Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 04:03




(photo : printemps des poètes)

Quinzième balise, en face d'un platane remarquable : Chantal absente, c'est Muriel qui s'y colle...


Conjuguer les désordres

dire l’impossible

caché au fond du jardin.

Engranger dates et souvenirs

comme le foin

au mois de juin.

Ne pas écarter l’inutile

tout retenir et tout mettre

dans une boîte à secrets.

Engranger les bleus de la mer

et ceux du ciel,

les odeurs de chocolat chaud

et d’herbe fauchée,

et les garder dans un sac bien ficelé

pour ne jamais oublier

ses rêves d’enfants.

 

             Chantal COULIOU

                        (Petits bonheurs

                        - L’idée bleue / Le farfadet bleu)

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Cécile 29/05/2009 08:58

J'aime ...Mes boites à secrets sont pleines ... j'en ai déjà 99, il faut que j'ouvre la centième ...

Jean-Claude Touzeil 29/05/2009 17:59


Et la cent unième est peut-être déjà fabriquée...


Yves 28/05/2009 23:54

Et les oiseaux chantent à tue-tête...

Jean-Claude Touzeil 29/05/2009 17:58


... et même à qui mieux mieux...


André 28/05/2009 21:52

... et joindre l'inutile à l'agréable...

Jean-Claude Touzeil 29/05/2009 17:57


Bonne façon de tordre le cou aux expressions toutes faites.


mimik 28/05/2009 12:24

ne pas écarter l'inutile, très beau précepte

Jean-Claude Touzeil 29/05/2009 17:56


Avis partagé...


Seiryu 28/05/2009 11:24

Vieux souvenir de lycée :comparer la phrase de Marx ,pour tous les hommes ,je veux du pain et des roses  à celle du Christ ,l'homme ne vit pas seulement de pain .Certains vont même jusqu'à dire :des roses avant le pain .L'inutile est essentiel .

Jean-Claude Touzeil 29/05/2009 17:52


Ce n'est pas Cadou qui te contredira...