Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 septembre 2007 1 24 /09 /septembre /2007 23:05
Un peu de pub pour la foire et fête Saint-Côme de cette année. Bien sûr, cela n'a pas l'ampleur de la Fête du Trône ou l'impact de la Foire de Lessay (50)... N'empêche que ça dure depuis le Moyen-Age, nous dit-on...

Partager cet article

Repost0

commentaires

T
Miam, de la petite oie à l'hibiscus !
Répondre
J
On peut sans doute (peut-être ?) renverser la proposition...
Y
Je me pensais libertin avec ce Durcétois graissant la patte, hommage à Georges... Voilà qu'on me devance d'une belle longueur (sic) à Durcet même.Pierre Guiraud, dans son Dictionnaire érotique, définit ainsi la petite oie :1° Caresses préliminaires.2° Sexe de la femme.et cite, parmi d'autres auteurs, ce bon Jean de la Fontaine :La petite oie ; enfin ce qu'on appelleEn bon français les préludes d'amour. (Contes et nouvelles en vers - L'Oraison de Saint Julien)
Répondre
J
En voilà des révélations !... D'autant plus drôles qu'en toute innocence, il a été récemment décidé que le futur lotissement (en face la mairie, pour ceux qui connaissent...) porterait le doux nom de "La petite oie" !...
(A propos de libertin, je crois que Durcet en était un fameux. Voir le divin Marquis.)
M
Et quelquefois, le dur se tait !
Répondre
J
La disparition du mime Marceau l'avait laissé sans voix...
Y
À la St-Côme, le Durcetois graisse la patte.
Répondre
J
Allez, le dur, c'est toi !...
(parenthèse informative : j'ai lancé une enquête pour donner un nom "officiel" aux habitants de la commune : résultats dans quelques semaines...)
A
"Foire aux bestiaux...et Exposants divers" !j'achète.
Répondre
J
La petite oie est toujours la bienvenue...