Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 04:00

 

 

  Aujourd'hui, un "nouveau" chêne "rouge", le quercus pagodifolia, ou chêne des pagodes. (Infos site helardot)


Il nous vient du sud-est des Etats-Unis, pousse rapidement un peu partout, mais préfère les terrains humides. 30 mètres en milieu naturel, moitié moins en Europe.

Feuilles à rapprocher de celles du quercus falcata, glands plutôt petits, de couleur orange. (Voir les photos)

  Sur les vieux sujets, l'écorce ressemble à celle du cerisier et se détache par plaques.

  Son bois rouge est très recherché en menuiserie.

 

  Par ici, nous en avons un exemplaire le long du chemin des Vallées sur la commune de Saint-Philbert-sur-Orne.

 

tqupa5-lf15855

 

tqupa5-wpgiant-girth15833.jpg

 

wqupa5-wplookup-giant15831.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

wqupa5-fr15850.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Images Internet : cas.vanderbilt.edu)

 

Malgré quelques recherches, l'appellation "chêne des pagodes" demeure pour moi une énigme... Si quelqu'un trouve une explication...

 

+ Actu : salut fraternel à Bernard Clavel, solide écrivain jurassien, poète des arbres et pacifiste engagé...

Partager cet article

Repost0

commentaires

Y


Chêne des pagodes : chêne des dopages ?



Répondre
J


Allons, allons, aucun risque, les chênes ne mangent pas de steacks !...



T


quel gland original.....!!



Répondre
J


N'est-ce pas ?...



J


Q'en pense Julos Beaucarne?



Répondre
J


Ah ! Jenofa, directo les bonnes questions !


Il aurait certainement une explication poétique, le Julos...



C


Salut à Bernard Clavel ... oui ... pour tout .


Gode ou pas gode, ce chêne est impressionnant !



Répondre
J


Oui, Cécile, je suis sûr qu'un bonhomme comme Clavel aurait été de bonne compagnie, par exemple autour d'une table en chêne...



M


Un chêne bien sympathique. Son gland a une bonne bouille, ce qui


ne gâte rien.               



Répondre
J


Acceptons-en l'augure...