Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 septembre 2017 5 01 /09 /septembre /2017 04:03

Aujourd'hui deux ou trois poèmes de Nicole Laurent-Catrice, extraits de "Un front de feuilles", éditions La Part Commune.

Auparavant, deux ou trois infos concernant l'auteure :

https://www.printempsdespoetes.com/index.php?url=poetheque/poetes_fiche.php&cle=836

Pin des Landes

Entaillé.

Entaillé

plus haut.

Encore

plus haut.

Tout le flanc

jusqu'au coeur

qui s'est vidé

 

Larmes jaunes

dures.

 

Et pourtant tu as résisté

vieux pin.

 

**************************************************

Chênes têtards

Arbre, dans ton creux bourgeonnant

se gercent mes désirs

gonflés de sève.

Mais ta fibre noueuse

pierre durcie dans ma gorge

étouffe jusqu'au sang

les frêles joies jaillissantes.

 

Arbre comme un cri jeté

au ciel d'étain d'hiver

tous les sanglots d'hier

se tordent par tes branches

et j'ai froid jusqu'à l'âme.

 

**************************************************************

Qui accompagne

l'arbre seul

au bord du chemin ?

Les insectes qui sont sa chanson

ou les oiseaux son battement de coeur ?

 

Qui accompagne l'arbre solitaire ?

Le cycliste

qui passe en sifflotant.

 

(Nicole Laurent-Catrice)

1- selaupindeslandes.com / 2/3- arborethomme /  4- images.4ever.eu
1- selaupindeslandes.com / 2/3- arborethomme /  4- images.4ever.eu
1- selaupindeslandes.com / 2/3- arborethomme /  4- images.4ever.eu
1- selaupindeslandes.com / 2/3- arborethomme /  4- images.4ever.eu

1- selaupindeslandes.com / 2/3- arborethomme / 4- images.4ever.eu

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans poème
commenter cet article
30 août 2017 3 30 /08 /août /2017 04:06

Deux chansons de Gauvain Sers pour finir le mois...

(Merci à J-P. pour le bon tuyau...)

Des infos supplémentaires sur l'auteur par ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Gauvain_Sers

vevo

you tube

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Entendu
commenter cet article
28 août 2017 1 28 /08 /août /2017 04:09

Quelques toiles de Rob Gonsalves, peintre canadien récemment disparu.

Promenez votre regard dans les tableaux un peu plus bas et gardez vos illusions...

Si vous voulez en voir d'autres, allez par là : https://fr.pinterest.com/nystanbul/by-rob-gonsalves/

****************************************************************************************

+++ (rien à voir) : hommage à Nanni Svampa qui vient de passer de l'autre côté...

(voir et écouter la vidéo un peu plus bas.)

1 à 3 - www.jgalere.com
1 à 3 - www.jgalere.com
1 à 3 - www.jgalere.com

1 à 3 - www.jgalere.com

you tube

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Images
commenter cet article
26 août 2017 6 26 /08 /août /2017 04:05

Une "pêche" moyenne dans les journaux du mois de juillet :

1- (envoi d'Yves B.) : les délices de l'excommunication...

(pour la poussière, voyez la citation de Vialatte, un peu plus bas.)

2- voilà peut-être un son en voie de disparition...

scan : 1- O.F. Le Mans / 2- O.C. juillet 2017 / 3- citation-celebre.fr
scan : 1- O.F. Le Mans / 2- O.C. juillet 2017 / 3- citation-celebre.fr
scan : 1- O.F. Le Mans / 2- O.C. juillet 2017 / 3- citation-celebre.fr

scan : 1- O.F. Le Mans / 2- O.C. juillet 2017 / 3- citation-celebre.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Dans le cahier de Flora
commenter cet article
24 août 2017 4 24 /08 /août /2017 04:05

Aujourd'hui, un album jeunesse à conseiller à tous ceux qui ont plus de dix ans...

Simon Martin : La grande guerre de pépé Célestin (éditions du mercredi)

Pour être complet, il est nécessaire d'ajouter au nom de l'auteur précité, celui de Christophe Jubien, créateur des haïkus de ce livre, ainsi que celui d'Eva Sanchez, l'illustratrice.

C'est un album jeunesse tout en douceur, qui chante les vertus de l'amitié et de la poésie. Du haïku en particulier. « Petits » poèmes dérisoires en contrepoint de l'horreur de la « grande » guerre... L'histoire du grand-père Célestin, 111 ans aux fraises, racontant aux journalistes venus l'interviewer, sa rencontre avec Katsuo, soldat franco-japonais avec lequel il résistera (pour autant qu'on puisse le faire) à la « boucherie » des tranchées. Lui avec ses graines de chrysanthèmes, son ami avec son petit carnet de haïkus.

Soldats embourbés

une coccinelle

s'envole

***

Les casques à pointes

pris de vitesse

par le printemps !

***

Une infinie tendresse aussi pour nos deux « héros » à travers les images d'Eva Sanchez, assez proches de celles des herbiers d'antan et souverainement apaisantes...

 

1 à 4 : scan
1 à 4 : scan
1 à 4 : scan
1 à 4 : scan

1 à 4 : scan

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Un bon livre, peut-être ?
commenter cet article
22 août 2017 2 22 /08 /août /2017 04:06

Retour à la rubrique "Nom d'un poète !" avec Jacques Bertin, poète-chanteur, chanteur-poète, comme vous voulez...

J'ai trouvé des Bertin dans les transports, les machines à coudre, la menuise, la boucherie, le bâtiment, la technologie, l'immobilier, la rhumatologie, etc. Bref, pour faire la synthèse, je vous invite à (ré)écouter "Paroisse" dont voici les paroles, - "du cousu main" - :

Jacques Bertin
Paroles de la chanson « Paroisse »

 
Des femmes sont assises dans l'hiver
Le long de la radio, sur un dernier travail
C'est tard la nuit, il est déjà dans les dix heures
Depuis longtemps dorment dans les chambres glacées
Des enfants protégés du mal par un signe de croix
Des femmes sont assises dans l'hiver. Il fait grand froid.

A la gare on attend encore le train de Combourg et Dol
Dans la prairie les gitans guettent le sommeil des chevaux
Ils ont plié le cirque dérisoire et ils s'en vont. Demain
Les maçons ne travailleront pas sans doute à cause du gel
Demain il y a messe pour la jeune fille qui est en deuil
De Nantes vient le givre avec ses cuivres. Il fait grand froid.

Paroisse de l'année soixante. O périphérie de la paix
Femme posée comme une lampe à huile dans le silence
Rassemble dans cet écrin-là tous tes enfants. Emporte-les
Vers le bon dieu et qu'on ne nous sépare pas
Demande-lui si c'est bien demain que le payeur passe
Et quand va-t-on enfin goudronner la rue. Tu as froid.

Tu fermes la radio. Tu montes en faisant attention
Vers un endroit que je t'ai préparé dans ma mémoire
Et qui s'est détaché de moi pour vivre, comme une chanson
Où tu es bien parce qu'on ne nous séparera pas.
 
**********************************************************************************************
Anecdote : Rennes, fin du XX° siècle : le tour de chant de Bertin démarre tout juste avec cette chanson : "Des femmes sont assises dans l'hiver..." Arrivée en retard, une dame essaie de trouver une place le plus discrètement possible... Le chanteur, pince-sans-rire : "Asseyez-vous, madame, il reste des places au premier rang..."
1- machinesacoudre-caen.fr / 2- menuiserie-bertin-abbeville80.fr / 3- archives-rennes.fr / 4- bertinimmobilier.fr
1- machinesacoudre-caen.fr / 2- menuiserie-bertin-abbeville80.fr / 3- archives-rennes.fr / 4- bertinimmobilier.fr
1- machinesacoudre-caen.fr / 2- menuiserie-bertin-abbeville80.fr / 3- archives-rennes.fr / 4- bertinimmobilier.fr
1- machinesacoudre-caen.fr / 2- menuiserie-bertin-abbeville80.fr / 3- archives-rennes.fr / 4- bertinimmobilier.fr

1- machinesacoudre-caen.fr / 2- menuiserie-bertin-abbeville80.fr / 3- archives-rennes.fr / 4- bertinimmobilier.fr

you tube

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Nom d'un poète !
commenter cet article
20 août 2017 7 20 /08 /août /2017 04:05

Haïku n° 123 :

Village à midi :

le vent vient de la savane

dans la rue des lions.

 

(Corneilla-la-Rivière, Pyrénées Orientales.)

1- pages jaunes / 2- zoobeauval.com / 3- bedetheque
1- pages jaunes / 2- zoobeauval.com / 3- bedetheque
1- pages jaunes / 2- zoobeauval.com / 3- bedetheque

1- pages jaunes / 2- zoobeauval.com / 3- bedetheque

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Haïku
commenter cet article
18 août 2017 5 18 /08 /août /2017 04:05

Il faudrait peut-être que je crée une catégorie spéciale que je pourrais baptiser "rebonds" ou un truc dans le genre... (à voir plus tard ?)

En effet, c'est à partir d'un de mes poèmes, extrait des Itinerrances que Bernard Rainero a peint ce tableau. (voir photos un peu plus bas.) Cela se passait à Oujda (Maroc) au début des années 80...

Le poème, lui, évoquait la ville de Constantine (Algérie) et plus particulièrement le fameux pont suspendu, le pont Sidi m'Cid.

Je vous recopie l'extrait illustré par le tableau :

Constantine

Du pont Sidi m'Cid

du pont Sidi m'Cid

les femmes se suicident

pour un chagrin d'amour

ou pour rien

Et c'est pas toujours

dans El Moujahid.../...

J-C. T.

(Itinerrances bis,

éditions Gros Textes)

tableau de Bernard Rainero (photos : flora)
tableau de Bernard Rainero (photos : flora)
tableau de Bernard Rainero (photos : flora)

tableau de Bernard Rainero (photos : flora)

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Biblio
commenter cet article
16 août 2017 3 16 /08 /août /2017 04:05

"Rentrée" en poésie avec Nimrod dont on vient de publier l'anthologie personnelle chez Gallimard sous le titre : "J'aurais un royaume en bois flottés"...

Vous ne connaissez pas l'auteur ? Regardez ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Nimrod_(%C3%A9crivain)

Deux ou trois poèmes pour vous faire une idée :

Tombeau des feuilles mortes

Pluies d'or, feuilles déposées par terre comme l'on s'éprend

D'un linceul, la lumière fouille le musc des tombeaux.

Nul vent ne déchire nos pensées, soutenues avec lenteur

Comme la sève des choses glorifiées en Dieu.

Leur repos se mélange à l'humide murmure des fruits.
Refluez, feuilles mortes, refluez sous mon pinceau.
L'air active une atone saveur. Une feuille diffère sa chute,

Désireuse du ciel, et la terre ménage ses remords.

                        Nimrod (extrait de Paysage)

*******************************************************

Quoique tu daignes

attendre du jardin

il t'offre les herbes folles

orphelines pensées

      Nimrod (extrait de Ciels errants)

*******************************************************

L'éléphant

J'ai souvenir de cet éléphant

Qui s'éloignait comme se déploie

Le dédain. Il avait vu

Senti évalué le petit point

Dans l'espace que j'étais

ça n'entravait ni le ciel ni l'herbe

Pas plus que l'infini qui au loin

Témoignait de ce qu'on se serait dit

Moi qui éprouvais si fort

L'écho d'une parole commune

Nimrod (extrait de Les superbes)

********************************************************

J'aurais un royaume tout à moi en bois flottés.

Une rivière de diamants en désespoir de cause.

Nimrod (extrait de Ciels errants)

*********************************************************************

Note en rouge : reprise de la périodicité habituelle sur le biloba, un billet tous les 2 jours...

1- lardentpays.overblog.com / 2- franceculture.fr / 3- pinterest
1- lardentpays.overblog.com / 2- franceculture.fr / 3- pinterest
1- lardentpays.overblog.com / 2- franceculture.fr / 3- pinterest

1- lardentpays.overblog.com / 2- franceculture.fr / 3- pinterest

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans poème
commenter cet article
7 août 2017 1 07 /08 /août /2017 04:07

Dernière étape de la visite à Chaumont-sur-Loire...

(Rappelons aux amateurs que ces jardins resteront ouverts jusqu'au 05 novembre.)

Des détails :

- 1/2/3 : "la planète en ébullition".

- 4/5/6 : "au pied du mur".

- 7 : "apis vertigo" ? / - 8/9 : l'agora

- 10 : "le jardin bouquetier" / - 11 : agapanthe / - 12 : clôture ?

***********************************************************************

Note en rouge : dernière pause, on fêtera la rentrée le 16 août !...

photos : flora
photos : flora
photos : flora

photos : flora

photos : flora
photos : flora
photos : flora

photos : flora

photos : flora
photos : flora
photos : flora

photos : flora

photos : flora
photos : flora
photos : flora

photos : flora

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Actualités
commenter cet article