Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 04:08

Deux ou trois mots pour faire connaissance avec Serge Brindeau :

poète (et prof de philo) du XXème siècle (1925-1997), inlassable pèlerin de la poésie, à travers des conférences tenues dans le monde entier, auteur d'une anthologie qui fait toujours référence aujourd'hui : La poésie contemporaine de langue française depuis 1945 (éditions Saint-Germain des Prés)...  

Parallèlement, il a collaboré à de nombreuses revues, dont la mythique "Poésie I" avec Jean Breton et mené de pair la publication d'une oeuvre personnelle, exigeante et fraternelle, comme Rivière de tout bois (St Germain des Prés) ou D'un bois de paulownia (Sépia), ou encore Un poème vient au monde (Librairie-Galerie Racine).

Nous avons eu la chance de le côtoyer quelque peu puisqu'il fut un temps président de notre association "Donner à Voir" et qu'il fut l'invité du Printemps de Durcet en 1989.

 

Tout cela dit, j'avais repéré depuis longtemps dans la ville voisine une camionnette sur laquelle s'étalait "Peinture Brindeau"... (photos : flora)

SAM_9149.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SAM_9146.JPG

SAM_9153.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Restait à contacter l'artisan peintre qui, bien qu'étonné par ma demande (et ma démarche), accepta volontiers que l'on prenne son véhicule en photo.

Restait aussi à dénicher un poème de Serge susceptible de "coller" avec l'appellation "Peinture Brindeau". Voici ce que j'ai trouvé :

 

Franchi le pont

- ses bras levés -

Les ruelles longées

 

Terrasses

 

Brosser un ciel turquoise

Pour un parcours de pleine lune

 

Sous la voûte

Foyers du monde

Situer les sphères

le triangle

Instant de la blancheur

 

Un certain souffle

une rumeur

 

Dire la ligne d'arbres vers la crête

 

Et jour et nuit

Le long repos du sable


  ***

 

Tu disposais des fleurs

Sur les murs du jardin

 

Au creux de toute chose

Un soleil s'est éteint

 

Un lézard m'a fait signe

Et j'ai tendu la main

 

Je parlais d'une rose

Nous étions en chemin

 

                ***

Tenez

Horizontale

Votre lame

 

Coupez

La pomme en deux

 

Vous recueillerez

Une étoile de mer

 

 

Serge BRINDEAU

(extraits de Rivière de tout bois,

(St Germain des Prés)


Partager cet article

Repost0

commentaires

C

J'avais fait dans internet une recherche sur le peintre Philippe Charpentier et j'étais tombé sur un homonyme peintre en bâtiment.
Répondre
J


Ce sont les belles surprises du net...



M

Une poésie comme je l'aime et l'admire !
Répondre
J


Merci, Marine D...



T

demander au pientre ses véhicules pour y taguer les poèmes de son Homonyme


suggestion ?
Répondre
J


C'est une idée...


Déjà qu'il m'a trouvé "bizarre", que va-t-il penser ?...



M

De la belle poésie.
Répondre
J


Lu et approuvé...



Y

Poésie 1 a été une formidable porte d'entrée dans la poésie vivante.
Répondre
J


L'adjonction de pages de pub permettait de proposer de la poésie d'aujourd'hui à un franc seulement !...