Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 03:55

Petite annonce :

 

 

 

mf_poesie1.jpg  

 

                                                                           (affichette : Matt Mahlen et bidouillage : Yves)

Partager cet article

Repost0

commentaires

M


Des moules de l'Orne ? Tiens, tiens, comme c'est étrange, mais... poétique !



Répondre
J


Figure-toi que les moules d'eau douce (on dirait une injure du capitaine Haddock !) sont un indicateur de la bonne santé d'un cours d'eau... Mais ce n'est pas celles-là que nous mangerons ce
soir-là !...



M


Pain, amour et fantaisie seront de la fête aussi.



Répondre
J


Sans aucun doute. Tu peux venir vérifier...



Y


Voilà déjà le poème et les moules :


 


« En résumé, ce qui, dans la gent limousine,
Me contente, ô ma tante, en tout, c'est... la cuisine !
Le hareng est très-frais, le persil excellent,
La moule est onctueuse, et le rhum succulent.»*


 


Pour les frites, il faudra patienter.


 


* Le Glandier, poème ricaneur en quatre-vingts chants, par Mlle Amaryllis Esnout, 1841.



Répondre
J


Oh ! le dénicheur de poètes de derrière les fagots !...


Là où elle est, Amaryllis Esnout doit être heureuse de voir qu'on la lit encore aujourd'hui...


A signaler aussi : la chanson de Ricet Barrier, un peu égrillarde peut-être, qui a pour titre justement "La moule"...



T


..jolie déchirure....



Répondre
J


Matt Mahlen est un artiste... Tu as déjà dû le voir par ici.



H


Heureusement que l'affichiste et le bidouilleur n'ont pas mélangé les lettres :
FILET, MORUES & POISSE, c'était moins tentant (même avec le kir et le café offerts). 



Répondre
J


Heureusement, en effet...


Ils auraient pu tomber aussi sur FOIE, TRIPES & SEMOULES...