Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 04:02

Balise 5 : A l'entrée du chemin qui mène au moulin...

Pris dans les embouteillages sur le périph' caennais, Pierre Maubé est arrivé trop tard pour lire in situ... Qu'à cela ne tienne ! Liane Silwen, du "Temps des rêves" a lu à sa place...

 

 

- 5 -

 

On ne perd jamais son temps,

c’est lui qui nous perd.

Perte de vue, perte de vie,

le temps a tout son temps.

Notre vie n’est pas la nôtre,

le temps n’est pas à nous,

c’est nous qui sommes à lui,

dans lui, comme dans un bain d’acide.

Nous sommes dans le temps

comme dans un feu intime

Nous sommes dans le feu

sans trêve des instants,

tour à tour flammes ou cendres,

braise ou fumée,

étincelles dans la nuit,

sous le ciel noir, dans le vent.

                      

                              

                                  Pierre MAUBÉ

 

                                            (inédit)

 

 

moro 5(dessin : daniel moreau

photos : y. b. et télos)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 a05b IMG 7205bal5bistel.jpg

Partager cet article

Repost0

commentaires

L


Le hasard trouvait que je ne faisais pas assez de sports (la faute aux études!) alors il m'a offert un petit marathon!


C'est vraiment super d'avoir pu rencontrer Pierre Maubé ensuite (en plus)! Merci à tout le monde (encore, et encore, et encore!). 



Répondre
J


Bon courage pour les études...


La rencontre avec Pierre Maubé, c'était le bonus !...



F


Oui, ce poème allait à merveille à Liane. Merci à Pierre Maubé, au soleil, au printemps et au Temps que Liane a réussi à rattraper en courant pour arriver à la balise au bon moment !



Répondre
J


Comme je l'expliquais à Liane dans ma réponse à son commentaire, plusieurs facteurs ont joué pour rendre sa lecture particulièrement expressive... C'est peut-être ça le "miracle" de la poésie...



C


Après avoir perdu beaucoup de temps, j'ai réussi à faire un compromis avec lui : on ne se perd ni l'un ni l'autre ...



Répondre
J


Cela montre ta force de caractère...



L


J'adore ce poème! C'est un thème qui me touche beaucoup...


Le hasard fait bien les choses (il paraît)!



Répondre
J


Une part de hasard, une part d'intuition, une part de nécessité...



J'ai une voisine qui affirme qu'il n'y a pas de hasard...



M


Très très belle rencontre !



Répondre
J


Entièrement d'accord...