Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 04:04

Ce n'est pas parce qu'un livre est tout petit qu'il n'est pas, pour autant, grand...

La preuve avec Bribouilles d'Elisabeth Trouche, paru chez Gros Textes fin 2012.

Des poèmes et des photos qui s'interpellent au fil des pages pour "fixer quelques éclats de bonheur ou de douleur, agripper des silhouettes qui s'éloignent..."

Photo 3 :

ô poings nus contre les murailles

de l'ordre et du mépris

Photo 4 :

le cheval hennit et maudit

la clôture qui rétrécit son galop

jaloux du champ libre

offert à la course des fillettes

herbes folles crinière et nattes caracolent

au-dessus au-dessous du grillage

tromperie des temps et des clichés

c'était hier

ce matin

à l'heure où

les lois sortent du bois

claquent des portières

les petites filles embarquées

vers le port de départ

vers nulle part

ont-elles pensé au cheval

au large dans la pâture

à l'aise dans ses sabots

de bête à papiers

couverture, photo 2, 3, 4.
couverture, photo 2, 3, 4.
couverture, photo 2, 3, 4.
couverture, photo 2, 3, 4.

couverture, photo 2, 3, 4.

Partager cet article

Repost0

commentaires

T
j'aime son " message ".oser sa folie ..
Répondre
T
Cela ne m'étonne pas plus que ça...
M
Un aperçu qui donne envie de "bribouiller"
Répondre
T
Bribouillons en choeur !...
T
tu es un passeur de livres, et c'est un grand compliment. je note le titre et l'auteur.
Répondre
T
Merci, Thierry...
(A bientôt, dans la vraie vie...)
C
Ce n'est pas parce qu'un livre est paru chez Gros Textes qu'il est gros dans la main et pas fin dans l'esprit.
Répondre
T
Un bon slogan à suggérer à l'éditeur...