Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 avril 2019 2 16 /04 /avril /2019 04:00

La balise n°6 est au bord de l'eau, plus précisément sur les rives de la Gine, un fleuve, une rivière, un ruisseau, bon, un ru, ce qui lui donne beaucoup de charme...

Louis Bertholom évoque les vagues de la mer que "notre" Gine ne connaîtra jamais...

Agnès poursuit son travail d'illustratrice...

1- scan / photos 2/3 - joëlle / 4- scan / 5- joëlle
1- scan / photos 2/3 - joëlle / 4- scan / 5- joëlle
1- scan / photos 2/3 - joëlle / 4- scan / 5- joëlle
1- scan / photos 2/3 - joëlle / 4- scan / 5- joëlle
1- scan / photos 2/3 - joëlle / 4- scan / 5- joëlle

1- scan / photos 2/3 - joëlle / 4- scan / 5- joëlle

Partager cet article

Repost0

commentaires

thé âche 16/04/2019 11:35

remontant le ru les vagues font mascaret ....

Topa 16/04/2019 16:10

C'est très très très rare que les vagues remontent jusque là !...

Minik do 16/04/2019 08:21

Ses pieds ont foulé les chemin des poètes...

Topa 16/04/2019 16:08

C'est vrai...

corps expéditif 09/04/2019 15:37

Ah cette année tu refais le chemin dans le désordre !

Topa 16/04/2019 16:48

@corps expéditif de 16 h 33 : ah ! oui, la fameuse faille temporelle !... (J'aurais dû le deviner avec la date !) Je comprends mieux comme ça...

corps expéditif 16/04/2019 16:33

Le poème avait fait une apparition le 9 avril, date de mon commentaire, et ce billet "ch 19 - bal 6" fut alors la première publication concernant le chemin des poètes 2019.
Je crois qu'il y a eu au moins un autre billet échappé hors temps…

Topa 16/04/2019 16:07

J'avoue ne pas comprendre ta remarque (!) (!)...