Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 novembre 2021 1 01 /11 /novembre /2021 05:00

Julos Beaucarne est allé rejoindre l'arc-en-ciel, peut-être en vélo volant, va savoir...

Il "n'aura jamais le temps de lire tous les poèmes du monde", certes, mais il nous laissera pour toujours son beau message de tendresse, d'utopie et de fraternité... D'amour et d'humour aussi...

Repose en paix, vieux frère...

(Julos était venu à Durcet pour le vingtième "Printemps", en 2005.)

You Tube

YouTube

Partager cet article

Repost0

commentaires

M
Très émue ... Chanteur et poète, il n'avait pas peur des mots .... il n'avait pas peur de dénoncer les horreurs de notre monde et pour cause.... ses textes témoignent !

« Je suis l'homme, je suis l'enfant,
Je suis la femme noire, la femme jaune, la femme blanche
L'homme noir, l'homme jaune, L'homme blanc
Je suis l'oiseau
Et le poisson et la tortue
Et le cheval qui court.
Je suis l'herbe et l'arbre.
Je suis la mer et la montagne.
Si je fais du mal à une partie de moi,
A l'enfant qui est en moi,
A la femme qui est en moi,
De n'importe quel pays,
De n'importe quelle couleur,
Je me fais du mal à moi-même.
Aussi ai-je souvent mal »
Jules Beaucarne
Répondre
T
Merci, Monique, à nouveau...
Je ne suis pas étonné que tu sois sensible à la disparition de cet homme... si humain, dans sa vie et dans ses chansons...
Y
Les mots ont pris le deuil.
Répondre
T
Réponse de Julos : https://www.youtube.com/watch?v=F-8OOEjqU3k
L
Acteur également le Julos, et sculpteur, et dompteur d'étoiles... Suis aussi triste qu'à la mort de Brassens.
Répondre
T
Chagrin partagé...
T
j'ai quelques unes des galettes de vinyle, elles m'accompagnent, la petite cayole a longtemps été au programme de la classe...
Répondre
T
Comme d'habitude, on se consolera (plus ou moins) avec les disques...
Et si on les écoute tous, on va avoir besoin d'un peu de temps !...