Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 03:54
Cinquième balise : Claude Cailleau a eu la bonne idée d'attendre les retardaires pour leur parler d'apéro dans le jardin...


5-


La vie dans le jardin. Comme à un fil, c'est le soleil qui entre dans le jour. La table sous le chêne, on y prend l'apéritif le soir, entre pénombre et nuit. Une araignée descend de la branche au bout de son fil, commence une hasardeuse promenade entre les cris, accompagne la fuite des uns, le rire des autres.
La vie dans le jardin. L'herbe pousse sur tes heures en jachère. Et la plume de ton stylo gratte les feuilles, frôlant une mémoire vierge. La table sous le chêne recueille chaque jour l'énigme de ta parole.

Claude CAILLEAU
(Pour une heure incertaine
- Sac à mots éditions)

 


 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Y
Du tableau paisible du poème, je me suis laissé porter par la dernière phrase. Il ne reste plus que l'énigme de la parole du poète. Jamais tout à fait là le poète dont la pensée court en limite du cercle des amis ou de la famille.
Répondre
J

Encore merci pour le soin avec lequel tu expliques la genèse des dessins...


C
Et l'oiseau dans le tiroir a une position privilégiée !
Répondre
J

La table, elle, a dû avaler plusieurs tournées ! ...