Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mai 2017 2 30 /05 /mai /2017 04:05

Plan d'eau de La Ferté-Macé. Dimanche matin de mai.

Photos :

1- famille de canards. (Le mâle surveille la scène, hors champ.)

2 et 3- famille de barques, à l'ombre et au soleil.

4- un grèbe huppé, sans famille, à ce qu'il paraît...

photos : flora.
photos : flora.
photos : flora.
photos : flora.

photos : flora.

Partager cet article

Repost0
28 mai 2017 7 28 /05 /mai /2017 04:05

Ah! un nouveau mot à faire entrer dans le disque dur !...

(Attention, le mot existe bel et bien, mais on joue un peu avant d'aller en vérifier le sens.)

Propositions :

1) marmenteau : nom commun, genre masculin, étymologie inconnue. Un marmenteau désigne un subtil cocktail à base de fruits exotiques, de rhum marmoréen et de menthe à l'eau. Plus un certain nombre d'ingrédients dont le concepteur tient à garder le secret.

Exemple : "Garçon ! Foin de ces whiskies frelatés ! Servez-moi plutôt un marmenteau bien tassé, avec de la glace pilée et une rondelle de kumquat." (Ernest Hemingway, Vesoul est une fête.)

2) marmenteau : adjectif, du latin populaire materiamentum. Terme de droit, utilisé en sylviculture, et qui signifie qu'un arbre "de haute futaie" est interdit d'abattage par l'usufruitier.

Exemple : "Et est réputé breil de forest un grand bois marmenteau auquel telles grosses bestes ont coustume soy retirer ou fréquenter." (Auteur inconnu, Google livres)

3) marmenteau : nom de l'outil que brandit le commissaire-priseur lors d'une vente aux enchères.

Exemple : "C'est alors que, dans le brouhaha de la salle des ventes, s'abattit théâtralement le marmenteau de l'officier de service sur le pupitre en chêne d'Amérique." (Saint Martin)

1- marinaclubw.com / 2- saintbonnetenchampsaur / 3- letelegramme.fr
1- marinaclubw.com / 2- saintbonnetenchampsaur / 3- letelegramme.fr
1- marinaclubw.com / 2- saintbonnetenchampsaur / 3- letelegramme.fr

1- marinaclubw.com / 2- saintbonnetenchampsaur / 3- letelegramme.fr

Partager cet article

Repost0
26 mai 2017 5 26 /05 /mai /2017 04:03

Une citation historique :

Quand il rencontra pour la première fois Louis VII, dit "Le Jeune",

son ennemi juré, Henri II Plantagenêt se dit en lui-même :

"Il n'a pas l'air commode !..."

1- google images / 2- pinterest / 3- lantichambre.overblog.fr
1- google images / 2- pinterest / 3- lantichambre.overblog.fr
1- google images / 2- pinterest / 3- lantichambre.overblog.fr

1- google images / 2- pinterest / 3- lantichambre.overblog.fr

Partager cet article

Repost0
24 mai 2017 3 24 /05 /mai /2017 04:00

Juste deux trois images d'un matin d'entre deux tours...

photos : flora
photos : flora
photos : flora
photos : flora

photos : flora

Partager cet article

Repost0
22 mai 2017 1 22 /05 /mai /2017 04:03

Guillaume, intervenant à la Maison de la Poésie des Hauts de France (ex-Nord/Pas-de-Calais), m'a récemment envoyé des photos d'une sculpture qu'il vient de terminer.

Il l'a intitulée : "Le poète heureux"...

(Merci à lui.)

photos : guillaume
photos : guillaume
photos : guillaume

photos : guillaume

Partager cet article

Repost0
20 mai 2017 6 20 /05 /mai /2017 04:00

Aujourd'hui, un livre de poésie :

Perrin LANGDA : Glace Belledonne, éditions de la Pointe Sarène.

Si, comme moi, vous ignorez le sens de Belledonne, sachez que c'est le nom d'un massif des Alpes de la région de Grenoble. Cela dit, attendez-vous à des surprises dans la « lecture » de ce paysage de montagne qui n'a rien d'une banale carte postale. C'est que le regard du poète va tout changer : sous l'oeil malicieux de Perrin Langda, ce massif de Belledonne devient une glace géante, flottant sur un océan de douceurs, toutes plus appétissantes les unes que les autres, au milieu d'une rivière de menthe... C'est aussi que le point de vue s'affirme comme original et volontiers déroutant tout au long du recueil. Par exemple, ce poème qui donne carrément le vertige : Funambulisme légèrement hyperbolique // à droite / en bas / les files / d'autos / comme / des fourmis / à gauche / plus haut / le mur / de pierre / qui grimpe / vers des / paraboles / célestes / et sous / les pieds / le rebord / du trottoir //

Par ailleurs, le poète montagnard s'adonne souvent à l'escalade : pour cela, il se métamorphose en chat et en profite pour faire son bilan : …/...un peu plus de / neuf vies / je suis / toujours / sur pattes //

Enfin, pour l'anecdote, signalons que le poème intitulé L'homme qui fumait les soirs d'été figurait déjà sur la balise n° 9 du « Chemin des Poètes » en 2015.

cf. http://biloba.over-blog.com/2015/04/ch15-9-cumulonimbus.html

Note : Encre de couverture de Danielle Berthet.

 

1- la toile de l'un / 2 et 3- iha / 4- scan
1- la toile de l'un / 2 et 3- iha / 4- scan
1- la toile de l'un / 2 et 3- iha / 4- scan
1- la toile de l'un / 2 et 3- iha / 4- scan

1- la toile de l'un / 2 et 3- iha / 4- scan

Partager cet article

Repost0
18 mai 2017 4 18 /05 /mai /2017 04:00

Haïku n° 121 :

Gardien des collines

à la cime du poirier

corbeau vieux sachem

 

(Haïkus sans gravité,

l'épi de seigle)

photo : 1- jct / 2- algonquian.we
photo : 1- jct / 2- algonquian.we

photo : 1- jct / 2- algonquian.we

Partager cet article

Repost0
16 mai 2017 2 16 /05 /mai /2017 04:02

Visiteur Visiteuse inattendue ces jours-ci, un bouvreuil une linotte devant la fenêtre de la cuisine essaie de voir quel est l'arbre le plus haut : le ginkgo biloba, l'arbre de Judée ou le sureau...

Où avais-je la tête ? (!)....

Heureusement que nos fidèles et savant(e)s commentateurs/trices ont l'oeil ! Merci à eux/elles.

photos : flora
photos : flora
photos : flora

photos : flora

photos : flora
photos : flora
photos : flora

photos : flora

Partager cet article

Repost0
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 04:03

Un fado à vous mettre dans les oreilles et les yeux : Ana Moura chante loucura (= folie)... C'est l'ami André (Schetritt) qui nous signalé cette perle en ces termes :

".../...je viens de faire une découverte sur Youtube que je trouve superbe, bouleversante et ...étonnement rare .

Il s'agit d'un Fado, d'Ana Moura ,dont le titre est Loucura ( Folie ) .
L'interprétation éblouissante façon " Tragédie grecque " laisserait à imaginer une histoire .d'amour triste ou un fait de société .
En découvrant la traduction, sans doute pas exemplaire, sur le net quelle ne fut pas ma surprise de découvrir que c'était un bouleversant hommage aux poètes de son pays et aux auteurs de Fados .
La traduction est sur google. Cette version (Scène fond Bleu, 3 Musiciens,) est ma préférée car dans les dernières mesures, Ana Moura sort ses tripes en communion avec les musiciens et le public."

Partager cet article

Repost0
12 mai 2017 5 12 /05 /mai /2017 04:00

Un collage des années... passées !... Vingtième siècle garanti !...

(collection privée)

scan

scan

Partager cet article

Repost0