Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 mars 2016 4 03 /03 /mars /2016 05:03

Le mois dernier, "épisode" un peu plus frisquet avec une condensation qui joue les artistes sur les vitres de la véranda...

Quelques traces ci-dessous...

photos : flora
photos : flora
photos : flora

photos : flora

photos : flora
photos : flora
photos : flora

photos : flora

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Images
commenter cet article
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 05:01

Haïku n° 110 :

Au jardin des Plantes

le micocoulier roucoule -

Tourtereaux idem

***

entre-bretagne-et-roussillon.eklablog.com

entre-bretagne-et-roussillon.eklablog.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Haïku
commenter cet article
28 février 2016 7 28 /02 /février /2016 05:06

Mot hardiment proposé par le gars Yves. Merci à lui.
*

Avant de plonger avec délices dans les profondeurs d'un moteur de recherche, essayez de deviner quelle pourrait bien être la bonne proposition.

1) chilerbassi : mot d'origine italienne qui vient de la région du Tyrol (il se prononce d'ailleurs kiler) et qui désigne un fromage de vache, différent, bien entendu, du "chileralti", beaucoup plus sec et moins "goûtu".
Exemple : "Guiseppe, coupe-nous donc un morceau de chilerbassi, ça ira bien avec le speck que nous a rapporté le cousin Prospero..." (Mario Rigoni Stern)

2) chilerbassi : dans l'ancien temps, "crédencier", serviteur d'un grand Seigneur, chargé des breuvages et des confitures. Aujourd'hui, on l'appellerait sans doute sommelier.

Exemple : "Holà !, mes gens, qu'on fasse venir le chilerbassi prestement ! J'ai hâte de savoir ce qu'il va nous conseiller à boire avec cette divine bacalhau..." (Manuel Maria Barbosa du Bocage)

3) Chilerbassi : nom propre, pseudonyme d'Ignazio Orgosolo, truand américain des années 30, spécialisé dans les rapts crapuleux et les règlements de comptes définitifs. Ignazio aimait qu'on le surnomme "Chiler", prononcé "killer" comme vous savez. Après une "carrière" bien remplie, il mourut bêtement, en s'étouffant avec une dragée, au baptême de son neveu.

Exemple : "Chilerbassi avait de l'éducation : dès le lendemain du règlement d'une affaire conclue, il faisait toujours livrer un bouquet de roses rouges aux épouses de ses victimes."

(in "La Little Big Horn Combattante", rubrique "Courrier des lecteurs")

*

Trouvé ?...

1- greatitalianfoodtrade.fr / 2- racontemoilhistoire.com / 3- scan / 4- amazon.fr
1- greatitalianfoodtrade.fr / 2- racontemoilhistoire.com / 3- scan / 4- amazon.fr
1- greatitalianfoodtrade.fr / 2- racontemoilhistoire.com / 3- scan / 4- amazon.fr
1- greatitalianfoodtrade.fr / 2- racontemoilhistoire.com / 3- scan / 4- amazon.fr

1- greatitalianfoodtrade.fr / 2- racontemoilhistoire.com / 3- scan / 4- amazon.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans La vie des mots
commenter cet article
26 février 2016 5 26 /02 /février /2016 05:06

Faut que je vous raconte une histoire pas banale...

Quand nous étions en coopération, à Saïgon, au Vietnam du Sud, dans les années 70, nous avons eu la chance de faire la connaissance de Nghiêm Anh qui est très vite devenu un ami... Je vous passe les détails, les "événements", tout ça... Aujourd'hui, Anh est installé en France avec toute sa famille, mais il retourne de temps en temps dans son pays d'origine.

L'été dernier, il en est revenu avec un cadeau pour moi : un petit "sapin" ramassé sur les hauteurs des plateaux de Dalat, au centre du pays... Là aussi, je vous passe les détails, disons que ce fut toute une aventure (avec des rebondissements !) pour qu'il arrive jusqu'en France, à Créteil très précisément.

Bon, il restait la dernière étape pour atteindre sa destination finale : la Normandie... En attendant, Anh ne savait pas quoi inventer (il n'a pas vraiment la main verte...) pour être aux petits soins pour son protégé. Il me téléphonait tous les trois jours pour me demander des conseils ou me donner des nouvelles du "petit", c'est comme ça qu'il l'appelait désormais...

Bref, cet arbre est aujourd'hui arrivé jusque chez nous, pour le moment installé à l'intérieur de la maison, en attendant mieux. Restait un gros problème d'identité : sapin ? non. Pin ? oui, mais pin tropical, avec 3 aiguilles, ce qui nous oriente, semble-t-il, vers le pinus kesiya... Ce pin est, en effet, assez fréquent en Asie du sud-est.

La suite ? On verra bien... En attendant, j'ai écrit un poème que voici :

***

Pour Nghiêm Anh.

Le petit

C'était un rejeton de rien du tout

un drageon d'opérette

un présumé sapin

qui voulait voyager

*

Il s'est fait tout petit petit

dans son sac en plastique

il a franchi tous les barrages

Il a mis le douanier dans sa poche

ce pointillé de boat-people

dans la foule invisible

il a évité la soute

Il est arrivé à bon port

dans les bras d'un ami

*

Il a dormi sur le balcon

et grelotté toute la nuit

on a tapoté ses joues

changé ses couches

et talqué ses fesses

On l'a planté dans un pot

avec de la terre de bruyère

et une goutte d'eau

on l'a installé au salon

*

On l'a consolé

dans sa langue maternelle

sa langue verte

Et le voilà tout guilleret

du côté de Créteil

en un rien de temps

il a doublé de volume

*

Dis-moi donc comment tu t'appelles

Pinus insularis ou pinus strobus

Pin de la paix pet de lapin

pin tropical kesiya

kesiya si vous voulez

*

Ne me bousculez pas

avec vos certitudes

je suis un enfant du Vietnam

un point c'est tout

(J-C. T.)

1 à 4 : photos anh /
1 à 4 : photos anh /
1 à 4 : photos anh /
1 à 4 : photos anh /

1 à 4 : photos anh /

5 à 8 : photos flora
5 à 8 : photos flora
5 à 8 : photos flora
5 à 8 : photos flora

5 à 8 : photos flora

photos 9 à 11 : flora
photos 9 à 11 : flora
photos 9 à 11 : flora

photos 9 à 11 : flora

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Arbres et arbustes
commenter cet article
24 février 2016 3 24 /02 /février /2016 05:07

Bon, on reprend la mise à jour de ma biblio.

Itinerrances est mon premier bouquin publié. C'était en 1980. Malheureusement, comme de nombreux autres, je fus "pigeonné" par un requin de l'édition, disparu depuis...

Bref, passons... Pour arriver en 1997 à Itinerrances bis, version remaniée et augmentée, livre qui fut publié par Yves Artufel et les éditions Gros Textes. Cerise sur le gâteau, un spectacle théâtral reprenant plusieurs de mes poèmes, fut joué à Embrun (Hautes Alpes) par la Compagnie de la Tour Brune, dirigée alors par Hubert et Jo Lalin...

Précisions : le document 2 est une peinture d'Henri Gay qui accompagne l'édition originale. Les dessins 3 et 4 sont de Jean-Paul Rostain.

*

Deux ou trois bouts de poèmes, juste pour voir :

*

Constantine

Du pont Sidi M'cid

Du pont Sidi M'cid

Les femmes se suicident

Pour un chagrin d'amour

Ou pour rien

Et c'est pas toujours

Dans "El Moujahid"

.../...

*

Market

Aux étals

du marché

de Bauchi

Les petits tas

d'aromates

et de légumes

Les tomates

les piments

les patates

Quatre par quatre

Attendant

patiemment

le client

*

Guerre

Les enfants jouent à sauter

par-dessus les barbelés

Ils font des croche-pieds

à la guerre

avec la mitraillette

de l'innocence

Leur rire emplit la rue

jusqu'à cogner contre le ciel

et leurs yeux doux

lancent des étoiles

plus belles que des fusées

éclairantes

*

Paul

le poli costaud

a sur les épaules

des colis postaux

*

Sécheresse

Ce matin

les gens retournent leurs vestes

aux portes des mosquées

pour faire tomber la pluie

Ils prient ils prient ils prient

Ce matin

les moutons font les poubelles

le long des murs de la ville

pour trouver de quoi manger

Ils bêlent ils bêlent ils bêlent

Demain matin

ce sera peut-être le contraire

J-C. T. (Itinerrances bis)

scan
scan
scan
scan

scan

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Biblio
commenter cet article
22 février 2016 1 22 /02 /février /2016 05:00

Le mois prochain, nous fêterons plusieurs printemps :

1) le printemps des poètes, dix-huitième opération au niveau national, voire au-delà...

Le thème retenu : "le grand XXème, cent ans de poésie"

Dates : du 5 au 20 mars 2016.

2) le printemps du calendrier qui tombe le 20 mars cette année...

(Anecdote : je fêtais déjà le passage du printemps du temps (lointain) où j'étais étudiant...)

3) le printemps de durcet : 18/19/20 mars (cf. notre affiche)

1- printemps des poètes / 2- nicolasgut.com (photo : boubat) / 3- affiche durcet 2016
1- printemps des poètes / 2- nicolasgut.com (photo : boubat) / 3- affiche durcet 2016
1- printemps des poètes / 2- nicolasgut.com (photo : boubat) / 3- affiche durcet 2016

1- printemps des poètes / 2- nicolasgut.com (photo : boubat) / 3- affiche durcet 2016

4- programme / 5 et 6- printemps 2010 (photos : joëlle)
4- programme / 5 et 6- printemps 2010 (photos : joëlle)
4- programme / 5 et 6- printemps 2010 (photos : joëlle)

4- programme / 5 et 6- printemps 2010 (photos : joëlle)

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Printemps de Durcet
commenter cet article
20 février 2016 6 20 /02 /février /2016 05:06

Aujourd'hui, un poème étonnant de Jean-Pierre Verheggen, poète belge d'expression française...

Poète avec pommes de terre en petite chemise

Ma Belle de Fontenay, ma Roseval, ma Viola,
ma Géante Violette de Jersey, ma Vitellote d’autrefois,
ma Désirée, ma Stella, ma Charlotte, ma Nicolas,
ma Franceline, ma Pousse Debout, ma Pompadour,
– ma Reine de tous les jours, à tous mes repas ! –
ma Rosabella, ma Rosine, mon Estima,
ma Magnum Bonum, ma Manon, ma Samba, ma Mona Lisa
– a! aa! aa! aaa! vocalise-t-il comme à l’opéra ! –
Ah ! mes Divas, mon Urgenta
(y a urgence parfois, n’est-ce pas ?)
ma Bintje pour qui j’ai un bountje typiquement bruxellois,
ma ratte du Touquet (plus radine que ratte, en effet,
mais quel morceau de choix qui n’a d’égal
que la cor
ne de gatte de Florenville et par-delà)

même à toi, ma très moderne B.F. 15, à toutes
– fort opulentes, bien en chair, ou plus minces,
voire en forme de saucisse oblongue ou parfaitement
rondes et rubicondes de joie ! – à toutes – sans exclusive ! –
quelle que soit votre provenance
(Hollande, Belgique, Flandres, Merveille d’Amérique,
du Canada ou de la France)
que vous soyez jaunes, rouges, roses ou blanches,
laissez-moi vous appeler : mes chéries ! Laissez-moi
vous dire et vous nommer : mes patates chéries,
laissez-moi hurler : ah, purée de pu
rée !

Qu’est-ce que je vous aime !

Que ce soit en robe des champs ou de chambre
(même s’il y a une sacrée différence) que ce soit
en pommes Duchesse, en galettes, noisettes
ou croquettes prêtes à se laisser croquer, que ce soit
en mousseline transparente ou sous la cendre
où mon cœur couve d’impatience, peu importe
pourvu que ce soit une nuit,
un jour, une fois

(plusieurs fois rendraient notre Poète gaga !) pourvu que ce soit
en chemise ! Oui ! En liquette ! À tu et à toi !
Sans fioritures, ni épluchures, ni falbalas !

À cul et à chemise, quoi !

Voire à cascasse à cul tout nu comme on dit
en Ardennes, entre Rethel, Attigny et Rocroi !

Poil au patois !

Jean-Pierre Verheggen, Poète bin qu’oui,
poète bin qu’non ?, Gallimard, 2011.

*

Faire (un peu) connaissance avec l'auteur ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Pierre_Verheggen

1et 2 : amazon.fr / 3 : ebay
1et 2 : amazon.fr / 3 : ebay
1et 2 : amazon.fr / 3 : ebay

1et 2 : amazon.fr / 3 : ebay

4 : franceculture.fr / 5 : chefpatate.fr
4 : franceculture.fr / 5 : chefpatate.fr

4 : franceculture.fr / 5 : chefpatate.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Poème
commenter cet article
18 février 2016 4 18 /02 /février /2016 05:00

Côté "amis" des poissons, d'une ville à l'autre, les variantes sont nombreuses, pour ne pas dire contradictoires...

On était serrés comme des sardines à Putanges tandis qu'à Condé, on se comptait sur les doigts de la main... (30 kms environ séparent ces deux villes.)

Voici donc deux gros titres de journaux pour illustrer ce propos...

1- scan / 2- galerie.coloritou.com / 3- esoxiste.com
1- scan / 2- galerie.coloritou.com / 3- esoxiste.com
1- scan / 2- galerie.coloritou.com / 3- esoxiste.com

1- scan / 2- galerie.coloritou.com / 3- esoxiste.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Dans le cahier de Flora
commenter cet article
16 février 2016 2 16 /02 /février /2016 05:03

Les références de ce livre magnifique :

Dobritz / Peraldi : Bande de clowns, éditions Bruno Leprince.

*

C'est un éblouissant livre d'images : 120 dessins de Jean Dobritz, très souvent pleine page, accompagnés d'autant de textes et poèmes d'Olivier Peraldi.

De quoi "fondre" devant tous ces clowns si différents les uns des autres : des gais, des tristes, des inquiétants, des tragiques, des farceurs, des poétiques, tous empreints d'une profonde humanité...

*

Et le tout pour 22 euros, c'est donné !...

1-2-3 : scan
1-2-3 : scan
1-2-3 : scan

1-2-3 : scan

4-5-6 : scan
4-5-6 : scan
4-5-6 : scan

4-5-6 : scan

7-8 : scan / 9 : photo flora
7-8 : scan / 9 : photo flora
7-8 : scan / 9 : photo flora

7-8 : scan / 9 : photo flora

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Un bon livre peut-être ?
commenter cet article
14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 05:03

Deux ou trois poèmes d'Abdellatif Laâbi, extraits de "L'arbre à poèmes" (Poésie/Gallimard) :

*

Le train s'est perdu

Il transportait

un poète

***

Le manuscrit a dit

Il faut que je pense à prendre

une assurance vie

***

Comment dirait-on

fée du logis

au masculin ?

*

Il faudra un jour

nous excuser auprès de la terre

et nous retirer sur la pointe des pieds

*

Abdellatif Laâbi (Les petites choses)

*

A noter aussi la sortie de "J'atteste" chez Rue du monde.

+ le site d'Abdellatif, par ici : http://www.laabi.net/

1- poebzine.canalblog.com / 2- amazon.com / 3- aljadid.com
1- poebzine.canalblog.com / 2- amazon.com / 3- aljadid.com
1- poebzine.canalblog.com / 2- amazon.com / 3- aljadid.com

1- poebzine.canalblog.com / 2- amazon.com / 3- aljadid.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Poème
commenter cet article