Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 05:05

LEROUX-20Photo.jpg(home.nordnet.fr) On en a bu dans notre enfance, de cette fameuse chicorée leroux, bien pratique pour allonger le café, toujours trop cher pour les économiquement faibles de l'après-guerre...

Si ce n'est pas le cas, on se souvient peut-être des publicités comme celles-ci :

60346294_p.jpg(collectionvelo.canalblog.com)

ou comme celle-là (cyclopassion.blogspot.com) :

GRACZYK20Jean20-2013.jpg(pour les curieux, c'est Graczyk en photo.)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce petit détour pour vous parler de

Marilyse Leroux, poète de Bretagne qu'on voit de temps en temps à Durcet...

Elle n'est pas dans l'équipe "Helyett-Leroux" mais dans celle de "Donner à Voir" !...

On peut avoir des infos sur sa vie/son oeuvre ici :

http://www.art-chignaned.com/spip/article.php3?id_article=184&recalcul=oui

J'ai eu beau me replonger dans ses livres, je n'ai pas trouvé trace de chicorée...

Voici un de ses poèmes qui figurait sur la balise n°13 du "Chemin des Poètes" en 2007 :

 

Midi

 

Le soleil plombe les herbes folles

 

Et de la friche en feu 

s’élève

         silencieux


le cri

        d’un coquelicot

 

         Marilyse LEROUX

                   ( Herbes

          - éditions Donner à Voir - )

portrait_casquette_rouge_1_.jpg(art.chignaned.com)

Et un deuxième, inédit, pour Terre de femmes :


Tu ouvres une brèche
dans l’épaisseur du monde
pour voir glisser le ciel
comme une aile
sur l’horizon parfait

Et c’est une joie
toujours neuve et désirante
que cette parole en voyage sur la mer

L’infini n’est jamais si loin
qu’entre deux portes.




Marilyse Leroux
Texte inédit (in Le Temps d’ici, recueil inédit)
pour Terres de femmes (D.R.)


Partager cet article

Repost0

commentaires

C

Je croyais que la femme de Leroux s'appelait Larousse mais non. Cependant Marilyse Leroux sait agencer les mots de façon moins alphabétique et pluss plaisante que dans un dictionnaire.
Répondre
J


Cela ajoute à son mérite, lequel est déjà grand, comme le Larousse du même nom !...



L

Festival : "de fête". C'est bien ce que je disais! je trouve l'idée tout simplement sensationnelle!
Répondre
J


Dans ce sens-là, c'est bien la fête de la poésie !...


Merci pour le compliment...



T

tous les chemins mènent à Durcet.
Répondre
J


C'est gentil, Thierry...



M

De la belle et bonne


réclame...
Répondre
J


J'entends encore à la radio quelque chose comme : "Leroux ! Leroux ! buvons la bonne chicorée Leroux..."



L

J'aime bien le déguisement de coquelicot que porte Marilyse...
Répondre
J


Bien vu !