Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 octobre 2020 4 22 /10 /octobre /2020 04:00

On m'a offert récemment un petit livre de poésie à la fois curieux et passionnant : Des gens guindés et dégingandés. L'auteur, un matheux de haut vol, également membre de l'Oulipo, en est Olivier Salon.

C'est un long texte d'une cinquantaine de pages qui ressemble à un sketch plutôt qu'à un poème. Il semble avoir été écrit à deux, avec Jacques Roubaud, un autre oulipien réputé. Ici, on démonte, on "déconstruit" joyeusement le langage !

Pour l'illustration, j'ai choisi Valentin-le-désossé, personnage récurrent dans certaines toiles de Toulouse-Lautrec. En effet, ce bonhomme est en même temps guindé et dégingandé...

Voici un (petit) extrait du livre :

.../...

- ah, là là, nos terres sont en friche,tu le sais

- elles sont en jachère

- déjà chères ? certainement pas, elles ne valent pas un clou !

- nos terres sont en friche, disais-tu

- parce qu'elles sont livrées à elles-mêmes

- mais oui, elles sont gardées par nos terres

- notaire sévère

- nos terres, c'est tout vert

- nos terres persévèrent

- nos terres, c'est vert, persévèrent les notaires

- nos terres, c'est nos pères

- qui perd ses terres doit taire ses pairs

- qui perd ses vers vers ses pairs persévère verse et perd ses verres

- bref, nos terres sont vertes

- notaires sont gris

- notaires sont vert-de-gris

- c'est-à-dire vert de la couleur d'un fleuve de l'Est

- vert du Rhin

- oui, c'est cela, Verdurin

- tu causes, tu causes, c'est tout c'que tu sais faire, dit Laverdure, hein ?

- tu causes, tu causes, c'est tout c'que tu sais faire, dit Laverdure, hein ?

- mais c'est le cri d'un perroquet, cela !

- c'est le chant d'un perroquet, cela !

.../...

1- senscritique.com / 2 et 3- kazoart /
1- senscritique.com / 2 et 3- kazoart /
1- senscritique.com / 2 et 3- kazoart /

1- senscritique.com / 2 et 3- kazoart /

Partager cet article

Repost0

commentaires

M
Jouer avec les mots , l'espace d'un livre, de lignes en lignes c'est vouloir aller toujours plus loin sans y trouver le mot fin. J'aime bien ça !
Répondre
T
Une sorte de quête du Graal !...
M
cinquante pages, je trouve pas ça long....
Répondre
T
Tu pourras faire comme Yves, c'est-à-dire ajouter quelques lignes (ou pages) de ton cru...
M
On dirait du Stéphane Degroot, un humoriste belge. Mais lui ne met pas "poète" sur sa carte de visite.
Répondre
T
Oui, je vois très bien...
Personnellement, "moi qui suis vieux comme l'hiver", je pensais à un sketch des frères ennemis, qui, eux aussi, savaient manier l'absurde et jouer sur les mots...
T
oh la la me dit mon perroquet décroche ta veste je note et cours chez mon libraire,
Répondre
T
Figure-toi que je me doutais bien que cela allait te causer...
B
dériver dans les mots
Répondre
T
Du dérapage contrôlé, quand même...