Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 04:14

Chouette ! un mot nouveau !... (enfin, pour moi, en tout cas.)

L'étymologie nous éclaire quelque peu : Nanzouk (ou nansouk) tire son nom de l'hindi et signifie littéralement "plaisir des yeux". Ce mot désigne une toile de coton légère d'aspect soyeux, employée en lingerie et pour la broderie. (voir Robert)

Une illustration avec cette robe en nanzouk datant de 1914 :

nanzouk.jpg

(Image Internet : farm4.static.flick.com)

 

Une citation pour faire bon poids :

"- Philomène, après quarante-cinq ans de mariage, tu devrais comprendre que le tablier en nanzouk n'est pas la tenue idéale pour aller traire...

- J'y tiens à mon nanzouk, c'est André qui me l'a offert.

- André ?

- Tu sais bien, mon amant de Saint-Jean...

- Ouais, ben, au lieu de vagabonder comme ça avec ton nanzouk en soldes, tu ferais mieux de regarder où tu verses le lait..."

                                                                (extrait du Manuel d'Epictète) 

Partager cet article

Repost0

commentaires

L


Petit conseil d'entretien : lavage machine  30 ° - pas d'essorage - repassage vapeur



Répondre
J


Merci beaucoup. Voilà une information pratique qui complète utilement mon billet...



O


Pour bien zouker, il faut le nanzouk oter !



Répondre
J


Sage conseil, là Didon...



M


Des fringues en nanzouk


elle se fabrique


T'as vu son look !



Répondre
J


Peut-être à cause de la proximité de la rentrée prochaine, je trouve qu'elle a quand même beaucoup de classe...



T


et pi tète qu'elle trouve la légèreté..ailleurs..quel zouk! ton histoire...



Répondre
J


Je suis un peu taquin, tu l'avais remarqué...



M


En jupon de nanzouk blanc, en corset-brassière de coutil blanc, Minne se regarde dans la glace :


« Casque-de-Cuivre ! Des cheveux rouges, c’est beau ! Les miens sont trop pâles… Je sais comment elles se coiffent… »


(L'Ingénue libertine - Colette)


 



Répondre
J


Merci pour cette citation littéraire, qui n'est pas du tout apocryphe, elle, et qui vient rehausser le niveau de mon petit billet...