Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 août 2008 1 11 /08 /août /2008 04:13

(Photo : Yves B.)    Haïku n° 26 :


Allée du jardin
L'eucalyptus au passage
Caresse ma barbe

 

Partager cet article

Repost0
10 août 2008 7 10 /08 /août /2008 08:15

Mahmoud Darwich, poète palestinien, vient de mourir dans un hôpital de Houston, aux Etats-Unis, des suites d'une opération à coeur ouvert...

Voici un poème de Darwich extrait d'Etat de siège (Actes Sud) :
                                       
                                                     Si tu n'es pluie, mon amour
                                                     Sois arbre rassasié de fertilité,
                                                     Sois arbre.
                                                     Si tu n'es arbre, mon amour
                                                     Sois pierre saturée d'humidité,
                                                     Sois pierre.
                                                     Si tu n'es pierre, mon amour
                                                     Sois lune dans le songe de l'aimée,
                                                     Sois lune.

                                                    (Ainsi parla une femme à son fils lors de son enterrement)

 
(images Internet : cf. site consacré à Mahmoud Darwich, chez alice )

Partager cet article

Repost0
9 août 2008 6 09 /08 /août /2008 04:07


Alors, voilà... Aujourd'hui, je suis un voleur de... gendarmes !... C'est le nom populaire qu'on donne à ces punaises qu'on trouve parfois sur les fleurs de nos jardins.
J'ai trouvé cette panoplie extraordinaire de gendarmes au garde-à-vous sur le blog d'Anna, dont j'avais aperçu les commentaires sur celui de Phil... (Ah ! les rebonds de blogs !...)
Allez donc voir directement chez elle : http://microcosmos.canalblog.com ... C'est beaucoup mieux présenté qu'ici (j'ai eu bien du mal à les "capturer" et à les mettre vaguement en ligne; il me semble même que deux ou trois sont revenus à la soupe, mais bon...)
Merci encore à Anna pour son regard de poète.

Partager cet article

Repost0
7 août 2008 4 07 /08 /août /2008 04:12
Deux nouveaux dessins de notre artiste préféré : à gauche, un lion délicieusement paré d'un collier de cerises bleues; à droite, la sortie chez Claude, la voisine, avec la maison qui fume et le coq (cf.la crête rouge). C'est Titouan lui-même qui lui donne du pain...
A noter : le soleil est revenu...
A méditer : Ces deux dessins réunis évoquent peut-être (métaphoriquement, s'entend) la fameuse querelle linguistique de nos amis belges : le lion des Flamands et le coq des Wallons...

Partager cet article

Repost0
5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 04:44
(images Internet : à gauche, musiquesapile; à droite, les-arts.net)

Un jour, j'ai reçu par la poste un CD que m'envoyait Jules Thévenot, guitariste émérite qui accompagnait Martine Caplanne lors de sa tournée dans l'Orne, au moment du "Printemps des Poètes"...
C'était un disque d'Alain Sourigues, un de ces chanteurs "qui ne passe jamais à la radio ou à la télé" et pourtant... C'est un régal de poésie et de musique, un grain de voix qui fleure bon son midi, des mots d'amour et de tendresse humaine, un accompagnement guitares "aux p'tits oignons", des pirouettes et de l'humour haut de gamme...
Le disque s'intitule : (deux); si vous êtes fort(e), vous pourrez écouter deux ou trois chansons sur le site myspace de l'artiste. Voici le début de Frida, ma préférée :
L'odeur d'elle / L'odeur du dessous de ses ailes / Ses petits oeufs au plat / Son bagou son blabla / Ses frisettes / Qui tombent en rayon / Ses risettes / Son nez quand il se trousse / Et sa toux quand elle tousse / J'aime oui-da tout chez Frida...
 Je vous mets aussi l'adresse pour le contact :
ALBATROOOS 5 rue du docteur Cola 40000 Mont-de-Marsan.

(+ Merci, Jules !) 

Partager cet article

Repost0
3 août 2008 7 03 /08 /août /2008 04:34
Pendant ses vacances, Titouan a parfois dessiné ses "aventures"... Ici, son "oeuvre" relate une promenade, quasi rituelle, au ruisseau qui coule au milieu du "chemin des poètes"... Plus précisément encore pour ce dessin au lieu-dit "la mare du Baux".
A remarquer le souci du détail de l'artiste à travers la présence du parapluie, qui confirme que ce jour-là, exceptionnellement sans doute, il pleuvait !...

Partager cet article

Repost0
1 août 2008 5 01 /08 /août /2008 04:14
Une nouvelle rubrique sur le blog : "Nom d'un poète !"
Il arrive que le nom d'un poète soit le même que celui d'un commerçant, d'un transporteur ou d'un artisan... Cela peut donner des résultats étranges, voire humoristiques.
Par exemple, dans une galerie marchande de Lisbonne, Claude Vercey, envoyé spécial du blog biloba, a eu la surprise de découvrir un magasin de fanfreluches à la mode à l'enseigne de Victor Hugo. Une enquête est en cours pour que le "parrain" coupable déclame pendant toute une nuit les 6200 vers des Châtiments...

Partager cet article

Repost0
30 juillet 2008 3 30 /07 /juillet /2008 04:03

(Image Internet : naturavox.fr)

Peut-être le saviez-vous, c'est l'année de la pomme de terre...
Jean Foucault, poète d'Amiens, responsable des éditions Corps-Puce, prend ce prétexte pour publier une "rafale" de recueils de poésie sur ce thème...
- Charlotte, Mona Lisa et les autres
- Zoopatatalogie
- La pomme de terre géographe
- Lettres ouvertes aux pommes de terre
(collectif de poètes rwandais)

Voici un extrait de Charlotte, etc :

Intermède

Chaque jour la pomme de terre me parle.
Je suis à ma recherche, je crois m'y retrouver puis je nie et je dénie.
Et tout cela ne serait rien sans le support physique, la forme placée là, face à moi, manipulée parfois par mes mains. Puis reposée.

J'écris en la prenant en main. Jamais un texte sans la main qui parcourt la peau à un moment donné. L'écrit vient de ce rapport physique avec la pomme de terre. Alors on s'use, évidemment, elle et moi.

Lorsque je n'aurai plus de plaisir à la caresser, l'écriture cessera. Mon rapport à la pomme de terre est de caresse et de regard. C'est cela qui fait mijoter en soi quelque chose. Je suis dans ce que je vois ? On m'entraîne mais je puis refuser.

Je croyais voir une femme à ressentir l'ondulation. Mais elle s'est échappée. Je n'ai pas saisi le vif, trop réfléchi.

Plonger, il faut plonger. C'est cela ! Et toujours, toujours recommencer.

Partager cet article

Repost0
28 juillet 2008 1 28 /07 /juillet /2008 04:00
(images Internet : à gauche : notreblog; à droite : shoppydoo)

Un extrait des Apocryphes (éditions Traces) qui pourrait bien être la pensée du jour :

Les anges
n'usent pas
de chaussures.


Partager cet article

Repost0
26 juillet 2008 6 26 /07 /juillet /2008 04:44

(Images Internet : à gauche, poezibao.typepad.com; à droite, filijeunes.ovh.org)

Définir la poésie est une tâche presque impossible...
Vous trouverez dans ce livre (dont les références complètes sont les suivantes : Gérard Pfister "La poésie, c'est autre chose" éditions Artfuyen) mille et une tentatives de définitions.

Je vous en recopie deux, choisies (presque) au hasard, à la page 137 :
"La poésie est un langage silencieux qui efface ses propres traces, pour qu'on entende ce que les mots ne disent pas." (Jean Mambrino)
"Le poème est une eau à laquelle on demande de donner soif." (Jean-Yves Masson)


Et, comme vous insistez (!), je vous donne la mienne :

Différence

La peinture, c'est

La sculpture, c'est

L'architecture, c'est

La musique, c'est

La danse, c'est

La photographie, c'est

Le cinéma, c'est

La poésie, c'est pas pareil.

(extrait de Mine de rien, éditions Clapàs)

Partager cet article

Repost0