Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 04:07

Sur le chemin des poètes de cette année, on commence avec Bernard Gueit qui nous lit un poème incitant à la réflexion : 

 
-1- 

Le printemps revient chaque année,

pourquoi tourner le dos à la vie ?

Tu avances, sous un ciel bleu

tes cheveux blonds tiendront tête au soleil.

     Tout nous dépasse, la lumière, la chaleur

     et même ton regard qui brûle à l’aplomb de midi.

     Si c’était plus facile quand nous étions enfants,

     pourquoi avons-nous accepté de vieillir ?

                                 

                                           Bernard GUEIT

                                             (inédit)

 

 

 

  moro 1(dessin : daniel moreau)


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(photo : Télos)bal1-11-telos.jpg

Partager cet article

Repost0

commentaires

M


Je vois que ce Chemin a été un vrai bonheur pour tous. Biarritz est bien loin mais on a pensé à vous ici, très fort. Heureuse de savoir que le beau temps vous a accompagné. Que "la petite lampe à
huile" de Cadou touche des jeunes grâce à toi Jen Claude... C'est bien.


Amitié


Martine


Au fait, le cidre était-il trop fort pur le pôvre conducteur de la voiture sinistrée ?!



Répondre
J


Salut Martine !


C'est un grand plaisir de te retrouver par ici...


Oui, tu vois, la petite flamme de la poésie continue à brûler du côté de Durcet... Et l'arrivée des jeunes nous comble, tu t'en doutes... J'ai même eu la bonne surprise de retrouver des membres
de l'atelier "Mots/Cassin" que j'animais il y a... longtemps !


Le cidre n'est pas en cause pour la voiture au fossé.



M


Pour un coup de jeune, c'est un vrai coup de jeune...avec du talent en plus, comme tous les jeunes d'ailleurs qui ont lu ou dit des textes.



Répondre
J


Salut Michel, merci pour ces compliments mérités...



H


Pour Meuh-Meuh, il suffit de trouver le nom d'un assureur en 3 lettres commençant par M.M....



Répondre
J


Oui-oui, je comprends tout maintenant ! Pas de blabla, etc.



H


A Durcet, j'avais déjà rencontré par le passé un voisin de Saint Sym. Avec Bernard GUEIT, j'ai rencontré un collègue de Meuh-Meuh.


Le monde est petit, même dans le bocage ornais.



Répondre
J


Un peu sybillin ton message... ("Saint Sym", d'accord, mais "Meuh-Meuh" ?...)


Cela dit, je suis toujours agréablement surpris de voir qu'à Durcet, des gens se trouvent ou se retrouvent...



L


Si Jean-Claude me le permet, je réponds directement à Christophe. Non, on n'écrit pas exprès pour le Chemin des Poètes puisque le choix est fait par un comité de lecture sur les poèmes déjà
existants des auteurs qui, par ailleurs, apprennent assez tard qu'ils sont sélectionnés pour la future saison ... Si je dis des bêtises, Jean-Claude corrigera ...



Répondre
J


Merci, Léonie, je n'aurais pas mieux répondu...