Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 04:02

Aujourd'hui, un livre de Tristan Félix : Zinzin de zen, aux éditions Corps Puce (14 euros).

C'est, au sens fort du terme, un livre de trouvailles... Celles que la marée ramène vers le rivage comme une offrande quotidienne, la pochette-surprise de notre enfance.

Cependant, là où le commun des mortels ne verrait que de vulgaires algues, ou bien des galets d'une grande banalité ou encore des coquillages familiers, parfois frangés de vaguelettes d'écume, le poète propose un autre regard, une autre vision, ce qu'il nomme une hébétude.

Avec ces transfigurations décalées, nous plongeons alors résolument dans le fantastique.

Sur la page de droite du livre, l'image, la photographie (d'ailleurs longtemps appelée « instantané »), accompagnée de deux ou trois lignes avec un verbe au présent. De quoi forger de nouveaux proverbes : la savonnette fond de plaisir / malgré son sale boulot.

Sur celle de gauche, un quintil et un verbe le plus souvent au passé simple, un des temps-clés du récit. S'ensuivent des poèmes qui s'apparentent aux contes. Contes brefs évidemment, mais aussi contes glacés, irrémédiables, tragiques parfois, un rien voltairiens. Tu touchas l'origine / un rayon d'acier, qui te fila les chocottes / un truc à la vitesse de la lumière / un tomahawk en pleine tête.

Folle entreprise que celle qui consiste à questionner ces anciennes traces de vie pour en fixer des images revisitées. D'autant plus louable qu'elle oblige à travailler dans l'urgence afin de saisir l'éphémère avant que, comme aurait dit Prévert, la mer efface sur le sable...

Bien entendu, c'est un livre à lire in situ, sur la plage...

1/2/3 : scan
1/2/3 : scan
1/2/3 : scan

1/2/3 : scan

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Un bon livre peut-être ?
commenter cet article
20 juillet 2016 3 20 /07 /juillet /2016 04:01

Un collage des années 80 (1982 plus précisément), sans doute sponsorisé par une société nationale d'électricité...

scan

scan

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans collages
commenter cet article
18 juillet 2016 1 18 /07 /juillet /2016 04:08

Retour sur nos chênes avec le Quercus bicolor...

Ses caractéristiques principales (cf. fiche helardot) :

Le chêne bicolore, encore appelé chêne bleu ou blanc des marais, nous vient d'Amérique du nord. Il ne fut introduit en Europe qu'au début du XIX° siècle.

Pouvant atteindre plus de vingt mètres de haut, il possède des feuilles de grande taille (8 à 20 cm) dont les lobes (3 à 6 paires) sont assez peu marqués. Ses glands sont petits, rattachés par un long pédoncule.

Son écorce est gris clair, pelant comme celle du bouleau.
Le chêne bicolore n'est pas difficile : rustique, il aime les terres humides et peut vivre plus de deux siècles.

Par ici, vous en trouverez un spécimen dans notre commune, à l'entrée du bourg de Durcet.

1/2/3 : planfor.fr
1/2/3 : planfor.fr
1/2/3 : planfor.fr

1/2/3 : planfor.fr

4/5/6 : helardot.free.fr
4/5/6 : helardot.free.fr
4/5/6 : helardot.free.fr

4/5/6 : helardot.free.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Arbres et arbustes
commenter cet article
16 juillet 2016 6 16 /07 /juillet /2016 04:09

Haïku n° 113 :

Passage du Tour :

les yeux ronds des spectateurs

roues de diligence

1 : gorafi.fr / 2/3 : prazdelys-sommand.com / 4- gettyimages.fr
1 : gorafi.fr / 2/3 : prazdelys-sommand.com / 4- gettyimages.fr
1 : gorafi.fr / 2/3 : prazdelys-sommand.com / 4- gettyimages.fr
1 : gorafi.fr / 2/3 : prazdelys-sommand.com / 4- gettyimages.fr

1 : gorafi.fr / 2/3 : prazdelys-sommand.com / 4- gettyimages.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Haïku
commenter cet article
14 juillet 2016 4 14 /07 /juillet /2016 04:03

Aux alentours de la maison, on trouve un peu de tout....

1- un chat étonné

2- une vrille têtue

3- une plante inconnue

4- du mouron bleu, nous dit-on...

5- deux pâquerettes enamourées

6- un érable rouge

photos : flora
photos : flora
photos : flora

photos : flora

photos : flora
photos : flora
photos : flora

photos : flora

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Images
commenter cet article
12 juillet 2016 2 12 /07 /juillet /2016 04:05

"Entendu(e)" il y a longtemps, en 68...

Vous ne connaissez pas Béa Tristan ?

Voilà un bon début : https://fr.wikipedia.org/wiki/B%C3%A9a_Tristan

you tube

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Entendu
commenter cet article
10 juillet 2016 7 10 /07 /juillet /2016 04:00

Une question continue de me tarauder :

Est-ce qu'il a vraiment fait pipi sur la dadame

le titien ?

1- lankaart. org / 2- delcampe.net
1- lankaart. org / 2- delcampe.net

1- lankaart. org / 2- delcampe.net

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Est-ce que ?
commenter cet article
8 juillet 2016 5 08 /07 /juillet /2016 04:06

Ce petit billet est dédié à Marie-Hélène, partie danser avec les vagues sur la côte sauvage... ainsi qu'à de fidèles lectrices de ce blog, vivant du côté de Ploudal...

*

Les deux mots du titre ne sont pas, à proprement parler, du breton pur sucre, mais on les entend souvent "à Brest même" et dans tout le Finistère nord...

Le premier (ribine) désigne un mauvais chemin de terre, genre sentier des douaniers le long de la côte, ou une petite route gravillonnée, souvent très pentue... Par malice pure, on s'ingénie à en dénicher une ou deux pour pimenter le programme de certaines courses cyclistes. Des locales, bien sûr, mais aussi des nationales, voire plus...

Un exemple :

"Longtemps je me suis couché de bonne heure, la tête encore enveloppée du souvenir diffus des effluves des ribines, parcourues l'après-midi même, jambes tétanisées, muscles endoloris et le coeur plus palpitant qu'une bête affolée, poursuivie par la meute d'une chasse à courre..."

(Marcel Proust, Pastiches et mélanges)

Le deuxième (brujune) échappe à toute définition classique, mais essayons quand même : vous connaissez la recette du kig-ha-farz ? Non, alors Bernard va vous expliquer ici : http://www.lacuisinedebernard.com/2011/03/le-kig-ar-farz.html#

Bon, vous pouvez servir le "farz" en tranches, mais aussi en une sorte de semoule qu'on appelle justement brujune...

Voilà pour le sens premier, mais le mot peut simplement désigner des petits morceaux de rien du tout, des miettes, quoi.

Exemple :

"- Gast ! Soizig, sers-nous donc quequ'chose à manger !...

- Oui, not' bon maît', j'fais réchauffer les brujunes..."

(Hippolyte Violeau, Les pauvres dans les campagnes.)

1/2 - tignon.andre.free.fr / 3- letelegramme.fr
1/2 - tignon.andre.free.fr / 3- letelegramme.fr
1/2 - tignon.andre.free.fr / 3- letelegramme.fr

1/2 - tignon.andre.free.fr / 3- letelegramme.fr

4/5 - wikipedia.org
4/5 - wikipedia.org

4/5 - wikipedia.org

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans La vie des mots
commenter cet article
6 juillet 2016 3 06 /07 /juillet /2016 04:07

Un mot oublié, un autre maladroitement placé et voilà des messages "surréalistes", comme diraient des journalistes à la petite semaine...

scan
scan

scan

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Dans le cahier de Flora
commenter cet article
4 juillet 2016 1 04 /07 /juillet /2016 04:00

Fin juin, quelques images de sureau en fleurs...

photos : flora
photos : flora
photos : flora

photos : flora

photos : flora
photos : flora
photos : flora

photos : flora

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Images
commenter cet article