Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juin 2020 7 14 /06 /juin /2020 04:00

Yves BARRÉ : Pas tout à fait, mais presque, Gros Textes.

Il n'y a pas de hasard, le sous-titre nous confirme bien que ces nouveaux poèmes constituent une sorte de suite aux fameux Quasi-poèmes parus en 2018 chez le même éditeur. Yves Barré continue d'entretenir avec son lecteur / sa lectrice une complicité de bon aloi, laquelle doit probablement prendre sa source dans la fréquentation plus ou moins régulière de son blog : http://ahoui.eklablog.com/

L'auteur est toujours animé par une curiosité intellectuelle inextinguible, doublée d'une vivacité d'esprit volontiers malicieuse. Bref, ces réflexions sur le monde, la vie comme elle va (hors période coronavirus), la littérature plurielle ou la poésie singulière sont un nouveau régal à consommer sans aucune modération... C'est avec le même aplomb et la même apparente décontraction qu'Yves Barré invite ses « collègues » poètes à notre table, qu'ils soient célèbres (Hugo, Musset, Verlaine, Rimbaud) ou parfaitement inconnus.

Avec le même sérieux et le même air de ne pas y toucher qu'il détourne une fable ou qu'il instaure une sorte de dialogue contradictoire à l'intérieur des notes de bas de page. Avec la même générosité qu'il dédie des poèmes aux ami(e)s, les membres d'une certaine famille de ma connaissance étant particulièrement gâtés...

Pour ce recueil, c'est l'auteur lui-même qui s'est chargé des illustrations : des croquis (quoique) de personnages juste suggérés s'agitant exagérément à l'intérieur de la page. Sur papier kraft et rehaussés parfois d'un trait de craie blanche. Un peu comme les dessins qu'on trouverait dans un carnet préparatoire de metteur en scène.

Bonus : je vous ai glissé deux ou trois pages prises au hasard, enfin "presque" !...

 

1 à 4 : scan
1 à 4 : scan
1 à 4 : scan
1 à 4 : scan

1 à 4 : scan

Partager cet article

Repost0

commentaires

I
Je ne connaissais pas cet auteur…
Répondre
T
Ah oui ? blagueur, va !... Tu n'as pas dû lire la page 12, Cristophe !...
Y
Merci pour cette note de lecture élogieuse.
Pour le biloba – en quasi-exclusivité – ce qui pourrait constituer un manifeste d'écriture : quasi-poème sur la table de fabrication.

Prochaine levée

Vous souhaitez devenir humoriste,
Soyez modestes, avant de commencer par un bon mot, exercez-vous sur les lettres.
Soignez votre vocabulaire. Ne dites pas – c'est un exemple – : le facteur travaille adroitement, dites le facteur travaille avec adresse.
Ne craignez l'onomatopée. On sonne – c'est encore un exemple –, imitez la sonnette.
Dring... Dring... Dring...
– On a sonné, Jésus, veux-tu ouvrir au facteur ?
– C'est pas l'facteur, maman, c'est les rois mages...
Répondre
T
Comme les grands joueurs, tu as toujours un coup d'avance, c'est manifeste...
T
le hasard fait bien les choses (dessins et textes)
Répondre
T
Globalement, oui, mais il faut parfois lui tenir la main, au hasard...
M
Des éloges bien mérités !
Répondre
T
Nous sommes des inconditionnels du petit Barré illustré !...
M
Faire un petit tour ou même un grand tour par son blog décroche le sourire et l'attention, de l'humour et du naïf pas si naïf qui interpelle, il aime les mots et sait avec intelligence jongler avec eux. Très sympa !
Répondre
T
Merci, Monique. Tu as bien saisi "l'esprit" de notre ami Yves... Faire un tour sur son blog est toujours réjouissant...