Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 janvier 2019 4 31 /01 /janvier /2019 05:02

Un petit nouveau dans la rubrique : "Nom d'un poète !" avec Gilles Cheval, poète de la région parisienne, doublé de "manager" (avec la plasticienne Floriane Fagot) des éditions Mazette.

Site des éditions Mazette : http://www.editions-mazette.fr/

Découvert une plaque à Saint-Hilaire-du-Harcouët (Manche) signalant un horticulteur portant son nom, mais pas trouvé de poème sur le thème du cheval...

Pas grave, en voici un qui n'a rien à voir :

Comment vous expliquer… J’aime les lieux vacants et les moments perdus. Les stations-service la nuit le long des autoroutes, comme des rochers lumineux perdus au milieu des coulées de bitume. L’attente sur les quais de gare, les longues minutes qui séparent de l’être aimé. Le bord des falaises. Le dernier pas avant la chute. Et l’immensité à perte de vue.

A perte de brume…

Le café inconscient aux premières heures de l’aube, la sonnerie du téléphone qui perce la nuque, les yeux fourbus hors de l’obscurité, avides de repères. Et, par-dessus tout, le mot NEANT inscrit sur ma carte d’identité en face de la mention « Signes particuliers ».

                                                   (Gilles Cheval, Vous êtes ici, Mazette)

(poème primé lors du Prix Emile Snyder 1996 – St-Quentin-en-Yvelines, paru dans la revue Sapriphage)

En bonus, quelques photos de Gilles Cheval à Durcet...

photos : 1- flora / 2- patrick / 3- joëlle
photos : 1- flora / 2- patrick / 3- joëlle
photos : 1- flora / 2- patrick / 3- joëlle
photos : 1- flora / 2- patrick / 3- joëlle

photos : 1- flora / 2- patrick / 3- joëlle

Partager cet article

Repost0

commentaires

M
Bon choix !
Répondre
T
Merci pour ton appréciation...
Y
Un poème de James Sacré, en écho :

« Parfois cheval ça pourrait se dire
Avec le mot poème ;
Pas vraiment : le poème
Ça n'est pas tant cet œil inquiet ni
Le membre un peu lent musclé
Que t'a montré le cheval, ni
Course précipitée pétante et pas
De si longue attente debout, le poème
Si ça pourrait se dire
Avec le mot cheval ? »

in Donne-moi ton enfance, Tarabuste, 2013
Répondre
T
Merci, Yves, pour cet écho "sacré"...
T
merci pour le message on verra au printemps ... de Durcet ?
Répondre
T
Ah ! malheureusement, Gilles ne viendra pas cette année à Durcet.
Ce sera pour 2020...
L
Merci !
Répondre
T
Pas de quoi !
F
l'on m'a offert ce recueil... excellent.
Répondre
T
Entièrement d'accord...