4- madeinfrance.asso, 5- newsdessins.canalblog.com
1- mavalleebelleetrebelle.hautetfort.com, 2- letemps.ch, 3/4- madeinfrance.asso, 5- newsdessins.canalblog.com
1- mavalleebelleetrebelle.hautetfort.com, 2- letemps.ch, 3/4- madeinfrance.asso, 5- newsdessins.canalblog.com
1- mavalleebelleetrebelle.hautetfort.com, 2- letemps.ch, 3/4- madeinfrance.asso, 5- newsdessins.canalblog.com

1- mavalleebelleetrebelle.hautetfort.com, 2- letemps.ch, 3/4- madeinfrance.asso, 5- newsdessins.canalblog.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Actualités
commenter cet article
10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 05:00

Rokia Traoré chante "Tounka"...

Si vraiment vous ignoriez tout d'elle, mâme Wiki vous donne quelques renseignements :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Rokia_Traor%C3%A9

Anecdote : une légende locale affirme qu'elle s'est mariée tout près de chez nous, à La Lande Saint-Siméon (Orne)...

you tube

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Entendu
commenter cet article
8 février 2014 6 08 /02 /février /2014 05:00

Petit tour à Granville, dans la Manche.

La mer attire toujours les terriens que nous sommes...

De la brume, des bateaux, des pièges à poissons ou coquillages (on pêche la saint-jacques par ici), une bouffée d'air du large...

photos : flora.
photos : flora.
photos : flora.

photos : flora.

photos : flora.
photos : flora.
photos : flora.

photos : flora.

photos: flora.
photos: flora.
photos: flora.

photos: flora.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Images
commenter cet article
6 février 2014 4 06 /02 /février /2014 05:00

"On" m'a offert récemment un livre écrit par "on" ne sait pas qui...

En voici les références :

Anonyme(s) : Petit dictionnaire des mots retrouvés, éditions JBz & Cie.

Préface de Philippe Delerm.

C'est une réédition qui prouve que le livre a dû bien "marcher" en librairie. Il faut dire qu'il se savoure à petites doses, en compagnie, pour partager les clins d'oeil au lecteur et le sens de l'humour...

Quelques exemples de définitions :

- haridelle : s.f. Danse populaire du Morvan. Les villageois dansèrent une haridelle au son de la musaraigne. (Barbey d'Aurevilly)

- sobriquet : s.m. Petit coléoptère au dos vert qui fait entendre un cri joyeux. Le sobriquet annonce le beau temps.

- duodénum : s.m. Chant liturgique en usage chez les Trappistes. Entonner le duodénum.

- mortadelle : s.f. Plante vénéneuse des terrains humides. L'emphysème butine la mortadelle en fleur. (Fabre, Souvenirs entomologiques.)

A consommer sans modération !...

1- hugoetcie.fr, 2- tde.typepad.com, 3- tigerpath.com, 4- titours
1- hugoetcie.fr, 2- tde.typepad.com, 3- tigerpath.com, 4- titours
1- hugoetcie.fr, 2- tde.typepad.com, 3- tigerpath.com, 4- titours
1- hugoetcie.fr, 2- tde.typepad.com, 3- tigerpath.com, 4- titours

1- hugoetcie.fr, 2- tde.typepad.com, 3- tigerpath.com, 4- titours

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Un bon livre peut-être ?
commenter cet article
4 février 2014 2 04 /02 /février /2014 05:05

Balise n° 16 :

Le globe

Offrons le globe aux enfants, au moins pour une journée.

Donnons-leur afin qu’ils en jouent, comme d’un ballon multicolore

Pour qu’ils jouent en chantant parmi les étoiles.

Offrons le globe aux enfants,

Donnons-leur comme une pomme énorme

Comme une boule de pain toute chaude.

Qu’une journée au moins ils puissent manger à leur faim,

Offrons le globe aux enfants,

Qu’une journée au moins le monde apprenne la camaraderie,

Les enfants prendront de nos mains le globe

Ils y planteront des arbres immortels.

Nazim Hikmet

(Turquie)

En exclusivité mondiale (!), et en avant-première donc, voici le poème qui figurera sur la dernière balise du "Chemin des Poètes" le samedi 12 avril prochain.

Un peu plus bas, et toujours en exclusivité, vous pourrez voir le dessin d'Héloïse...

Remarquons l'entrée d'un poète "classique" dans le chemin ainsi que celle d'une très jeune illustratrice qui fait ici ses premiers pas.

Le dimanche 13 avril, le "Petit salon du livre de poésie" accueillera des poètes et des éditeurs comme chaque année.

(Sans parler des poètes qui iront rencontrer les scolaires le vendredi 11.)

Bref, on s'agite et on prépare activement la 29ème édition du "Printemps de Durcet" !

Encore un peu de patience...

dessin : héloïse

dessin : héloïse

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Printemps de Durcet
commenter cet article