Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 05:06

Le lendemain de la saint Valentin, après de longues semaines où l'on espérait malgré tout, le coeur de Liska (Lise Epaule à l'état-civil) s'est arrêté de battre...  

 

LISKA--1024x768-.JPG

 

balliska.jpg(Photos Michel Epaule)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Son éternel sourire reste dans nos pensées...


 

Et après ?

 

Ils s'aimèrent

firent des enfants

et moururent

 

Ils s'aimirent

farent des enfants

et mourèrent

 

Ils s'aimorent

furent des enfants

et marèrent

 

Ils s'amèrent

foin des enfants

et basta

 

Et c'est marre

 

Et après ?

 

               LISKA

 

 (XVI° Printemps de Durcet

- Cotcodi - 2000)

 

P.S. : en slovaque, liška veut dire "renard".

Même pas eu le temps de t'apprivoiser, Lise... 

 


Partager cet article

Repost0

commentaires

A


Elle va nous manquer,moi,qui l'adorais vraiment



Répondre
J


Elle nous manquera à tous... (Merci, Axel, pour ton passage par ici.)



A


LISE EPAULE ??


c'était ses éclats de rire,


ses anectodes sur tout et rien (LA VILLE AUX CLERCS ,ses enfants son chat ses vacances )


c'était ses mains sur les notres,


c'était le réconfort pour nous dire tout ira bien


c'était "on fait tourner une enveloppe ?" pour un départ ,pour un coup dur,ou tout autre chose


c'était ses petites attentions pour nous dire à NOUS A.S.E.M de l'école  Merci d'etre là , et disponible


c'était les "bon anniversaire"!!! suivie de baisers sonores


c'était nos repas pendant les vacances (le dernier le 25/10/2010)


 oui tout cela nous manquera,mais une chose est sure on ne pourra pas vous oublier vous resterez dans nos coeurs et dans nos souvenirs.


A BIENTOT POUR UN MONDE MEILLEUR pleins de poésies



Répondre
J


Merci beaucoup Antoinette, pour ce vibrant hommage...



C






Répondre
J


Merci  Lise,


 


Pour ton rire malicieux au coin des yeux,


Ton immense amitié à fleur de cœur,


Ta générosité à fleur de peau,


Tes sourires à fleur de plume,


Tes mots vifs, tes mots vrais,


Tes petits poèmes semés


Dans les mots sillons de nos vies


Qui te font vivre encore dans nos cœurs.


 


Christiane Salvaudon-Muller,


ChristAlain que tu baptisais Prunelle et Baccarat...


 


(Voilà ce que Christiane voulait écrire dans la bonne case... Merci.)


 



T


Mes journées sont devenues  bien sombres sans la présence de Liska, belle personne débordante de gentillesse et de bonne humeur... Un beau rayon de soleil !


Catherine Taieb.



Répondre
J


Merci, Catherine, pour ce chaleureux message...



G


Je ne crois pas que son coeur ait cessé de battre...


Ici, peut-être, mais pas ailleurs


 


 



Répondre
J


Pas ailleurs, Gilles... Merci.