Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 novembre 2022 7 06 /11 /novembre /2022 05:00

Aujourd'hui, un poème de Michel Baglin, paru récemment dans l'anthologie "Texture" n° 3.

 

Aux écluses

 

Il y a toujours du monde aux écluses,

quand se présente un bateau,

des gens surgis de nulle part, de derrière les

platanes du chemin de halage,

d'une ferme lointaine, d'un passage oublié,

tombés de la lune peut-être

ou descendus de vélo.

 

Il y a toujours du monde aux écluses,

des sentinelles penchées sur les remous.

Et l'on dirait qu'elles sont venues

sous la voûte des arbres

saluer du fond des siècles

avec le lent courant des biefs,

dans la traîne des feuilles,

les puissances de l'eau.

 

Il y a toujours du monde aux écluses,

des curieux enjoués ou fascinés,

le pied sur un bollard (1)

et les mains dans le dos,

qui savent presque tout des mariniers,

de la manoeuvre et des vantelles (2)

dont chaque tour de manivelle

ouvre plus grandes des sources dans les yeux.

 

Il y a toujours du monde aux écluses,

des amoureux des canaux,

des ponts, des ports, des épanchoirs (3),

battant le pavé des bajoyers (4)

pour récupérer le bonjour avec l'amarre

et regarder dans le sas s'enfoncer

entre les parenthèses des portes

le voyage un instant suspendu

d'une autre vie rêvée.

 

Michel BAGLIN

(Un présent qui s'absente,

éd. Bruno Doucey)

(1) bollard : borne d'amarrage des bateaux.

(2) vantelles : petite vanne placée sur une porte d'écluse.

(3) épanchoir : ouvrage d'art par où s'écoule le trop-plein d'un canal.

(4) bajoyers : mur latéral d'une chambre d'écluse.

^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

+ Faire (un peu) connaissance avec Michel Baglin, par ici :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Baglin

1 à 4 : www.canaldumidi.com /
1 à 4 : www.canaldumidi.com /
1 à 4 : www.canaldumidi.com /
1 à 4 : www.canaldumidi.com /

1 à 4 : www.canaldumidi.com /

Partager cet article

Repost0

commentaires

Y
bollard, vantelles, épanchoir, bajoyers : mots goûteux.
Répondre
T
Oui, oui, c'est pour ça que j'ai pris la peine d'en donner une définition simplifiée...
I
Autre transport par Michel Baglin dans « Entre les lignes » :<br /> <br /> « Le chant des trains ne s'épuise pas. Là où, pour d'autres, tout n'est que désordre apparent, croisements aveugles ou, au mieux, désir agacé de prendre le large, je devine un arrière-pays. Des préparatifs dans le fond des dépôts, des veilles dans les postes d'aiguillages. Dans la nuit des triages, des ordres brefs, des chocs sourds et des types qui courent entre les voies pour poser les sabots. Tout un relais d'hommes et de machines. Tout un réseau balisé de feux, longé de vieilles barrières en ciment rongées de lichens... »
Répondre
T
Michel Baglin avait cette capacité à saisir le côté humain des choses...<br /> Et ce n'est pas rien ...
T
avec les temps qui s'assèchent je crains que les écluses ne se sèchent , je note la référence ...
Répondre
T
J'espère que l'avenir prouvera le contraire : la navigation fluviale est une application pratique de la lenteur et de la douceur de vivre...
B
s'installer à une écluse et dire la poésie aux passants
Répondre
T
Personnellement, je trouve que c'est une bonne idée : à l'écluse, le temps s'arrête, on fait une petite pause disons "technique", mais pas que... Alors, lecture d'un poème ou deux, c'est pas de refus !...