Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 04:08

De temps en temps, je vais faire une ou deux animations autour de la poésie dans les écoles...

On lit, on dit de la poésie et on essaie d'en écrire aussi à travers de petits ateliers...

  atelier.jpg

(feathersheaven)

Par exemple, à Perdreauville, dans les Yvelines, les petits poètes de CE/CM ont imaginé  

 .../... Un orang-outang

dans un oranger


.../... Un arbre 

qui range ses feuilles

dans son cartable

avant d'aller

à l'école

 

  .../... Un arbre

qui rougit

quand je lui donne

des roses

 

  A Saint-Denis-les-Ponts, près de Châteaudun, les CP de Stéphane ont observé une pomme de terre germée et ils ont vu (de leurs yeux vu...)  

.../... un escargot,

une tortue sur le dos,

une tête de cerf avec ses bois.../...


Bien inspirés par un poème de Gérard Le Gouic, ils ont fait une cueillette singulière :

.../...un serpent à sonnette pour te prévenir quand j'arrive

.../... un faisan pour t'écrire

.../... une grenouille-soleil pour lire le soir

.../... un lion qui rugit pour te réveiller le matin

 

Puis, ils n'ont pas hésité à décrire l'invisible, à savoir un poème sur le vent :

 

On ne le voit pas

mais moi je sais que

c'est des arbres qui bougent

c'est du sable qui se soulève

le vent

 

Il déracine les arbres

il souffle sur les cabanes

il déplace les dunes

le vent

 

Il va à plus de cent à l'heure

il décoiffe

il décoiffe

mais quelquefois

il nous fait

quatre bises

le vent


9197269-pissenlits-qui-souffle-dans-le-vent.jpg(fr123rf.com)

 

A La Ferté-Macé, dans l'Orne, les "grands" de 1ère L ont "planché" sur la comparaison :

 

Les nuages

comme le siège des anges

comme d'étranges chamallows

                                    (Juliette)

 

 

La cigarette

comme un long phare dans la nuit

comme une petite lueur d'espoir

comme un fer brûlant

à double tranchant

                                    (Robix)

 

Ils ont écrit des poèmes libres :

Après avoir noté ce que la nuit dictait

le jour a repris la leçon

J'apprends du jour et de la nuit

de mes insomnies et de mes folies

J'apprends du jour et de la nuit

(Océane)

 

Ils se sont frottés aux "Echos" de Guillevic :

 

Il ne manquait plus que ça,

disait le gâteau,

voilà la cerise !

         (Stéphanie)

Sortez vos mouchoirs,

disait le nuage,

je vais pleurer

               (Claire)

Salut les stars,

disait la lune,

en s'adressant aux étoiles

             (Barbara)


 

Attention !

disait le nuage,

parfois je fuis... 

               (Auteur inconnu)

 

  ... et même aux haïkus :

Hirondelle de pierre

Le chat lèche sa patte

L'air de presque rien.

 

(Martine)

 

hirondelle.jpg(jpdubs.hautetfort.com)

Partager cet article

Repost0

commentaires

G

Salut Jean-Claude,


Content de te savoir parmi ces apprentis poètes. De belles choses écrites.


Donc tu vas bien, ça me fait plaisir.


Amitiés


Gilles 


 
Répondre
J


Salut Gilles,


Merci pour ton message et ton avis d'expert...


Quand est-ce qu'on se voit ? (avant octobre...)


A bientôt !


J-C. T.



C

Perdreauville : un nom qu'un poète facétieux aurait pu inventer.
Répondre
J


C'est vrai !...



T

la pelle des mots
Répondre
J


Le 18 juin est passé !...



M

De bonnes graines de poètes.
Répondre
J


Il est souhaitable aussi que le "terrain" soit propice à la "levée", qu'on donne un coup de binette par-ci, par-là, que la pluie et le soleil fassent leur office, etc.



Y

Quand écrire est un jeu.
Répondre
J


...pour les petits et pour les grands...