Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 04:00

Bon, moke, on peut aussi l'écrire "moque" si on veut...

  D'après les linguistes qui s'y connaissent, on peut rapprocher ce mot de l'anglais "mug", d'autant plus qu'il désigne aussi en normand une sorte de grande tasse avec une anse. 

  Le plus souvent, la moke est utilisée pour boire du cidre, - de la bière plus au nord...

  Voici une citation, dénichée aux meilleures sources :

  "- Alors, père Alcide, comment cha va les affaires ?

  - M'en parle pas, mon gendre, j'avions des dettes autant comme autant...

   - En attendant d'les rembourchi, viens donc bère eune moke de bère* do mé."

(Pierre-Robert Le Cornier de Cideville, Epigrammes)

 

* Oui, pour compliquer les choses, "bère" signifie à la fois boire (verbe) et cidre (nom).

 
(foot-mediterraneen.forumactif.com)

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans La vie des mots
commenter cet article

commentaires

wolfragin 27/04/2012 11:12


Pouahhhhh !!!!!!!!!!!!!!


D'la bière rose fushia pâle !!!!!!!!!!!!

Jean-Claude Touzeil 28/04/2012 11:38



Ah ! la kriek de chez Leffe n'est pas mal du tout !...



wolfragin 27/04/2012 11:11


Quand Gaston se relevant gerbe de foin pressée sur la poitrine, hellait la Marie d'un grand "à bere", c'est qu'y faisait grand'soif. C'était dans la Sarthe de mon enfance.

Jean-Claude Touzeil 28/04/2012 11:36



Oui, Jacques, il y aurait bien un "cousinage" linguistique entre la Sarthe, la Mayenne et la Normandie...


Il me semble aussi que le premier cri de Gargantua fut : "A boire !..."



Arthur Baurint 26/04/2012 11:29


Une précision : le célèbre étymologiste japonais Zeï Thou (dont la réputation n'est plus à faire) écrit à la page 1813 de son opus "Estuaire des mots" que moke trouverait sa lointaine origine
dans le fait que des marins normands, de passage à Aden, auraient bu un breuvage inconnu d'eux, noir et fumant, servi dans des petits bols de terre cuite: le moka...qu'ils auraient rapporté du
Yemen. Par métonymie, la moka, puis moque a fini par désigner la tasse.

Jean-Claude Touzeil 26/04/2012 15:52



Cher Arthur,


Pardonne-moi de ne pas connaître tous les étymologistes, même célèbres. En tous cas, ce Zeïl Thou, en plus d'avoir un nom exotique, apporte un éclairage très séduisant. Je l'ajoute donc au
dossier...


Et n'oublie pas de faire signe quand tu repasseras par là, je te ferai chauffer un kawa...



Bossuet, évêque de Meaux 26/04/2012 09:11


Se moque-t-on d'écrire sérieusement de semblables rêveries ?

Jean-Claude Touzeil 26/04/2012 15:38



M'enfin, Jacques-Bénigne, ce mot est attesté par de grands linguistes !...


Et combien de fois je t'ai entendu dire à Louis Bourdaloue (qui levait le coude plus souvent qu'à son tour) la phrase rituelle : "Viens donc bère une moke avec moué..." ? Hein ? Combien
de fois, mon Père ?...



thé âche 25/04/2012 13:48


je trinque à ta santé.

Jean-Claude Touzeil 26/04/2012 15:17



A la tienne, donc !...