Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 04:57

 

Aujourd'hui, le quercus macranthera, encore appelé "Chêne du Caucase", ou bien "Chêne de Perse".

Comme son nom l'indique, celui-là n'est pas "américain" puisqu'il est originaire d'une région comprise entre le Caucase, le nord de l'Iran, le sud de la Caspienne et l'Arménie.

 

934-Quercus-macranthera.jpg

 

Un beau spécimen est visible à l'arboretum de Chèvreloup (78). (Image Internet : www.florum.fr)

 

Quelques caractéristiques :

- il pousse dans tous les types de sols, à condition qu'ils soient bien drainés, et peut atteindre 25 à 30 mètres.

- ses feuilles, assez nettement lobées, sont dures et dites "parcheminées".  

(Internet : gardenaction.uk)

 

quercus-macranthera-leaf.jpg

- fruits presque sessiles.

- écorce gris pourpre.

- son bois sert à fabriquer des tonneaux. (Voir ici.)

 

Anecdote : le bon La Fontaine, qui était "maître des Eaux et Forêts", évoque (peut-être ?) notre arbre dans sa fable Le chêne et le roseau... :

 

Le Chêne un jour dit au Roseau :
"Vous avez bien sujet d'accuser la Nature ;
Un Roitelet pour vous est un pesant fardeau.
Le moindre vent, qui d'aventure
Fait rider la face de l'eau,
Vous oblige à baisser la tête :
Cependant que mon front, au Caucase pareil,
Non content d'arrêter les rayons du soleil,
Brave l'effort de la tempête.
Tout vous est Aquilon, tout me semble Zéphyr.
Encor si vous naissiez à l'abri du feuillage
Dont je couvre le voisinage,
Vous n'auriez pas tant à souffrir :
Je vous défendrais de l'orage ;
Mais vous naissez le plus souvent
Sur les humides bords des Royaumes du vent.
La nature envers vous me semble bien injuste.
- Votre compassion, lui répondit l'Arbuste,
Part d'un bon naturel ; mais quittez ce souci.
Les vents me sont moins qu'à vous redoutables.
Je plie, et ne romps pas. Vous avez jusqu'ici
Contre leurs coups épouvantables
Résisté sans courber le dos ;
Mais attendons la fin. "Comme il disait ces mots,
Du bout de l'horizon accourt avec furie
Le plus terrible des enfants
Que le Nord eût portés jusque-là dans ses flancs.
L'Arbre tient bon ; le Roseau plie.
Le vent redouble ses efforts,
Et fait si bien qu'il déracine
Celui de qui la tête au Ciel était voisine
Et dont les pieds touchaient à l'Empire des Morts.

 

Par ici, un chêne du Caucase vous attend à Bréel (61).


Partager cet article

Repost0

commentaires

M


Avant Noël pour le curé,


un demi-muid pour ses messes.



Répondre
J


Depuis Daudet, le dosage a dû se réduire...



Y


Quand la nature se déchaîne, le roseau est aux anges.



Répondre
J


Tout comme l'homme, le roseau n'est qu'un élément d'icelle...



C


Chêne de Perse pour tonneau en perce.



Répondre
J


Allez, ça s'arrose !...



H


Citation :


Starsky : individu de haute taille, de type caucasien...


Hutch : passons-lui les chênes !



Répondre
J


Ah ! le poids des origines !...



T


et le zéphir balance doucement la fougère...je l'espère..



Répondre
J


Oui, oui, Françoise, je vois que tu suis bien...