Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 04:08

Bourrasque, Vent de Lumière

Le monde tient dans une goutte de rosée

 

Au coeur, l'Infini

Derrière les yeux, le regard

De l'Esprit

 

Le soleil se couche aux yeux d'hier

Mais il se lève derrière la matière

Et rayonne

 

Au bord de l'Eternel

Il y a juste un coeur qui vit

 

Il est en toi, en moi

En l'arbre, en l'oubli

 

Car il n’y a pas d’autre cœur que celui du monde.

 

                                    Tinuviele PARMENTIER

                                         (inédit)

 

 

Balise 11 : à proximité d'un bois de sapins, Tinuviele Parmentier est au coeur du monde...

12-11-Parmentier 

11-le-monde-tient-dans-une-goutte-de-rosc3a9e.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(photo : yves)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(dessin : matthieu)

 

101_3234.JPG

(bonus : joëlle)

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Touzeil - dans Chemin des poètes
commenter cet article

commentaires

Cristophe 12/04/2012 18:34


Elle n'était pas déjà là l'an dernier ?

Jean-Claude Touzeil 13/04/2012 06:54



Bravo, Cristophe, tu mérites un bon point !...


En effet, Tinuviele était lectrice d'appoint pour un poète absent ce jour-là. (A vérifier en allant voir ou revoir le "chemin des poètes" 2011.)



Minik do 06/04/2012 12:23


Un beau moment de poésie.

Jean-Claude Touzeil 08/04/2012 08:32



Si j'osais, je dirais qu'il y en a eu seize, autant que de balises...



Liane 05/04/2012 18:55


Tiens, un nom qui m'est familier !

Jean-Claude Touzeil 06/04/2012 10:58



Ah ! oui, dirait-on sur un blog ami...



marine D 05/04/2012 11:39


Un regard intérieur, lumineux...

Jean-Claude Touzeil 06/04/2012 10:58



Merci pour elle, Marine D...



Yves 05/04/2012 09:13


En écho – de l'Orne à l'Oural – :


 


« Que dis-je ! en mon âme embrasée
Ton feu reluit. Tel, au réveil,
Dans une goutte de rosée
Se joue un rayon de soleil.»


 

extrait d'une Ode à Dieu, in De l'état actuel de la Russie ou Observations sur ses mœurs, son influence politique et sa littérature ; suivies de Poésies traduites du russe par J.M.
Chopin, Paris, 1822

Jean-Claude Touzeil 06/04/2012 10:56



Le demi-frère de Chopin lui-même !...


D'après ses biographes, il ne buvait pas que des gouttes de rosée, le J.M. !...