Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 novembre 2020 1 09 /11 /novembre /2020 05:00

Aujourd'hui, une très vieille chanson des rues datant du XIIIème siècle, Lamenti di mendicanti, remise à l'honneur par son interprète, Matteo Salvatore, originaire de la région des Pouilles, en Italie.

En voici une transcription :

Paroles de la chanson Il lamento dei mendicanti par VINICIO CAPOSSELA officiel

 

Fate la carità a questi pezzenti
Che quello che ci date noi prendiamo
Quello che date a noi va per i morti
Rinfrescate le anime del purgatorio

I poveretti tutti ce l'hanno data
I ricchi non hanno buttato neanche un tozzo
O Gesù Cristo mio tu l'hai fa murì
I ricchi il pane a noi non ce l'hanno dato

Il sacco ora s'è pieno, noi ce ne andiamo
I figli a noi ci aspettano e la fame
I cani tirano verso le case nostre
I figli vogliono il pane, hanno a mangiare

I cani non ce la fanno più a tirare
Il polverone ceca gli occhi ai cani
Siamo rimasti soli al mezzo della via
Nessuno più ci può aiutare
Nessuno più ci può aiutare

E siamo già arrivati alle mura nostre
I figli ora ci vengono ad affrontare
Le mani dentro il sacco buttano sul pane
Mangiate figli miei
Fino a quando vi saziate
Mangiate figli miei
Fino a quando vi saziate

Fate la carità a questi pezzenti.
Album : Canzoni della Cupa
 

Ne comptez pas trop sur moi pour la traduction en français...

J'ai juste trouvé ça  sur "Chandos records limited":

 

Faites l'aumône à ces miséreux,
nous prenons ce que vous nous donnez,
ce que vous nous donnez est une bénédiction pour les morts
pour soulager les âmes du Purgatoire .
 
Les pauvres comme nous nous ont donné ce qu’ils pouvaient,
les riches même pas un bout de pain.
Ah, Jésus! Tu dois les faire mourir !
 
Les riches n’ont pas donné de pain,
le sac est plein et nous allons partir,
nos enfants nous attendent pour manger
les chiens nous raccompagnent à la maison.
 
Les enfants demandent du pain : ils ont faim.
Et nous voilà arrivés chez nous.
Les enfants affamés viennent vers nous
les mains dans le sac, ils prennent le pain:
mangez, les enfants, jusqu’à plus faim
 
 
(livret 503 élise Layout)

you tube

Partager cet article

Repost0

commentaires

broutilleb 11/11/2020 07:38

j'ai appris cette langue, elle est douce et chantante

Topa 11/11/2020 08:08

Je crois que c'est vrai pour l'italien comme pour toutes ses variantes : ici, par exemple un très vieux dialecte des Pouilles. Si on transpose en France, il faut imaginer quelqu'un qui chante en ancien français de l'époque de Villon !...

Maiette 10/11/2020 17:50

très beau chant...
je n'y ai pas retrouvé mes petits dans l'italien chanté mais qu'importe...

Topa 10/11/2020 18:05

D'accord avec toi (et les autres commentateurs), cela demeure cependant un chant qui nous touche au coeur...
(Matteo Salvatore a commencé par chanter dans les rues et vivre dans la misère, ce qui ne l'a pas empêché de connaître par la suite une grande popularité en Italie et de faire même une carrière internationale...)

thé ache 09/11/2020 11:51

très bel hommage, une tonalité fort attachante, merci pour la traduction (il semblerait que les choses ont pas changé ou peu ?)

Topa 10/11/2020 07:48

C'est un beau document, en effet, respectueux de la version originale, en "patois" des Pouilles, laquelle est assez éloignée de l'italien de 2020... L'émotion reste intacte...

Yves 09/11/2020 08:25

Très beau.
Le texte sans doute une version moderne d'une langue ancienne : c'est difficile de suivre les paroles en écoutant la chanson..

Topa 10/11/2020 07:44

Le grain de la voix, les notes de guitare, le cri qui traverse les siècles, comment ne pas y être sensible ?...
Pour le reste, tu as raison : Matteo Salvatore chante la version originale, en dialecte des Pouilles et non en italien d'aujourd'hui... Cela n'empêche pas l'émotion...