Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 05:42
(Image : site scierie-desnos)

Par ici, le patronyme  Desnos est assez répandu (on ne prononce pas le "s") et il existe une entreprise de scierie dans le nord de la Mayenne qui porte ce nom.
Pour illustrer le propos et faire le rapprochement avec Robert, il me semble qu'un court extrait des "Quatre sans cou" pourrait faire notre affaire :

LES QUATRE SANS COU

Ils étaient quatre qui n'avaient plus de tête,
Quatre à qui l'on avait coupé le cou,
On les appelait les quatre sans cou.

Quand ils buvaient un verre,
Au café de la place ou du boulevard,
Les garçons n'oubliaient pas d'apporter des entonnoirs.

.../...
             Robert Desnos, in Fortunes, (Gallimard).

Partager cet article

Repost0

commentaires

H
... et quand arrivaient les quatre sans l'soulà, les garçons n'apportaient rien du tout.(in "Pas une thune") 
Répondre
J

Eh ! oui, c'était déjà la crise à cette époque...


C
... ça doit être dur pour eux de boire un cou,  mais ça doit valoir le cou d'essayer ... en tout cas : impossibilité de se marier ni d'avoir la corde au coût ...
Répondre
J

De quoi perdre la tête...


Y
Ces quatre sans cou ne feront jamais de cous pendables !
Répondre
J

Tu m'scies !...