Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 04:37

Balise numéro 6 :

on longe la rivière qui s'appelle la Gine, l'occasion de flâner un peu, d'apprécier trois mesures de violon et d'écouter Lise Lundi-Cassin, poète des Herbiers, en Vendée.

 

DSCN8787.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

05lectrice

  (photos : haut, Françoise; bas, Michel

dessin : Clo')

 

 

 

 

 

 

 

 

Les rivières aussi se quittent

au lieu de la rupture

s'amasse le bois mort

et les araignées d'eau

tissent un voile sur la plaie

 

                Lise Lundi-Cassin

          (La Sèvre pour le dire,

           éditions Echo Optique)

chemin10-06

Partager cet article

Repost0

commentaires

Y


Voilà un poème qui a trouvé une juste place.



Répondre
J


Ce n'est pas toujours facile d'agir ainsi (et ce n'est pas le but, non plus.) mais quand cela arrive, c'est un plaisir supplémentaire...