Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 avril 2019 5 19 /04 /avril /2019 04:00

Pas très loin de l'ancien jardin de Lulu et Sonia se camoufle la balise  n° 9, dans le chemin dit "du faubourg..."

Clara Régy nous émeut en évoquant un jardinier de sa connaissance...

Tandis qu'Agnès croque une brouette...

1- scan / photos : 2- salvatore / 3- cathy ko / 4- scan / 5- photo : lydia
1- scan / photos : 2- salvatore / 3- cathy ko / 4- scan / 5- photo : lydia
1- scan / photos : 2- salvatore / 3- cathy ko / 4- scan / 5- photo : lydia
1- scan / photos : 2- salvatore / 3- cathy ko / 4- scan / 5- photo : lydia
1- scan / photos : 2- salvatore / 3- cathy ko / 4- scan / 5- photo : lydia

1- scan / photos : 2- salvatore / 3- cathy ko / 4- scan / 5- photo : lydia

Partager cet article

Repost0

commentaires

Yves 21/04/2019 22:42

Ce poème est aussi un bel hommage de Clara à son père à qui elle a emprunté les deux vers en italiques.

Yves 27/04/2019 23:02

Dans Ourlets, les deux derniers vers (empruntés au carnet de son père) sont :
"reçu lettre de marie
changé le tuyau de la douche"

Topa 27/04/2019 20:36

Clara m'a confié qu'il y a eu télescopage de poèmes, mais qu(importe, le lecteur est roi...

Minik do 20/04/2019 08:03

Beau poème !
Maintenant je sais ce qu'est une brouette royale.

Topa 27/04/2019 20:35

Avec le blog biloba, on en apprend tous les jours !...

thé âche 19/04/2019 10:57

les forces se souviennent de leurs exploits

Topa 27/04/2019 20:34

Tu crois ? Ce serait aussi une sorte d'exploit !...

corps expéditif 19/04/2019 09:42

Je trouve ce poème délicatement sexuel.

Topa 27/04/2019 20:31

Allons bon, la lecture, surtout celle d'un poème, est forcément subjective...