Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 décembre 2018 1 24 /12 /décembre /2018 05:08

Le blog biloba vous souhaite

un bon, très bon, excellent noël !...

 

(Note : image 2 : reproduction d'un tableau de Salvador Dali, intitulé : "Noël américain")

1- judo-la-salvetat-colomiers.over-blog.fr / 2- pinterest.fr / 3- artmajeur.com
1- judo-la-salvetat-colomiers.over-blog.fr / 2- pinterest.fr / 3- artmajeur.com
1- judo-la-salvetat-colomiers.over-blog.fr / 2- pinterest.fr / 3- artmajeur.com
1- judo-la-salvetat-colomiers.over-blog.fr / 2- pinterest.fr / 3- artmajeur.com

1- judo-la-salvetat-colomiers.over-blog.fr / 2- pinterest.fr / 3- artmajeur.com

Partager cet article

Repost0
22 décembre 2018 6 22 /12 /décembre /2018 05:07

Même en fin de course, l'amour en cage, qu'on appelle parfois alkékenge ou physalis, ou simplement lanterne chinoise ou même coqueret, possède encore bien des attraits qui n'ont pas échappé à notre photographe...

photos : flora
photos : flora
photos : flora

photos : flora

photos : flora
photos : flora
photos : flora

photos : flora

Partager cet article

Repost0
20 décembre 2018 4 20 /12 /décembre /2018 05:03

Pour changer un peu, un classique : "Pavane" de Gabriel Fauré...

Bonne écoute...

Partager cet article

Repost0
18 décembre 2018 2 18 /12 /décembre /2018 05:02

Nouvelle analepse avec ces photos du "temps du givre"...

Par ordre d'apparition des feuilles à l'image : noisetier, palmier, passiflore, cotoneaster, ginkgo biloba...

photos : flora
photos : flora
photos : flora
photos : flora

photos : flora

photos : flora
photos : flora
photos : flora

photos : flora

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2018 7 16 /12 /décembre /2018 05:05

Aujourd'hui, un poème de Christophe Jubien, extrait de l'un de ses derniers livres, "Coups de balai autour d'une pâquerette", publié aux éditions Henry.

 

TOUT EST BIEN QUI FINIT BIEN

 

Mon père, quatre-vingt-onze ans

n'a pas encore appris

à surfer sur la Toile

 

à cliquer comme l'éclair

pour obtenir cent réponses

à une question qu'il se pose

 

quand un problème

l'empêche de respirer

il prend la départementale

pour aller voir un peuplier

un ruisseau, une vieille croix.

 

Parfois, en rase campagne

il coupe le moteur de sa Peugeot

pour réfléchir à quelque chose

 

et caresser le fantôme de son chien

qui gémit tristement

à la place du mort

 

pour le consoler

il lui rappelle les vieilles histoires

dont ils furent les héros :

 

combien de chasses au lapin

de promenades dans la neige

de glissades sur la rivière gelée !

 

Et cette fichue patte arrière

coincée dans une clôture

un jour de janvier

 

Un mois de soins

matin, midi et soir

avant la guérison

et ses jappements de joie

 

c'était le bon vieux temps

tout était bien

qui finissait toujours

merveilleusement.

 

(Christophe Jubien)

1/2/3- losservatore-calado.com
1/2/3- losservatore-calado.com
1/2/3- losservatore-calado.com

1/2/3- losservatore-calado.com

Partager cet article

Repost0
14 décembre 2018 5 14 /12 /décembre /2018 05:00

On joue aujourd'hui avec le mot : "qiviuk", lequel n'est pas une invention... Avant de foncer sur votre dictionnaire, cherchez un peu quelle définition pourrait lui convenir.
1- qiviuk : métal rare et précieux qu'on trouve à de grandes profondeurs, à proximité des filons de quartz aurifère dont il est d'ailleurs un silicate.

Exemple : "En jaillissant du cratère du volcan, la lave entraîne avec elle des kilos de qiviuk sur des kilomètres." (Haroun Tazieff)

2- qiviuk : noeud de marin, assez proche du noeud de capucin mais plus difficile à réaliser pour un néophyte.

Exemple : "Allez, matelot, c'est le moment de nous sortir un qiviuk de derrière les fagots si tu n'veux pas qu'on finisse à la baille..." (Eric Tabarly)

3- qiviuk : tissu très haut de gamme provenant du duvet du muskox, animal survivant des périodes glaciaires de la Préhistoire, encore appelé "boeuf musqué". La laine ainsi obtenue est sans aucun doute la plus précieuse et la plus chère du monde.

Exemple : "Ooramik, je pars cette nuit à la chasse au gros, prépare-moi donc mon gilet en qiviuk..." (Markoosie Patsauq, Le harpon du chasseur.)

4- qiviuk : terme de médecine désignant une maladie mal connue et dont on a du mal à guérir.

Exemple : "Notre malade a très mal dormi et ce matin, il recommence à trembler de tous ses membres. J'ai peur qu'il ait attrapé une fièvre galopante ou alors un genre de qiviuk. Dans les deux cas, pas de remède connu, il faut attendre que cela se passe tout seul." (Louis Pasteur)

1- encheres.catawiki.eu / 2- philjourdren.fr / 3- dormeuil.com / 4- Eurekasophie-unBlog.fr
1- encheres.catawiki.eu / 2- philjourdren.fr / 3- dormeuil.com / 4- Eurekasophie-unBlog.fr
1- encheres.catawiki.eu / 2- philjourdren.fr / 3- dormeuil.com / 4- Eurekasophie-unBlog.fr
1- encheres.catawiki.eu / 2- philjourdren.fr / 3- dormeuil.com / 4- Eurekasophie-unBlog.fr

1- encheres.catawiki.eu / 2- philjourdren.fr / 3- dormeuil.com / 4- Eurekasophie-unBlog.fr

Partager cet article

Repost0
12 décembre 2018 3 12 /12 /décembre /2018 05:02

Penchons-nous aujourd'hui sur le livre de Françoise Coulmin : "Sans espoir, je cède à l'espoir", éditions la feuille de thé...

  1. Françoise COULMIN : Sans espoir je cède à l'espoir (La feuille de thé)

Ce livre est ce qu'on appelle une somme, une sélection, un « best of », en bon français, une anthologie personnelle. On imagine l'ampleur de la tâche pour Françoise Coulmin et les déchirements auxquels elle a dû faire face à l'heure des choix.

C'est qu'il n'est pas facile de se dédoubler, de prendre de la distance par rapport à ce qu'on a écrit soi-même. Surtout devant une œuvre aussi dense, kaléidoscopique, répartie sur près de 35 ans. « Électron libre et rebelle », (cf. présentation sur le site du Printemps des poètes), Françoise Coulmin signe ici un florilège de haute tenue, balisé par 45 poèmes « incontournables » et précédés d'une préface de Jean-Pierre Siméon, excusez du peu. Infatigable militante, elle défend farouchement la cause et la parole des plus humbles, des exclus, des réfugiés et tout naturellement des femmes. En commençant par notre aïeule Lucy : …/..Moi Lucy ultime couchée long la grande femme Afrique / premier homme / crâne ouvert aux étoiles.../... En poursuivant avec Celle qui marche.../... Enfants des cinq couleurs / je vous ai arrachés aux délires / et vous cherche un lieu sûr / pour y laisser souffler vos langues.../... Le ton est grave, presque solennel, toujours en empathie...

Cela n'empêche pas l'humour des parenthèses plus légères et très piquantes pour évoquer les banquiers, « les financhiens », les mannequins ou un certain type de poète : « intrigant, intolérant, suffisant, pompeux, pontifiant.»... Sans oublier l'évocation des racines, la géographie intime, les traces qu'on laisse sur son chemin : « Même humble / un poème abandonné tout seul / à la lune / aux renards et limaces / pourrait s'en trouver offensé. // Mais qui sait si d'aventure / quelque passant / ne l'enrichira pas de mots d'amour / pour l'aider quelque peu / à consoler le monde. //

Il est à noter que les poèmes de Françoise Coulmin bénéficient d'une large audience, comme en témoignent leurs nombreuses publications à l'étranger : Belgique, Suisse, Italie, Grèce, Québec, U.S.A., Amérique du Sud, etc. Gageons que sa poésie fraternelle contribuera à "céder à l'espoir..."

1- photo : blog biloba / 2- lalibrairie.com
1- photo : blog biloba / 2- lalibrairie.com

1- photo : blog biloba / 2- lalibrairie.com

Partager cet article

Repost0
10 décembre 2018 1 10 /12 /décembre /2018 05:05

On pourrait penser à la chanson de Jacques Brel pour le premier gros titre de cet article : "à mon dernier repas"... On pourrait...

Pour le second, un seul conseil : lisez bien l'article jusqu'à la fin...

1/2- scan
1/2- scan

1/2- scan

Partager cet article

Repost0
8 décembre 2018 6 08 /12 /décembre /2018 05:07

Comme l'autre jour avec Don Quichotte, je vous propose aujourd'hui de trouver un titre à cette image... Merci à l'avance...

photo : flora

photo : flora

Partager cet article

Repost0
6 décembre 2018 4 06 /12 /décembre /2018 05:04

Cette question nous a été envoyée par l'ami Claude Ribouillault, lequel habite, grosso modo, dans le Poitou, ce qui explique le titre...

La voici :

Est-ce que cet été particulièrement sec vous a plu ?

1-francetvinfo.fr / 2-wikistrike.com / 3-freeiconspng.com
1-francetvinfo.fr / 2-wikistrike.com / 3-freeiconspng.com
1-francetvinfo.fr / 2-wikistrike.com / 3-freeiconspng.com

1-francetvinfo.fr / 2-wikistrike.com / 3-freeiconspng.com

Partager cet article

Repost0