Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 août 2010 7 15 /08 /août /2010 04:06

Aussi étonnant que cela puisse paraître, le chêne des vaches existe bel et bien... C'est un des noms du quercus michauxii nutt. 

On notera que son appellation latine rend hommage au botaniste français François Michaux et non pas au poète Henri Michaux comme certains auraient pu le croire.

Encore un chêne américain, introduit en Europe au XVIIIème siècle.

Il aime les terrains humides, voire inondés et peut atteindre une trentaine de mètres dans son milieu naturel.

80inchcowoak.jpg

 

(Image Internet : www.nativetreesociety.org)

 

Ses feuilles, oblongues, discrètement lobées, sont très proches de celles du châtaignier.

 

cowoak.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Image Internet : www.naturestation.org)

 

 

 

Ses fruits, quasiment sessiles, sont réputés comestibles quand ils sont crus.

AcornBlur_Quercus_michauxii800.jpg

(Image Internet : www.floridata.com)


Ecorce grisâtre, fissurée. Bois apprécié en menuiserie.

 

Exemplaire à voir dans la région à La Lande-Saint-Siméon.

 

Bonus : un poème d'Henri Michaux; intitulé Le chêne :

http://thumbs.dreamstime.com/thumb_61/114823991221812f.jpg"J'ai rencontré un chêne ; haut comme le doigt, et il souffrait. Sur ses quatre feuilles, deux étaient complètement jaunes. Les autres étaient mal tendues et sans luisant.
Je ne lui découvris aucun ennemi dans le voisinage, ni une excessive concurrence.
Quelque parasite habile avait dû s'insinuer en lui. Un chêne, et puis ? qu'est-ce que c'est que ça pour un parasite !
Donc, je l'arrachai, racines et feuilles mortes, et en l'air !
On le dit tenace, mais se remettre à vivre au point où il en était, non ! Il n'en avait pas appris assez pour ça"


"Le chêne", par Henri Michaux dans Lointain intérieur 

(cf. reflexion-s.over-blog.com)

Partager cet article

Repost0

commentaires

M


Il me semble que l'autre Michaux était, à une époque, plutôt branché peyotl et autres plantes en tous genres !



Répondre
J


Tu as raison...


Certains poèmes de Michaux ont été écrits après avoir absorbé de la mescaline...



O


Les commentateurs sont déchaînés et moi je glande ! Très beau fruit en tous cas !



Répondre
J


Le mot est trop fort ! Ton commentaire aussi...



Y


C'est avec le bois du chêne des vaches qu'on fait le plancher.



Répondre
J


Je suppose que tu as "pêché" ce dicton dans la ville close...



C


As-tu goûté le fruit ?



Répondre
J


Pas encore, mais je n'y manquerai pas !...



F


Je ne voudrais pas avoir l'air de te forcer, mais...il faudra bien, un jour, que tu nous présente le chêne d'Ouessant -dit chêne des moutons- étonnant par son allure penchée due aux vents
d'ouest,et dont le fruit n'est pas comestible car il favorise la tremblante, mais dont la feuille pentalobée se mange, lorsqu'elle est jeune, en salade accompagnée de lardons et arrosée de
vinaigre tiède.



Répondre
J


J'ai beau m'intéresser aux chênes, je ne les connais pas tous !...


(Apparemment, mâme gougueul non plus !...)